Attention, votre employeur pourrait avoir le droit de lire vos messages privés au travail

 

Au travail, nombreux sont ceux qui ont déjà envoyé des messages personnels, partant du principe que les messages en question resteraient privés. Toutefois, à en croire une récente décision de la Cour Européenne des droits de l'homme, ce n'est pas forcément toujours le cas. 

messages prives travail

Hier en fin de journée, la Cour Européenne des droits de l'homme rendait sa décision dans une affaire qui s'est déroulée en Roumanie en 2008 et statuait que la surveillance des messages (personnels) instantanés du compte Yahoo Messenger d'un employé par son employeur était légale car ce dernier avait parfaitement le droit de

Vérifier la manière dont ses employés remplissent leurs tâches professionnelles.

Alors qu'il occupait, à l'époque, la fonction d'ingénieur commercial au sein de l'entreprise en question, Bogdan Mihai Bărbulescu avait alors déclaré qu'il avait mis en place un compte Yahoo Messenger censé être utilisé seulement à des fins professionnelles. Or, il a été pris en flagrant délit de mensonge lorsque son employeur lui a mis sous le nez une transcription de 45 pages de messages personnels échangés à partir de ce même compte, en l'espace d'une semaine.

Bărbulescu s'était alors retrouvé mis à pied mais avait aussitôt attaqué son employeur en justice pour surveillance illégale. Malheureusement pour lui, le tribunal avait rejeté sa demande après avoir jugé que la société pour laquelle il travaillait l'avait renseigné sur sa politique de contrôle dans les termes de son contrat de travail. Un peu plus tard, il a ensuite fait valoir que son employeur avait également consulté son autre compte Yahoo, cette fois-ci personnel, mais qui, bizarrement, n'a pas été mentionné dans la décision finale de la Cour. Une décision justifiée par :

Le droit de l'employeur de surveiller l'utilisation des ordinateurs de l'entreprise par les employés sur le lieu de travail et de vérifier si les tâches professionnelles sont accomplies.

Ceci dit, rassurez-vous car si la Cour a jugé que les pratiques de l'employeur étaient légitimes, c'est parce qu'il s'agissait d'un compte Yahoo prétendument professionnel, en outre, à l'heure actuelle, la plupart des salariés disposent de leur propre smartphone pour leurs communications personnelles. Plus besoin d'utiliser les ordinateurs de l'entreprise. Attention toutefois aux smartphones professionnels pour lesquels la loi est encore très ambiguë !



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
kaspersky smartphone
Kaspersky va lancer un smartphone “impossible à pirater”

Kaspersky Lab est en train de développer un smartphone présenté comme “impossible à pirater”, selon le PDG de la firme Eugène Kaspersky. La firme semble désormais mettre toute son énergie dans de nouvelles initiatives autour de la vie privée et…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…