Apple trouve “inacceptable” le nombre de virus sur macOS

 

Apple a fait une déclaration choc lors de son procès contre Epic Games en affirmant que le nombre de virus sur macOS est « inacceptable ». Loin d’être une simple plainte de son vice-président, cette phrase a un véritable enjeu stratégique : mettre en avant l’aspect fermé d’iOS qui le protège des malwares.

Macbook-Air-2020-2

Ces dernières années, les utilisateurs de Mac doivent faire face à une montée en puissance des malwares. Pourtant, pendant une longue période, les ordinateurs étaient largement épargnés par le phénomène, au point de devenir un véritable argument de vente d’Apple. Cette protection, le système d’exploitation la devait à l’immense popularité d’alors de Windows, que les pirates privilégiaient donc pour lancer leurs attaques. Mais depuis, Apple a bien rattrapé son retard, et macOS est désormais la cible de nombreux virus.

Au cours du procès qui l’oppose à Epic Games, Apple est revenu sur cet état des faits pour le moins embêtant. Craig Federighi, son vice-président en charge du logiciel, n’a pas mâché ses mots. « Aujourd’hui, nous avons un nombre de malwares sur Mac que nous considérons inacceptable », a-t-il déclaré à la barre. Une affirmation que l’on aurait du mal à contredire, alors que certains virus infectent 10 % des ordinateurs sous macOS.

Apple déplore le nombre de virus sur macOS, mais au profit d’iOS

Contrairement aux apparences, Apple ne souhaite pas saboter ses propres produits. Derrière cette déclaration choc se cache en réalité une plaidoirie en faveur du modèle fermé d’iOS. En effet, en gagnant en popularité, macOS s’est ouvert aux développeurs, laissant ainsi la porte ouverte aux plus malintentionnés d’entre eux. L’année dernière, la firme a notamment validé une application qui renfermait un malware. Selon Federighi, ce serait donc « une très très mauvaise situation pour [ses] clients » si Apple laissait ces derniers installer des applications sur iPhone sans passer par l’App Store.

Sur le même sujet : Votre mac fait peut-être partie des 30 000 machines infectées par le malware Silver Sparrow

La sécurité des smartphones s’en retrouverait en effet gravement compromise, d’après Apple, qui estime qu’Android a de gros problèmes à ce niveau, précisément parce que l’installation d’APK y est beaucoup plus simple. Mais avant tout, la firme de Cupertino souhaite convaincre la justice que le modèle fermé d’iOS est tel quel pour préserver l’intégrité de ses smartphones, et donc, des données personnelles des utilisateurs.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !