Apple conteste son obligation de rembourser 13 milliards d’euros d’arriérés d’impôts à l’Irlande

 

Apple est à nouveau devant la justice européenne : la firme conteste son obligation de payer 13 milliards d'euros d'arriérés d'impôts à l'Irlande, suite à une décision de la Commission Européenne en 2016. La firme participe ce mardi 17 septembre 2019 à un nouveau procès sur deux jours. L'Irlande soutient la démarche d'Apple… qui a tout de même provisionné les fonds au cas où. 

Apple sanction commission européenne
Phonandroid

Apple vs Europe acte II : souvenez-vous c'était en 2016. Après deux ans d'enquête, la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager avait mis en demeure Apple de payer 13 milliards d'euros d'arriérés d'impôts à l'Irlande. Une décision fondée sur le fait qu'Apple gère l'ensemble de ses opérations en Europe, Afrique, Inde et Moyen-Orient depuis l'Irlande – où la firme bénéficie selon la Commission d'un traitement fiscal extrêmement favorable. Ainsi entre 2003 et 2014 Apple a échappé à la quasi-totalité des impôts qu'elle aurait pu (ou dû) payer.

Apple est de nouveau devant la justice pour contester sa sanction record

Bruxelles trouve que cet avantage a tout d'une “aide d'Etat” déguisée – même si la pratique est parfaitement conforme au droit irlandais. Après avoir interjeté appel, voilà donc Apple, ce mardi 17 septembre 2019, de nouveau devant la justice européenne, au premier jour d'une audience qui doit se terminer le lendemain. La position d'Apple est connue : la firme considère que le seul endroit où elle doit payer le plus d'impôts, ce sont les Etats-Unis. Comme la plupart des GAFAM, Apple considère en effet que c'est là où il investit sa R&D et créé de la richesse qu'il doit payer des impôts. En Irlande et plus largement en Europe, la firme ne fait “que” vendre.

Mais la Commission ne l'entend pas de cette oreille. La firme a selon elle rapatrié pendant des années une partie de ses revenus internationaux (dont ceux du marché européen) en Irlande – sans qu'ils soient, tout du moins sur la période 2003-2014, rapatriés aux Etats-Unis. Ils ont pour autant échappé pendant tout ce temps à toute forme de taxation. Là où ça se complique, c'est que les accusations à l'encontre d'Apple ne plaisent pas du tout à l'Irlande qui refuse d'être considérée comme un paradis fiscal. Le ministère des Finances irlandais a fait savoir qu'il présenterait également un dossier dans le cadre de cet appel.

Lire également : Taxe GAFA – la France a enfin trouvé un accord avec les Etats-Unis

Autant d'éléments qui rendent ce dossier très technique : on ne s'attend pas à une décision demain – les juges devrait plutôt être en mesure de l'arrêter à l'issue de plusieurs mois de délibérations. Apple et l'Irlande pourront d'ailleurs encore interjeter appel si cette décision ne les satisfait pas. Il y a néanmoins un signe qu'Apple se prépare à une décision défavorable : la firme a décidé de provisionner sur ses comptes la somme réclamée par la Commission (avec les interêts) ce qui représente un montant total de 14,8 milliards d'euros.

Source : Le Monde



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
mastercard carte bleue biometrique
Samsung et Mastercard travaillent sur une carte bleue avec capteur d’empreintes

Samsung et Mastercard travaillent actuellement sur une carte bleue équipée d’un lecteur d’empreintes digitales. Avec ce système, les deux entreprises veulent ajouter une couche de sécurité supplémentaire et limiter davantage les contacts physiques avec les terminaux de paiement.  Durant cette…

apple pay
Apple Pay, Google Pay : le paiement sans contact a explosé en 2020

Les paiements sans contact via un smartphone ont explosé en 2020, dépassant même les paiements en espèce. C’est en tout cas ce qu’avance la dernière du cabinet FIS. La pandémie a évidemment favorisé la démocratisation de ce moyen de paiement…

apple silicon m1
Les Macs M1 sont capables de miner de l’Ethereum

Il est possible de miner de l’Ethereum avec un processeur Apple M1. L’ingénieur Yifan Gu est en effet parvenu à utiliser Ethminer, un programme normalement destiné aux PC Windows et Linux, sur la puce de la firme de Cupertino. Toutefois, avec…

bitcoin penurie cartes nvidia
Le Bitcoin provoque une pénurie de cartes graphiques Nvidia et AMD

La pénurie des dernières GeForce RTX 3000 n’est pas prête de s’arrêter. En plus des difficultés pour s’approvisionner en composants, Nvidia doit en plus composer avec les cryptomineurs, qui achètent des stocks entiers de cartes graphiques pour miner le Bitcoin…