App Store : Apple exhorte les éditeurs à vendre des abonnements « taxés à 30% » dans leurs applications

Apple incite les éditeurs et éditeurs de l’App Store à vendre des abonnements directement dans leur application dans une vidéo officielle. Apple prélève 30% de commission sur les abonnements, si bien que des applications extrêmement populaires comme Netflix et Spotify proposent désormais directement leurs souscriptions sur leur site officiel pour éviter de payer ces frais de commission. Dans sa vidéo, la firme de Cupertino préfère parler « engagement » et « expérience utilisateur ». 

app store

Apple vient de mettre en ligne une vidéo à destination des développeurs et éditeurs de l’App Store. Le but ? Les inciter à proposer des abonnements intégrés dans leur application. L’App Store est aujourd’hui un vaste magasin d’applications générant plus de deux fois les revenus du Google Play Store malgré un nombre d’utilisateurs trois fois moins important. L’App Store repose sur le même modèle de partage des revenus que son concurrent Google Play Store : ils gardent 30% de commission, ou 15% en cas d’abonnement sur 12 mois.

App Store : quand Apple conseille aux éditeurs de proposer des abonnements

Plusieurs gros éditeurs s’élèvent contre ces tarifs. C’est le cas de Netflix et aussi plus récemment de Spotify qui refusent tous deux de proposer des abonnements intégrés. Pour contourner le problème, les applications Netflix et Spotify redirigent désormais les utilisateurs qui veulent s’abonner vers leur site web. Or dans sa vidéo, Apple incite justement les éditeurs et développeurs à proposer des abonnements, de Dropbox, Elevate, Calm et Bumble, elles aussi des applications très populaires.

On y découvre ainsi leurs responsables expliquer comment ces applications « créent des expériences utilisateur de qualité en ajoutant continuellement de la valeur au travers du cycle de vie des abonnements ». Selon MacRumors, Apple cherche à faire grimper la part des abonnements dans les revenus issus de son magasin parce que les abonnements ne représentent plus que 15% du total des ventes, en diminution. La firme tiendrait des réunions autour du problème depuis avril 2017.

Selon Apple, les applications qui réussissent via les abonnements sont celles qui mettent l’accent sur l’évolution et l’amélioration de l’expérience, tout en engageant le plus possible les utilisateurs. Reste que les abonnements posent un problème par rapport aux achats uniques : ils nécessitent une action de la part de l’utilisateur lorsqu’il souhaite se désabonner. Une action pas toujours simple à réaliser, avec le risque que des petits abonnements finissent par être prélevés bon gré mal gré chez une portion significative d’utilisateurs…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple : un iPad 7 avec écran 10,2 pouces à l’automne 2019 ?

Apple devrait lancer une nouvelle génération d’iPad, la septième, à l’automne 2019. Cet iPad 7 embarquerait un écran de 10,2 pouces, plus grand que celui de son prédécesseur. Autre information : les iPhone qui seront présentés à la rentrée ne…

Apple pourrait lancer un iPad 5G à écran pliable

Apple serait en train de plancher sur un iPad pliable plutôt qu’un iPhone. La firme de Cupertino prendrait le contre-pied de ses concurrents sous Android, Samsung et Huawei en tête, en misant sur une tablette. Celle-ci aurait une diagonale d’écran…

iOS 13, iPadOS : comment installer la bêta publique

iOS et iPadOS sont enfin disponibles pour tous ceux qui voudraient les tester : la première bêta publique est enfin disponible. Il était depuis quelques semaines déjà possible de tester les nouvelles versions des systèmes d’exploitation mobile de la firme…