Android va équiper les voitures Renault-Nissan-Mitsubishi à partir de 2021

 

Android va équiper les voitures de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi à partir de 2021. Suite à un partenariat avec Google, le système d'exploitation et plusieurs applications développées par le géant du net seront en effet directement intégrés aux véhicules. En échange, Google va pouvoir collecter les données générées par ses applications. Explications. 

android renault nissan mitsubishi

“L'objectif principal est de proposer dans une voiture la même expérience que les utilisateurs ont sur leur smartphone” assure Hadi Zablit, responsable développement chez Renault-Nissan-Mitsubishi, à l'AFP. “Il y a toute une adaptation à faire” souligne le dirigeant. Dans un communiqué de presse, les trois constructeurs automobiles expliquent que leur but “est d'équiper toujours plus de voitures de service de connectivité”.

Grâce à un partenariat avec Google, Android débarque sur les voitures Renault-Nissan-Mitsubishi en 2021

Les entreprises n'ont pas souhaité dévoiler les détails de l'accord financier passé avec Google. Le communiqué de presse dresse par contre un panorama complet des fonctionnalités et des applications signées Google qui seront préinstallées dans les voitures Renault-Nissan-Mitsubishi :

  • Google Maps : sans surprise, le service de cartographie de Google permettra aux conducteurs de se diriger directement via leur tableau de bord.
  • Google Assistant : l'assistant intelligent permettra de contrôler certaines commandes à la voix
  • Google Play Store : la boutique d'applications Android servira à télécharger les applis compatibles
  • Une application dédiée fera aussi sur demande le diagnostic complet de l'état de votre voiture

“Nous sommes heureux de collaborer avec Renault-Nissan-Mitsubishi afin d'apporter aux conducteurs du monde entier les avantages de Google Assistant, Google Maps et d'autres applications Android” assure Google. A terme, toutes les voitures seront équipées de ces quelques services de base, promet le communiqué. De même, Renault-Nissan-Mitsubishi assure que d'autres assistant vocaux pourront être utilisés. On pense notamment à Alexa, l'assistant vocal d'Amazon qui sera bientôt disponible sur les micro-ondes.

En échange de ses logiciels, Google pourra collecter les données générées par les automobilistes après leur avoir demandé leur accord, explique Kal Mos, directeur des véhicules connectés chez Renault-Nissan-Mitsubishi. Les conducteurs “disposeront d'un système d'exploitation ouvert et sécurisé d’applications Android développéess pour une utilisation à bord d'une voiture”, assure le directeur, soulignant que la confiance entre la firme et Google ” a été bâtie au cours des années passées”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3
Les Tesla Model 3 et Y continuent de baisser de prix

Tesla vient de baisser le prix de ses deux modèles phares aux Etats-Unis. La baisse n’est pas très importante et ne concerne pour le moment que le marché américain, mais elle traduit une certaine tendance. On peut espérer une telle…

Tesla Model Y configurateur américain
Tesla retire de la vente le Model Y le moins cher à 39 990 dollars

Tesla vient d’abandonner la variante Standard Range de son petit SUV, le Model Y, qui était disponible il y a encore quelques jours à seulement 39 990 dollars aux États-Unis. Il est désormais impossible de se procurer cette version, les utilisateurs…

voiture électrique
Mi Car : Xiaomi pourrait développer sa propre voiture électrique

Xiaomi va-t-il construire sa propre voiture électrique ? Selon plusieurs sources, Lei Jun, le fondateur de la firme, y penserait fortement. Le timing serait en tout cas le bon : alors que le marché du smartphone stagne depuis quelques années,…

ford strategie electrique europe
Ford ne vendra plus que des voitures électriques en Europe d’ici 2030

Ford poursuit son offensive dans le domaine de la mobilité électrique. Le constructeur vient d’investir 1 milliard de dollars dans la transformation de son usine à Cologne en Allemagne. L’objectif ? Proposer uniquement des véhicules 100% électriques en Europe d’ici…