Android : l’Europe veut que Google permette enfin de désinstaller les applications par défaut

 

Un projet de loi Européen pourrait prochainement permettre aux utilisateurs de désinstaller les applications par défaut sur les smartphones Android. Les applications des constructeurs et les suites logicielles tierces seraient concernées par cette loi qui pourrait être appliquée dès cette année.

Smartphone
Crédits : Yura Fresh/Unsplash

Lorsque vous démarrez un smartphone Android pour la première fois, vous constatez qu’une dizaine d’applications sont déjà installées. Les constructeur aiment en effet y mettre leurs propres logiciels, que ce soit une boutique dédiée, un calendrier ou encore un service de messagerie. Il est impossible de les désinstaller… pour l’instant.

En effet, le Financial Times indique aujourd’hui que le parlement Européen étudierait l’idée de laisser les utilisateurs désinstaller ces applications. Si celles-ci seraient toujours installées par défaut, il ne devrait plus être obligatoire de les garder, même si vous ne les utilisez pas. Cette loi pourrait même entrer en vigueur très bientôt, puisqu’elle serait prévue pour fin 2020.

Les autres applications également concernées

Les applications des constructeurs tiers seraient également concernées. Les géants américains de la tech concluent en effet des accords pour installer leurs logiciels directement sur les smartphones. Ainsi, il est fréquent de retrouver Facebook directement installé, ou encore Instagram. De même, la suite logicielle de Google est souvent présente au grand complet. Si vous n’en voulez pas, tant pis pour vous, puisque vous ne pouvez la retirer.

A lire aussi – L’Europe pourrait instaurer un droit à la réparation des smartphones dès 2021

Là encore, l’idée serait de laisser le choix à l’utilisateur de les enlever et ainsi de gagner un peu de place sur son terminal. Le but est également d’éviter toute position dominante avec des sociétés qui s’imposent par la force sur le plus de smartphones possibles.

Un autre volet de la loi obligerait les entreprises tech à partager leurs données avec leurs concurrents sur le même segment. Une manière de rendre plus transparente la collecte de ces données et, dans une moindre mesure, de les freiner. Reste maintenant à savoir comment les GAFA pourraient réagir à cette nouvelle loi Européenne qui pourrait mettre à mal un système bien huilé aujourd’hui.

Et vous, seriez-vous heureux d’enfin pouvoir désinstaller des applications préinstallées sur votre smartphone ? Ou alors cela ne vous gêne pas plus que cela ? Dites-le-nous dans les commentaires !

Source : Financial Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android 11
Android 11 : un bug agaçant empêche l’affichage en plein écran

Des utilisateurs Android 11 rapportent un bug très agaçant : plusieurs applications sont victimes d’un bug qui affiche des éléments d’interface comme les boutons de navigation au-dessus de parties importantes de l’application. Le problème est pourtant connu depuis la phase…

plzay
Le Google Play Store supprime le menu « hamburger »

Le Google Play Store va avoir le droit à une mise à jour discrète très prochainement. En effet, le bouton « hamburger » va disparaître au profit d’un menu inclu directement sur l’icone de l’utilisateur. Une manière de simplifier la…

google chromecast sabrina google tv interface
Google TV sera disponible sur les TV Sony en 2021

Google TV sera disponible sur les TV de Sony dès 2021, annonce Google. Dans la foulée, la nouvelle interface dédiée à remplacer Android TV débarquera sur les téléviseurs conçus par d’autres marques. Pour l’heure, la firme de Mountain View n’en…