Android : Google s’inspire d’Apple et va limiter la collecte de données des applis

 

Inspiré par l'exemple d'Apple, Google souhaite limiter la collecte de données des applications Android à des fins publicitaires. D'après un rapport de Bloomberg, la firme de Mountain View réfléchit actuellement à un dispositif anti-pistage similaire à celui intégré à iOS 14.5. Néanmoins, Google souhaiterait laisser un champ d'action plus large aux développeurs et aux annonceurs qu'Apple. 

android failles google corrige septembre

Avec la mise à jour iOS 14.5, toujours en développement, Apple va obliger les applications à obtenir la permission des utilisateurs pour collecter leurs données. Toutes les applications qui souhaitent s'emparer des données devront afficher une fenêtre d'avertissement qui propose deux options : “Accepter le suivi d'utilisation” ou “Demander à l'application de ne pas suivre l'utilisation”. En cas de refus, l'application ne sera pas en mesure de pister l'utilisateur à des fins publicitaires.

D'après un rapport de Bloomberg, Google travaille sur un système anti-pistage similaire pour Android. Ce dispositif permettait aux utilisateurs Android de limiter la quantité de données collectées par les applications. Citant des sources internes, le média assure que Google n'ira pas aussi loin qu'Apple pour protéger la vie privée et les données personnelles. Sans surprise, la firme de Mountain View souhaite malgré tout permettre aux applications Android de collecter des données afin d'affiner leur ciblage publicitaire. Ce n'est pas une surprise. Contrairement à Apple, Google est essentiellement basé sur l'exploitation des données de ses utilisateurs.

Sur le même sujet : Cet émulateur Android très populaire est infecté de malwares, n’installez surtout pas sa mise à jour

Google s'inspire des mesures anti-cookies tiers de Chrome

Bloomberg estime que ce dispositif anti-pistage pourrait ressembler aux mesures anti-cookies prises sur Chrome. Dès la fin de cette année, Google souhaite en effet que les cookies tiers disparaissent de son navigateur web. Ces cookies tiers, ou third party, sont créés par des serveurs externes et sont très utilisés dans le domaine de la publicité en ligne. Malheureusement, cette pratique met en péril la vie privée des internautes.

Evidemment, Google ne souhaite pas faire une croix sur la publicité en ligne. Pour compenser la disparition des cookies tiers, le groupe californien développe « Privacy Sandbox », une nouvelle méthode basée sur la récolte groupée des informations de navigation. Cette approche protège les données personnelles en plaçant un intermédiaire entre le navigateur web et les serveurs publicitaires.

Contacté par Bloomberg, Google n'a pas confirmé ni infirmé l'arrivée d'un dispositif anti-pistage. Un porte-parole de la firme se contente d'assurer que Google “est toujours en quête de nouveaux moyens pour travailler avec les développeurs et améliorer la protection de la vie privée tout en proposant un écosystème d’applications basés par la publicité”. 

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !