Amazon regarde les vidéos des caméras de surveillance Cloud Cam à l’insu des utilisateurs

Amazon fait analyser des enregistrements issus de ses caméras de vidéosurveillance Cloud Cam à l’insu des utilisateurs. Des équipes sont dédiées à cette tâche en Roumanie et en Inde. Le but est d’améliorer la reconnaissance de l’intelligence artificielle. Mais la pratique soulève de nouvelles questions en matière de protection de la vie privée. 

Amazon scrute les enregistrements des caméras Cloud Cam
Phonandroid

Amazon vient d’être une nouvelle fois pris la main dans le sac par une enquête de Bloomberg : des dizaines d'employés basés en Inde et en Roumanie, consultent des extraits d’enregistrement vidéo issus des caméras de vidéosurveillance Cloud Cam – vendues par Amazon aux Etats-Unis et bientôt dans d’autres pays dont la France. Le but de cette collecte d’extraits vidéo n’est a priori pas vraiment d’espionner les utilisateurs, mais davantage d’entrainer l’intelligence artificielle à mieux reconnaitre les personnes, les objets, animaux et différentes situations.

En plus des commandes Alexa, Amazon analyse aussi les vidéos issues des caméras connectées Cloud Cam

Les Cloud Cam d’Amazon permettent en effet de rester en contact avec votre domicile en vous donnant la possibilité de voir ce qui se passe chez vous en streaming. Mais pas seulement : comme les sonnettes-portiques Ring, elles peuvent vous envoyer une alerte de mouvement ou d’intrusion. Des alertes intelligentes, grâce à une intelligence artificielle : votre chat, par exemple, ne sera jamais considéré comme un intrus. Or, visiblement cette intelligence artificielle a besoin d’entrainement.

Lire aussi : Amazon sera capable de géolocaliser votre smartphone, que vous utilisiez ou non ses services

Et comme le relève Bloomberg, rien, dans les conditions d’utilisation des Cloud Cam et du service associé ne stipule que Amazon a le droit de s’adonner à ce genre de pratique à l’insu des utilisateurs. Le quotidien ajoute que certains contractuels sont tombés au passage sur des extraits vidéo très privés. Bien sûr, cette nouvelle affaire rappelle le scandale des écoutes humaines de conversations Alexa : des employés de la firme avaient alors révélé être tombé sur des conversations souvent intimes ou sensibles, avec parfois des éléments permettant d’identifier l’utilisateur ou son adresse.

Source : Bloomberg 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
BMW va intégrer Android Auto dans ses voitures des juillet 2020

Android Auto débarque enfin sur les voitures BMW : le constructeur vient d’annoncer mercredi 11 décembre 2019 que l’infotainment de Google propulsé par votre smartphone apparaitra sur tous les véhicules dotés de iDrive 7.0 et de Live Cockpit Professional. Vous…

Windows 10 Mobile : c’est bon, c’est vraiment fini cette fois

Windows 10 Mobile, le système d’exploitation de Microsoft pour smartphones et tablettes, tire sa révérence. Le système n’est désormais plus supporté par son éditeur, qui vient de mettre fin à support. Avec son propre OS, Microsoft n’aura finalement jamais réussi…

Chrome 79 est disponible et il va consommer moins de RAM

Chrome 79 est désormais disponible au téléchargement sur Windows, Mac et Linux. Cette nouvelle itération comporte son lot de nouveautés, dont une protection avancée contre le phishing et une option permettant (enfin) d’économiser la mémoire vive de votre ordinateur.  Quelques semaines après…

Google Chrome vous avertit si votre mot de passe a été volé

Google a mis à jour les outils de protection intégrés à Chrome, notamment ceux liés aux mots de passe. La principale nouveauté est un message qui alerte l’utilisateur s’il a saisi ses identifiants sur un site dont la sécurité a…