Altice, la maison-mère d’SFR essuie ce mardi 14 novembre 2017 sa 8e séance baissière à la bourse d’Amsterdam depuis la publication de résultats catastrophiques, et d’un communiqué pas très rassurant. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les actionnaires de la firme ne sont pas rassurés du tout. Non seulement les résultats sont mauvais, mais en prime, l’entreprise a annoncée qu’elle ne pourrait pas tenir ses engagements d’ici la fin de l’année. Forcément, la fortune du PDG du groupe Patrick Drahi accuse le coup – elle a fondu de 6 milliards depuis le début de la dégringolade !

altice bourse

Ça sent le roussi. Ce mardi, Altice essuie sa 8e séance de bourse baissière depuis la publication de ses résultats. L’action de la maison-mère de SFR est tombée bas, très bas. aux alentours de quatre heures de l’après-midi, le cours de l’action s’est littéralement effondré autour de 8 euros, accusant une baisse de plus de 20% par rapport cours de clôture de la veille. Les investisseurs se séparent en masse de leur portefeuille d’actions Altice, peu convaincus par les annonces et ambitions du groupe. Celui-ci cherche en effet à la fois à devenir un grand groupe international sous un seul nom unique de marque, ce qui a eu dans un premier temps des résultats positifs.

Altice (SFR) : panique boursière après la publication d’un communiqué, l’action plonge de 20% !

Mais dans le même temps, l’endettement de la firme qui s’élève à 50 milliards d’euros, plus les ambitions stratégiques controversées d’Altice notamment en termes de déploiement d’un réseau propre de fibre optique en France, mais surtout de son expansion soutenue à l’international semblent désormais effrayer tout le monde. Résultat : depuis l’été, l’action du groupe a dévissé de près de la moitié de sa valeur. Le PDG Patrick Drahi y a laissé au passage des plumes – quelques 6 milliards d’euros de sa fortune personnelle. Et cela ne semble pour l’instant pas prêt de s’arrêter, alors même que l’action du groupe est passée sous les 10 euros aujourd’hui, plongeant jusqu’à 8,29 euros avant de se redresser in extremis pour terminer à 8,90 euros.

La catastrophe de la journée est partie d’un simple communiqué de résultat trimestriel : la firme y annonce, selon Mediapart, qu’elle ne respecterait pas forcément tous ses engagements d’ici la fin de l’année. De quoi saper d’un coup la confiance de gros fonds d’investissements qui se sont visiblement fortement désengagés. C’est qu’à ce stade, c’est la viabilité même de l’entreprise qui est fortement remise en question. Les prochains mois seront cruciaux pour sortir de cette situation a priori inextricable !

altice cours bourse mardi 14 novembre
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RED by SFR ne propose plus qu’un seul forfait mobile

RED by SFR ne propose désormais plus qu’un seul forfait mobile. Disponible à partir de 10€ par mois, l’offre est entièrement modulable en fonction de vos besoins et de vos habitudes. Il est ainsi possible d’augmenter le volume de votre…

SFR lance enfin la 4G+ à 1 Gbit/s

SFR annonce le lancement de la 4G+ à 1 Gbit/s, comme l’opérateur l’avait promis. Pour l’heure, ces débits ne sont accessibles qu’à Nantes, mais une dizaine d’agglomérations seront couvertes d’ici la fin de l’année. Cette « 5G avant la 5G » permet…

SFR accuse Free d’avoir retardé le développement des réseaux en France

SFR estime que l’arrivée de Free a retardé le déploiement des infrastructures réseau en France. Avec ses prix cassés, le trublion des télécoms aurait indirectement réduit les capacités d’investissement de tous les opérateurs français, notamment dans le domaine de la fibre optique. Un avis partagé…

SFR a gagné 205 000 abonnés au cours du premier trimestre 2019

SFR a séduit 205 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre de l’année. L’opérateur au carré rouge doit surtout cette impressionnante croissance de son parc de clients à ses offres à prix cassé. Malgré des recrutements en hausse, SFR annonce…

SFR représente près de 50% des plaintes de clients en 2018

SFR est concerné par 47,6% des plaintes de clients en 2018, révèle le 15ème Observatoire des plaintes et insatisfactions dans le secteur des télécommunications de l’AFUTT. Sans surprise, l’opérateur au carré rouge s’impose une nouvelle fois comme le champion des plaintes…