Affaire Huawei : la Chine menace Samsung, Dell, Microsoft… et tout ceux qui coupent les ponts

Maj. le 11 juin 2019 à 10 h 31 min

L’affaire Huawei fait monter le gouvernement chinois au créneau : après avoir mis en place une liste d’entreprises « non-fiables » les autorités du pays mènent des réunions à huis clos avec des responsables de grands groupes américains et internationaux – en particulier Samsung, Dell, Microsoft, ARM ou encore SK Hynix. Le message : ne vous pliez pas aux décisions de l’administration américaine, ou préparez-vous à subir des représailles…

affaire huawei

La Chine est en train de mener des réunions avec les responsables de grandes entreprises étrangères – américaines mais pas seulement. Avec un message : tout ira bien si vous ne vous pliez pas au décret de l’administration Trump. Le New York Times révèle ainsi que « des officiels chinois ont dit à des entreprises, depuis l’étranger, que tant que ces entreprises conservent leurs relations actuelles et continuent de fournir les entreprises chinoises normalement, elles ne subiraient pas de conséquences« .

Affaire Huawei : la Chine demande aux entreprises étrangères de choisir leur camp

Et nos confrères du New York Times d’ajouter, s’appuyant sur une source proche de ces rencontres : « ils ont également insisté sur les engagements Chinois autour d’un commerce [international, ndlr] ouvert, et ses protections en matière de propriété intellectuelle » et leur aurait intimé d’exercer un lobbying auprès de l’administration américaine. Selon le quotidien, des responsables de Microsoft, Dell, Samsung, ARM et SK Hynix ont ainsi été approchés par des officiels chinois lors d’entretiens qui se sont tenus à huis clos mardi et mercredi.

Précédemment les autorités chinoises avaient réagi aux mesures de Trump en établissant leur propre liste d’entreprises qui ne sont pas « dignes de confiance ». Mais ce nouveau tournant dans les mesures chinoises est assez surprenant. En effet, comme le souligne un expert des relations sino-américaines cité par le quotidien, Scott Kennedy, la Chine force désormais les entreprises américaines, ou ayant de forts liens technologiques et économiques avec les Etats-Unis à choisir de quel côté du Pacifique ils se rangent.

Lire également : 5G Huawei – l’affaire risque de retarder l’arrivée de la technologie partout dans le monde

Or, « les entreprises américaines ne violeront pas les lois américaines, surtout dans un tel contexte, où chacune de leurs actions sont passées à la loupe », estime Scott Kennedy. Pensez-vous que la Chine a suffisamment de moyens de pression pour faire capituler l’administration Trump et mettre fin à la guerre commerciale ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : New York Times

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…

Huawei imagine un smartphone pliable en trois

Huawei a breveté un smartphone pliable en trois parties. Déposé en 2018, le brevet décrit un appareil construit autour d’une vaste dalle scindée par deux charnières invisibles. Comme son rival Xiaomi, le constructeur pourrait ainsi proposer un smartphone à la fois compact et…

Android 10 Q : quels smartphones Huawei seront mis à jour ?

Android 10 Q serait déployé sur 11 smartphones Huawei avant la fin du mois d’août 2019, révèle une fuite. Bientôt privé de licence, le constructeur chinois travaillerait d’arrache pied avec Google afin de proposer la mise à jour sur les…

EMUI 10 : premières images d’Android Q sur le Huawei P30 Pro

La première bêta d’EMUI 10 nous offre un aperçu d’Android Q sur le Huawei P30 Pro. Malgré ses soucis avec les Etats-unis, le constructeur continue de développer la prochaine version d’EMUI en interne. Une ROM entièrement fonctionnelle de l’OS vient…

Huawei : l’OS russe Aurora pour remplacer Android ?

Huawei testerait le système d’exploitation russe Aurora OS sur ses smartphones pour remplacer Android. Le gouvernement russe et Vladimir Poutine lui-même ont proposé cette solution au groupe chinois, qui développe en parallèle sa propre solution avec HongMeng OS. Huawei se…