5G : premiers forfaits dès 2019 dans une poignée de villes françaises

 

Les premiers forfaits 5G chez Orange, Free Mobile, Bouygues et SFR-Altice pourront être commercialisés dès 2019, avant même l'issue de la procédure d'attribution des fréquences qui n'interviendra qu'en 2020. L'annonce a été faite lors d'un point presse commun entre le secrétaire d'Etat chargé du numérique Mounir Mahjoubi et le président de l'Arcep Sébastien Soriano. Les opérateurs pourraient ainsi lancer de manière prématurée des offres commerciales, mais uniquement dans leurs sites-pilote 5G.

5g operateurs

Free Mobile, Orange, SFR-Altice et Bouygues Telecom pourront bien lancer leurs premières offres 5G dès 2019. C'est le secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi et le président de l'Arcep Sébastien Soriano en personne qui en ont fait l'annonce en marge du MWC 2018. Dans des propos rapportés par nos confrères de 01Net, Mounir Mahjoubi explique d'emblée que “la France ne sera pas en retard sur la 5G“, avant d'ajouter que “rien n’empêchera les opérateurs d’ouvrir leur réseau 5G au grand public sur leurs sites pilotes dès l’année prochaine“.

5G : Orange, Free, SFR-Altice et Bouygues auront le droit de lancer les premiers forfaits dès 2019, mais pas partout !

En fait ces déclarations interviennent alors qu'un flou régnait autour d'un possible lancement d'offres commerciales en 2019. Certains comme Orange avaient annoncé un déploiement – et suggéré la commercialisation des premières offres – dès 2019. Or, l'Arcep n'attribuera a priori aucune fréquence aux opérateurs avant fin 2019 voire 2020. La solution retenue est donc de permettre aux opérateurs de commercialiser leurs premiers forfaits sur quelques grandes villes de France. Orange a par exemple candidaté pour un site pilote à Lille et Douai et Bouygues à Bordeaux.

L'Arcep propose également d'autres sites pilotes où les fréquences nécessaires sont déjà libres : Lyon, Nantes, Le Havre, Saint-Etienne, Douai, Montpellier et Grenoble. Et Sébastien Soriano d'ajouter que des “ports, aéroports, hôpitaux, [et] de nombreuses infrastructures seront concernées“. Pour l'anecdote, la Commission Européenne impose à tous les Etats-membres de l'Union qu'une ville au moins soit couverte à l'horizon 2020. Habitez-vous près de l'un de ces sites pilotes ? Votre ville n'est à priori pas concernée ? Quelle est votre réaction ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
fibre optique
Fibre optique : la France compte désormais plus de 10 millions d’abonnés

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) vient de publier les derniers chiffres du quatrième trimestre 2020 concernant la progression du déploiement de la fibre optique (FTTH) en France. Le pays compte aujourd’hui plus de 10 millions d’abonnés….

5g
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

Free 5G
La 5G arrive d’ici quelques jours à Paris selon Free

La 5G ne va pas tarder à arriver sur Paris. Free a affirmé sur Twitter que la nouvelle génération de téléphonie mobile sera disponible dans quelques jours seulement dans la capitale. Xaniel Niel avait prévu l’activation des antennes pour fin…

antenne 4g barometre
La 4G de Free Mobile serait responsable de coupures TV

Free Mobile est accusé de priver des dizaines de Français de TV. D’après l’ANFR, une antenne 4G récemment déployée par l’opérateur perturbe le signal de la TNT. L’agence nationale des fréquences demande aux personnes concernées de déposer une réclamation. En théorie, Free Mobile est responsable…

bruxelles roaming abolition
Bruxelles va prolonger l’abolition du roaming en Europe jusqu’en 2032

Bruxelles veut prolonger la suppression du “roaming” ou des frais d’itinérances dans toute l’Union européenne pour les dix ans à venir. La Commission européenne souhaite garantir “la même qualité et la même vitesse de connexion” que dans leur pays d’origine…