5G : Macron appelle l’Europe à ne pas laisser les firmes comme Huawei prendre le pouvoir

La 5G était au coeur d’une interview d’Emmanuel Macron accordée à l’hebdomadaire The Economist jeudi 7 novembre. Le président français fustige l’absence de coordination des Etats sur le déploiement, et leur choix de déléguer ces questions aux opérateurs et aux firmes. Et agite la menace d’une perte de souveraineté sur la 5G en Europe. 

Emmanuel Macron 5G
Emmanuel Macron / Crédits : Wikimedia Commons + Phonandroid

L’Union Européenne peut se targuer de succès majeurs comme la disparition des frontières ou encore la monnaie unique… mais aussi capable soit-elle de réussir, la vieille dame de l’ouest sait aussi régulièrement afficher ses désaccords au grand jour. La position des 27 Etats sur les questions géopolitiques et stratégiques en sont un exemple hélas banal. Les Etats-membres l’ont une nouvelle fois montré avec les réseaux 5G – faute de définir une position commune, par exemple, sur le cas Huawei.

Le président français Emmanuel Macron s’exprimait sur la question jeudi 7 novembre 2019 dans les colonnes de l’hebdomadaire américain The Economist. Et selon lui, ses alliés sont complètement passé à côté du véritable enjeu sous-jacent d’une vraie politique de déploiement de la 5G : leur souveraineté. Il explique : « parce que l’Europe n’avait pas de réflexion, ni de coordination on avait délégué aux opérateurs de télécommunications des choix souverains ».

Et d’ajouter que «les entreprises peuvent être des partenaires, mais c’est aux États de gérer». Au fil de l’interview le chef de l’Etat explique qu’il «ne veut stigmatiser aucun constructeur» surtout pas, évidemment, Huawei qu’il ne nomme à aucun moment mais auquel il pense très fort. Néanmoins, ajoute-t-il «si nous n’agissons pas, dans 5 ans je ne saurai pas dire à mes concitoyens ‘Vos données sont protégées’».

Lire également : 5G – tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La France a justement fait le choix d’une approche plutôt protectrice à l’égard de la souveraineté nationale. En France, les opérateurs doivent faire valider leurs choix d’équipementiers réseau par l’administration.

Source : Le Figaro

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB 4 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle norme USB

L’USB 4 a sa certification, les premiers produits utilisant cette nouvelle norme peuvent commencer à être produits. Mais quand va-t-on vraiment voir débarquer sur le marché des appareils avec ce standard ? Quelles sont ses caractéristiques ? Va-t-on avoir droit…

Amazon crée une plateforme où les profs peuvent vendre leurs cours

Amazon annonce le lancement de Ignite ce mercredi 13 novembre. Ignite est une plateforme dédiée aux professeurs sur laquelle ils pourront vendre leurs cours. Amazon considère Ignite comme un bon moyen pour les enseignants d’arrondir leurs fins de mois.  …