5G : les Français seraient prêts à payer leur forfait 9 € de plus par mois

La 5G suscite un réel intérêt en France à en croire une étude Ericsson menée auprès de 1500 personnes. Non seulement ils seraient prêts à payer en moyenne 9 € de plus par mois leur abonnement, mais en prime ils pourraient changer d’opérateur si ce dernier tarde trop à proposer des offres. 

Source : Ericsson

La question méritait d’être posée : y-at-il une réelle attente, en France, autour de la 5G ? Les opérateurs ont-ils intérêt à prioriser son déploiement ? Selon une nouvelle étude de l’équipementier Ericsson, la réponse est clairement « oui ».

5G : oui, les Français sont prêts à payer plus cher (selon Ericsson)

En fait, graphique savant à l’appui, Ericsson estime que les français sont prêts à payer en moyenne un extra de 9 € – soit un surcout d’environ 30% – pour pouvoir surfer à tout berzingue, où qu’ils se trouvent, sur leur smartphone dernier cri. La raison de cet engouement est moins une pure curiosité autour de la 5G qu’un ras-le-bol par rapport à la qualité des connexions 4G sur le territoire.

Ainsi, 44% des français interrogés ne sont pas satisfaits de la qualité de leur connexion lorsqu’ils sont en déplacement – en particulier lors de rencontres sportives, dans les stades, ou les centre-villes. La 5G, espèrent-t-ils, améliorera la situation. Ce qui semble d’ailleurs justement l’un des buts de cette technologie : dans un premier temps, il ne faut pas nécessairement s’attendre à une hausse spectaculaire du débit, mais davantage à une stabilité de la connexion accrue et une diminution du temps de latence.

Ainsi qu’à une connectivité améliorée en campagne comme dans les centres urbains. Histoire d’enfoncer le clou, Ericsson affirme que 32% des utilisateurs sont prêts à divorcer avec leur opérateur actuel si il tarde à passer à la 5G. Bien sûr, derrière cette étude, il faut bien voir le discours de ce qui est l’un des principaux acteurs du déploiement 5G.

Lire également : 5G – tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Ericsson a sécurisé 26 contrats sur quatre continents, et 47 autres partenariats sont en cours de finalisation. Ses concurrents, Huawei et Nokia ont, eux, sécurisé respectivement 60 et 42 contrats à date. Mais Ericsson n’a jamais été aussi optimiste : « Sur les 37 réseaux 5G aujourd’hui opérationnels à l’échelle mondiale, 19 ont recours aux technologies d’Ericsson », se réjouit Franck Bouétard, président-directeur général de la filiale française de l’équipementier suédois, cité par l’Usine Digitale.

Source : L’Usine Digitale

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Sécurité : Huawei subirait un million de cyberattaques par jour

D’après le chef de la sécurité de Huawei, l’entreprise repousserait une quantité impressionnante d’attaques informatiques. Des attaques à travers le monde entier, et des autorités américaines qui n’y seraient pas étrangères, selon l’entreprise. Si Huawei doit faire face à l’ire…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Windows 10 : comment désactiver ou supprimer OneDrive

Depuis le lancement de Windows 10, Microsoft a fait le choix d’installer OneDrive sur l’ensemble de ses versions du système d’exploitation. L’application n’est pas nécessairement activée de base, mais elle est présente par défaut dans l’OS, quoi qu’il arrive. Mais…