50 % des français victimes de spams sur les sites de rencontre !

Maj. le 21 février 2018 à 16 h 17 min

Symantec, le célèbre éditeur d’antivirus, concepteur de Norton Antivirus, nous publie une étude aujourd’hui sur le lien entre courrier indésirable et sites de rencontres, qui porte sur 3 pays dont la France, et nous apprenons que la moitié des français ont subi des courriers indésirables, voire de la fraude.

site-rencontre-spam

Ceux qui utilisent le plus ces services de rencontres en ligne sont les français et les britanniques, avec plus de 56 % des personnes interrogées. Les allemands les emploient eux à 46 % mais sont plus sujets aux fraudes et aux spams que leurs voisins (58 %, soit 12 % de plus que les français qui culminent à 46 % et 17 % de plus que les britanniques qui sont, pour leur part, à 41%) selon les résultats de cette enquête.

Parmi les utilisateurs qui ont transmis des images ou vidéos intimes, un tiers a reçu des menaces de type « revenge porn » (publication des images intimes d’autrui sans leur consentement), et plus de 10 % d’entre eux, la menace a été malheureusement mise à exécution. Concernant les français, ils ont été menacés à 29 % et ont vu leur vie intime dévoilée sur le net à 9 %.

Rappelons que cette menace a fait l’objet d’un amendement déposé par la secrétaire d’Etat au numérique, Axelle Lemaire, qui prévoit de sévir contre ce fléau à hauteur d’un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. Récemment, le gouvernement a annoncé son intention d’interdire également le réseau Tor.

Le gouvernement, qui épinglait les géants du net concernant notre respect de la vie privée et dont les sanctions sont jugées trop légères, nul doute que le revenge porn est un sujet pris très au sérieux par la secrétaire d’Etat.

Cette étude est proposée par le cabinet indépendant Reputation Leaders pour Norton by Symantec, auprès d’un panel représentatif de 3038 utilisateurs de 18 à 34 ans possédant un terminal mobile connecté à internet, au Royaume-Uni, en Allemagne et enfin en France. 34 % des français se sont d’ailleurs déjà vu demander de l’argent pour une raison ou pour une autre.

L’étude a également montré que la jeunesse française, et plus précisément les 18 – 34 ans ont déjà utilisé ce genre de sites à hauteur de 56 %. D’autres mentent sur leur poids (33%) ou leur situation conjugale (31%) ou bien ont avoué avoir fait la rencontre de quelqu’un qui était censé être célibataire et qui, en réalité, ne l’était pas.

« Tout ce qui est publié en ligne est visible par tout un chacun. Il importe donc d’être prudent quant aux informations identifiables que vous utilisez dans votre profil de rencontres », souligne Symantec dans un communiqué, appelant notamment à vérifier l’identité de son interlocuteur et à ne pas cliquer sur des liens proposés par de nouveaux contacts.

Symantec souligne l’intérêt « d’être prudent quant aux informations identifiables utilisées dans votre profil de rencontres » et demande à chacun de s’assurer de l’identité de son/sa partenaire.

La firme américaine ajoute qu’ « un grand nombre de faux profils sont gérés par des programmes nommés bots, qui sont conçus pour vous inciter à cliquer sur un lien débouchant sur des sites pornographiques, des sites de webcams, des logiciels malveillants ou des fraudes, dont le seul but est de récupérer vos informations de carte de crédit ». Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici le top 25 des pires mots de passe de 2018

Le top 25 des pires mots de passe de 2018 est disponible. Sans surprise, on retrouve des classiques déjà épinglés l’an dernier, comme 12345, password ou 123456789. Voici les mots de passe à ne surtout plus utiliser en 2019, par pitié.  Comme chaque année, SplashData, une firme spécialisée…