Windows 10, Snapdragon 835 et ARM : des PC très légers et jusqu’à 18 heures d’autonomie !

Maj. le 4 mars 2018 à 20 h 58 min

Les premiers ordinateurs portables tournant sous Windows 10 en étant propulsés par le processeur ARM Snapdragon 835 ne tarderont plus. Nous apprenons qu’ils disposeront d’une autonomie jusqu’à 18 heures en utilisation intensive grâce à cette nouvelle puce, information dévoilée lors d’une conférence de presse de Qualcomm entre autres nouveautés.

windows 10 snapdragon 835 microsoft

Une petite révolution grande sur le marché des PC, sans que l’on ne s’en rende vraiment compte à priori. Alors que le PC traditionnel semblait mort, les nouveaux concepts 2-en-1 comme le Surface Book ont repris l’ascendant et le haut de gamme est devenu roi. Ces mêmes concepts devraient connaître une seconde jeunesse sous peu.

C’est par le biais d’une simple compatibilité que tout risque de changer : Windows 10 est désormais compatible avec les processeurs ARM, le premier d’entre eux étant le Snapdragon 835. Il ne s’agit pas là de l’OS dans une forme spécifique façon « Windows Mobile », mais bien la compatibilité de l’intégralité de l’univers applicatif de Microsoft. Qualcomm, lors d’une conférence dédiée à la 5G, est revenu sur cette évolution.

Windows 10 sous ARM promet jusqu’à 18 heures d’autonomie

L’une des premières évolutions que l’on attendait par cette nouvelle plateforme sera bien réelle : Cristiano Amon de Qualcomm nous a en effet donné des estimations de l’autonomie attendue sur les premiers PC portables utilisant le Snapdragon 835 : ils pourraient atteindre jusqu’à 29 heures d’autonomie en lecture Netflix sur un réseau 4G, et jusqu’à 18 heures d’autonomie en utilisation intensive.

Pour vous donner un ordre d’idée, les meilleurs PC actuels comme le futur Surface Book 2 atteignent 15 heures d’autonomie en utilisation limitée, et chutent vite à 6/7 heures d’autonomie en utilisation intensive. Qualcomm promet ici de doubler l’autonomie des appareils, sans que l’utilisation ne soit impactée à l’image des Chromebook dont l’autonomie est offerte au détriment de l’univers applicatif. Ici, toutes les applications Windows sont bien compatibles.

Cette révolution s’explique par deux facteurs. D’une part, les processeurs ARM consomment beaucoup moins, du fait qu’ils soient avant tout conçus pour des plateformes mobiles à faible batterie. D’autre part, leur taille bien inférieure aux plateformes classiques fait que leur carte mère est également beaucoup plus petite, laissant plus de place à l’intégration de grandes batteries pour les mêmes formats.

Constamment connecté mais au prix fort

Le but de ce nouveau type d’ordinateur ne fait aucun doute : ils veulent être constamment connectés, et profiter des modems de ce type de puce pour surfer aussi bien en Wi-Fi qu’en 4G. Qualcomm ne cache pas vouloir profiter de l’eSim, à l’image des Google Pixel 2, pour cela. En France, seul Orange sera partenaire au lancement de cette nouvelle plateforme.

Si son premier représentant est le Snapdragon 835, le fondeur ne cache pas non plus son intention de créer des puces dédiées à l’avenir afin de profiter de la meilleure dissipation de chaleur de ce type de produit pour augmenter les performances de ses CPU et GPU. D’autres fondeurs devraient également rejoindre la course dans le futur, chose que Qualcomm ne souligne naturellement pas dans sa conférence dédiée. Sans compter bien sûr que cette plateforme devrait produire des ordinateurs portables extrêmement silencieux et légers.

Toutefois, ne vous attendez pas à des prix inférieurs aux PC actuels : les premiers prix devraient tourner aux alentours des 5000 yuans, soit 640 hors taxes. On peut donc s’attendre à des tarifs oscillant autour des 900 voire 1000€ en Europe, que la marque justifie par leur autonomie extraordinaire et la finesse et légèreté que la plateforme promet.

Les premiers PC utilisant les processeurs ARM, qui seront d’ailleurs très certainement des concepts 2-en-1, doivent toujours arriver pour la fin de l’année et devraient être présentés au cours des prochaines semaines. Asus, HP et Lenovo seront les premiers constructeurs à disposer de telles machines, mais d’autres devraient les rejoindre dans le futur : il n’est pas exclu que Microsoft en profite lui aussi pour présenter un nouveau modèle de Surface.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Office 2019 est disponible sur Windows 10 et Mac

Microsoft Office 2019 est officiellement sorti sur Windows 10 et Mac, a fait savoir l’éditeur américain. Il s’agit d’une version destinée aux utilisateurs et entreprise qui ne sont pas abonnés à Office 365 et qui reprend les dernières fonctionnalités déployées…