Test Xiaomi Mi A1 : Android One, des sensations pures !

Nous avons eu la chance de passer plusieurs jours avec le Xiaomi Mi A1, un smartphone qui fait partie du programme Android One disposant d’une interface épurée au contraire des autres appareils de la firme. Voici nos impressions sur son écran, appareil photo et son autonomie. On fait un point complet dans notre test et prise en main du smartphone, voyons ce qu’il vaut.

On ne présente plus le constructeur chinois qui est très agressif dans l’univers du smartphone. Nous le voyons de manière récurrente, Xiaomi propose des appareils disposant d’une fiche technique solide à des prix défiants toute concurrence. Naturellement, ce n’est pas le seul constructeur à agir de la sorte. Toutefois, Xiaomi reste l’un de ceux qui sont les plus actifs.

Si jusqu’à présent il était relativement compliqué de se procurer un appareil de la marque sans passer par l’import, les choses sont en train d’évoluer peu à peu. On peut compter sur la présence de Xiaomi en Espagne, nous permettant d’acquérir les produits avec plus de facilité qu’auparavant sans oublier que certains appareils comme le Xiaomi Redmi 4A sont à présent disponibles en France, à La Réunion plus précisément.

Revenons à nos moutons à présent, le Xiaomi Mi A1 est un appareil proposant une interface Android stock c’est-à-dire sans surcouche. C’est suffisamment rare pour le souligner, surtout que le constructeur dispose d’une surcouche relativement impactante présente sur ces terminaux, MIUI. L’appareil est orienté milieu de gamme et propose un design et une fiche technique similaire au Xiaomi Mi 5X que nous avons testé également. Nous allons tout de même commencer le test en évoquant les entrailles de la bête, pour savoir à quel genre d’appareil nous avons affaire.

Xiaomi Mi A1 : fiche technique

DésignationXiaomi Mi A1
Ecran5,5 pouces LCD 1920 x 1080 pixels
SoCSnapdragon 625 - 8 cœurs max 2.0 GHz
GPUAdreno 506
Mémoire vive4 Go RAM
Mémoire interne64 Go de mémoire interne
Appareil photo avant5 MP
Appareil photo arrièreDouble capteur photo de 12 MP (26mm, f/2.2; 50mm, f/2.6)
Batterie3080 mAh - sans charge rapide
SécuritéCapteur d’empreintes
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspot / Bluetooth 4.2
4G LTE: FDD B1 2100MHz,FDD B20 800MHz,FDD B3 1800MHz,FDD B4 1700MHz,FDD B5 850MHz,FDD B7 2600MHz,FDD B8 900MHz,TDD B38 2600MHz,TDD B40 2300MHz
OSAndroid 7.1.2 Nougat sans surcouche
CouleursNoir, Or, Rose
Dimensions155,4 x 75,8 x 7,3 mm
Poids165 g

On se retrouve donc avec un terminal proposant une fiche technique milieu de gamme, un SoC Qualcomm Snapdragon 625 gravé en 14 nm (8 coeurs A53 max 2 GHz) et son GPU Adreno 506. Nous y retrouvons 4 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne. Un double capteur photo dorsal de 12 MP est présent et nous avons également un capteur de 5 MP pour faire les selfies. L’autonomie du Mi A1 est confiée à une batterie de 3080 mAh. Comme souvent, le smartphone est dual nano SIM, l’un des emplacements pouvant servir à étendre la mémoire du smartphone via une microSD, bien pratique. Nous allons maintenant nous intéresser au contenu de la boîte.

Xiaomi Mi A1 : dans la boîte

En plus du smartphone, Xiaomi nous livre un chargeur, un câble USB Type-C, un petit chiffon et une protection pour l’écran. On soulignera l’absence d’écouteurs et contrairement aux Mi 5X, nous n’avons pas non plus de coque de protection livrée avec l’appareil. Xiaomi ne sait pas sur quel pied danser visiblement. On poursuit le test avec le design du Mi A1.

Xiaomi Mi A1 : design

Comme je l’ai indiqué un peu plus haut, le design du Mi A1 est très proche de son frère, le Mi 5X. En fait on peut les qualifier de frères jumeaux. On commence par la façade, l’écran n’est pas borderless puisque nous retrouvons des bordures proéminentes. Sur la partie supérieure on retrouve les capteurs photo et luminosité et sur l’inférieure des boutons tactiles pour naviguer au sein du système d’exploitation.

Sur la tranche droite nous avons les boutons du volume et d’alimentation, sur la tranche gauche on retrouve l’emplacement double nano SIM. Concernant la tranche inférieure, nous pouvons apercevoir le port USB Type-C qui est accompagné par la prise jack, bonne nouvelle pour les audiophiles et une grille de haut-parleur.

On retrouve sur la partie dorsale le double capteur photo sur le coin supérieur gauche, ainsi qu’un double flash LED, le capteur d’empreintes est également de la partie. En bas, nous voyons le logo de la marque avec l’inscription Android One, qui est le seul vrai élément différenciateur avec le Mi 5X qui ne fait pas partie de ce programme.

L’appareil respire la qualité et ne nous glisse pas des doigts, on ressent une véritable adhérence de ce point de vue là, c’est une bonne nouvelle. La coque de l’appareil est recouverte de métal. Dans tous les cas, on est globalement satisfait du travail fourni par Xiaomi sur son smartphone, après tout nous sommes rarement déçus de ce côté-là par le chinois.

Xiaomi Mi A1 : écran

C’est un des gros points fort de l’appareil, son magnifique écran IPS LCD très lumineux. Certes sa définition Full HD (1920 x 1080 pixels) ne conviendra pas à la réalité virtuelle, il n’est de toute façon pas taillé pour procurer cette expérience. Cela jouera sur l’autonomie de l’appareil puisqu’une définition plus élevée avec plus de pixels à afficher ne rend pas service à l’endurance de nos smartphones.

L’écran dispose de bons angles de vue et nous ne constatons aucun souci de lisibilité en plein jour, si la luminosité de l’appareil est bien entendu correctement ajustée. Nous ne constatons pas le problème de colorimétrie que nous avions signalé sur son frère jumeau. Rien à redire sur l’écran qui est vraiment de bonne qualité et rend honneur au smartphone.

Xiaomi Mi A1 : appareil photo

Nous retrouvons le même module double capteur photo que sur le Mi 5X. Toutefois, la partie logicielle change pas mal de choses, notamment concernant le traitement des images qui est différent. On va commencer par s’intéresser à l’application appareil photo qui est exactement la même que sur les autres appareils de Xiaomi, étrangement. Nous retrouvons les mêmes options, rien ne différencie à première vue la partie logicielle. Pourtant le rendu des images n’est pas tout à fait le même.

On ressent une nette différence, notamment lors des prises de vue en basse luminosité. Si le bruit y est très présent, on ne distingue pas de gros paquets de pixels aberrant comme cela a été le cas avec le Mi 5X. Notre première impression étant que le traitement logiciel des images est mieux géré dans ce domaine par le Mi A1. Cependant, ne nous y trompons pas, le résultat n’est quand même pas extraordinaire pour autant.

Les images prises en plein jour dans de bien meilleures conditions nous montrent une qualité assez inégale en fonction des clichés. Cela manque parfois de précision, un problème que l’on constate sur un grand nombre de photos en extérieur. De ce point de vue, le smartphone ne fait guère mieux que son frère. On observe également un effet de lissage prononcé sur certains clichés.

Sans surprise le résultat est relativement proche de celui du Mi 5X, c’est le même appareil photo. Le second capteur permet de faire un zoom et celui-ci s’en sort encore moins bien. Nous retrouvons toujours les modes panorama, photos de groupes, l’embellissement pour les selfies et les nombreux filtres permettant de personnaliser les photos prises par le smartphone.

Enfin, concernant la vidéo, il est bon de noter que le smartphone permet la capture en Full HD, ainsi qu’en 4K et s’en sort relativement bien de ce côté-là. Il est évident que nous avons là un appareil photo ne disposant pas de grandes performances. Néanmoins, dans cette gamme de prix, difficile d’en tenir rigueur à Xiaomi. L’appareil a de solides arguments dans d’autres domaines que la photographie.

Xiaomi Mi A1 : autonomie

On démarre ce nouveau chapitre de notre test en indiquant que l’appareil dispose d’une autonomie relativement convenable. Dans un usage modéré, l’appareil tiendra facilement deux jours. Nous regrettons toutefois que contrairement aux autres appareils de Xiaomi, le smartphone ne propose pas franchement d’options très poussées pour pouvoir grappiller de précieuses minutes lorsque l’on se retrouve loin d’une prise électrique. Android One oblige, on se retrouve avec des options plutôt basiques de ce point de vue là.

Le résultat est néanmoins au rendez-vous, on sent que des optimisations énergétiques ont été faites. Comme de nombreux appareils sous SoC Snapdragon que nous avons pu tester tout au long de cette année 2017, on n’est clairement pas déçu des performances en termes d’endurance du Xiaomi Mi A1. On conseillera tout de même aux joueurs de garder un oeil du côté de l’état de la batterie, pour ne pas se trouver piégés durant la journée. Petit bémol également concernant l’absence de charge rapide puisque l’appareil prend son temps de 0 à 50% en 50 minutes environ. Il ne vaut mieux pas être pressé.

Xiaomi Mi A1 : performances

Ah tiens, on parlait de jeux justement dans le chapitre précédent. Nous n’avons pas le Snapdragon 835 dans les entrailles de cet appareil. Toutefois, le S630 s’en sort très bien dans la plupart des jeux, même les plus gourmands. Notre prise en main de Asphalt 8 : Airborne en témoigne par ailleurs. Cependant, si dans les jeux il n’y a aucun souci à signaler, les temps de chargement se montrent un petit peu plus long, rien d’alarmant et c’est totalement logique.

Pour les mobinautes qui s’intéressent aux chiffres des benchmarks, nous avons passé le Xiaomi Mi A1 sur le grill de GeekBench et d’AnTuTu. Cela sera également l’occasion de constater les performances de l’appareil par rapport aux autres appareils. Bien que ce genre de test n’est clairement pas représentatif de l’expérience utilisateur, on commence par les résultats obtenus dans le cadre de nos deux benchmarks.

GeekBench : single core 842 et multi core 4058
AnTuTu : 61858

Nous constatons que par rapport au Mi 5X, qui partage pourtant le même hardware, on obtient des résultats qui sont légèrement en retrait. On peut donc imaginer que la surcouche de Xiaomi apporte certaines optimisations qui ne sont pas présentes sous un Android pur. Du côté de AnTuTu c’est également le même son de cloche, cette révélation pourrait d’ailleurs jouer dans le choix de certains consommateurs souhaitant mettre la main sur l’un ou l’autre smartphone. Il va sans dire que cet écart est tout de même minime et encore une fois n’est clairement pas représentatif de l’expérience utilisateur. On passe justement au chapitre suivant en parlant de l’interface.

Xiaomi Mi A1 : interface

En France nous n’avons toujours pas le droit de tâter les Pixel 2 de Google. En effet, cela ferme automatiquement les portes de certains appareils proposant une expérience Android pure. Depuis les Nexus pour une raison qui nous échappe, le géant de la recherche s’est décidé de bouder l’hexagone, alors que nos voisins allemands par exemple y ont droit. L’excuse de la disponibilité de Google Assistant n’est pourtant plus valable. Cependant, on peut se consoler avec les appareils estampillés Android One.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce programme, Google tisse des partenariats avec des constructeurs souhaitant proposer des terminaux avec une interface pure, sans surcouche. Ce programme visait dans un premier temps les pays émergents avec des smartphones relativement peu puissants. Toutefois, avec le temps, des appareils plus ambitieux sont apparus, sans forcément être des flagships pour autant. Cela contribue entre autres à faire une place sur le marché à des appareils qui peuvent être mis à jour plus facilement et rapidement.

Cependant, qu’est-ce que ça donne dans la pratique ? Une petite déception pour commencer puisque le Xiaomi Mi A1 se cantonne à Android 7.1.2 Nougat au moment où ces lignes sont écrites. On pourra se rassurer en se disant que l’appareil bénéficie du dernier patch de sécurité de novembre 2017. Alors qu’Oreo se déploie sur les OnePlus 3 et 3T, on se dit que le contrat n’est pas correctement rempli concernant le suivi.

Dans tous les cas, l’interface Android pure proposée sur le Mi A1 est parfaitement fluide. Certes on ne retrouve pas les nombreuses fonctionnalités que Xiaomi propose avec sa surcouche MIUI. Toutefois, ce n’est pas un handicap en soit, le Play Store est là pour nous aider à faire le plein d’applications en cas de besoin. On salue l’initiative du constructeur chinois de vouloir proposer des appareils avec des expériences utilisateurs différentes.

Toutes les subtilités et les mécaniques de l’interface Android stock sont présentes, pour accéder au tiroir d’applications il faut faire un swipe par exemple. On constate tout de même la présence d’un encart réservé aux service “Mi” du constructeur chinois. Enfin, en dehors des applications préinstallées de Google qui ne sont pas très nombreuses, rien n’est à signaler. C’est vraiment un point fort selon moi, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Certains ont une préférence pour les surcouches d’autres non. Dans tous les cas, le Play Store nous permet de modifier pas mal de choses dans l’interface à travers diverses applications.

Xiaomi Mi A1 : audio

Comme indiqué on retrouve une prise jack sur l’appareil, ce qui va satisfaire les audiophiles les plus récalcitrants à vouloir s’en séparer. Par contre pas d’écouteurs fournis par Xiaomi. On passe ensuite au son délivré par le haut-parleur intégré sur l’appareil. Celui-ci n’est pas exceptionnel, mais fera son job, les aigus et les médiums sont tout juste corrects, néanmoins les basses ne sont pas correctement restituées. Le Mi Mix 2 fait bien mieux à ce petit jeu, toutefois on ne boxe plus dans la même catégorie. Sans être un point fort de l’appareil, le haut-parleur fera son job dans de nombreuses situations.

Xiaomi Mi A1 : réseau et GPS

Le Mi A1 fixe rapidement la localisation à travers le GPS, même lors de la première utilisation où nous avons constaté que cela pouvait parfois mettre un peu de temps, du moins sur d’autres appareils chinois auxquels nous avons déjà eu affaire. Bref, il s’en sort bien ! Concernant la 4G, c’est une autre histoire puisque la bande des 700 MHz est absente. Bonne surprise par contre pour la bande des 800 MHz puisque celle-ci est supportée contrairement à son frère jumeau, le Mi 5X. L’expansion à l’internationale oblige Xiaomi à une certaine rigueur au risque de perdre l’attention des consommateurs. Espérons que le constructeur continu à persévérer dans cette voie là, pour le moment c’est bien parti alors que pendant longtemps c’était un talon d’Achille chez le constructeur chinois.

Xiaomi Mi A1 : prix et disponibilité

Le Mi 5X à gauche et le Mi A1 à droite

Au moment où nous écrivons ces lignes, il n’est pas possible d’acheter le smartphone en France. Il faut donc se tourner vers l’import avec tous les soucis que cela peut comporter. Dans tous les cas, le Mi A1 est proposé à un prix qui tourne autour des 190 euros environ soit un tarif similaire au Mi 5X. C’est attrayant pour un tel appareil, certes pas parfait sur certains points, mais qui jouit de certaines qualités. Dans le cas où vous recherchez un smartphone doté de performances convenables et d’une interface Android pure, je ne vois pas de meilleures alternatives à l’heure actuelle. Cependant, n’hésitez pas à donner votre opinion dans les commentaires pour nous soumettre vos suggestions.

Conclusion

On arrive à présent au terme du test complet du Xiaomi Mi A1. Si le smartphone à certaines carences (après tout aucun smartphone n’est parfait), il est évident que celui-ci a de nombreux atouts, déjà la 4G. On retrouve la fameuse bande des 800 MHz qui fait défaut à de nombreux appareils du constructeur y compris son frère jumeau le Mi 5X. Toutefois, devoir passer par l’import pour mettre la main sur le smartphone en rebutera sans doute certains.

Il y a sans doute une chance même infime de pouvoir retrouver l’appareil sur le site d’Amazon Espagne. Pour le moment en tout cas nous ne l’avons pas trouvé. Les points forts de l’appareil sont nombreux : une interface Android pure, un magnifique écran et une autonomie relativement appréciable. La concurrence n’est pas très rude, on a peut-être le Moto X4 disposant également d’une interface Android similaire, cependant l’appareil est plus cher. En revanche, il surpasse le Mi A1 dans de nombreux domaines.

NOTRE AVIS

Étant particulièrement attiré par les interfaces Android pures, il faut reconnaître que l’appareil m’a particulièrement séduit. En l’absence d’alternatives crédibles, dans cette gamme de prix, c’est un smartphone à considérer pour tous les nostalgiques des appareils Nexus. Les Pixel 2 ne sont pas commercialisés chez nous et ils sont plus onéreux.

Si l’import ne vous fait pas peur, on ne pourra que vous conseiller de foncer. C’est un bon produit, bien qu’il pêche dans certains domaines, notamment la photo. La fluidité de l’interface, l’autonomie et la bande des 800 MHz en 4G sont des arguments qui jouent en sa faveur.

Réagissez à cet article !
  • Superfigo

    Merci de corriger les erreurs dans votre test. A un moment vous dites qu’il a 32 Go de mémoire interne. Pourtant il zn a 64 Go. A un moment vous dites que c’est un processeur S630. Pourtant c’est un S625. Une petite relecture avant publication ne fait pas de mal.

  • Sanssaint

    Un pour moi à 180€ début septembre, j’en ai commandé un autre pendant le black Friday à 167€

    Il éclate de très loin tout ce qu’on peut trouver dans cette gamme de prix.

    Ecran lumineux, interface fluide, suivi mises à jour, autonomie d’une journée complète malgré sa finesse, capteur d’empreinte très (trop?) rapide.

    Ok la partie photo de nuit est à la ramasse, ok il a pas le NFC ni la charge rapide.

    Mais pour le prix j’ai vraiment pas l’impression de me faire enfler comme avec un Galaxy S+1 ou un iPhone +1 à 900 balles.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 5T : voici l’anti-iPhone X !

Le OnePlus 5T est officiel depuis le 16 Novembre 2017. Cette évolution du OnePlus 5 épouse les standards des haut de gamme de fin 2017. Mais son prix est deux fois moins élevé. Y a-t-il anguille sous roche ? Nous avons utilisé le OnePlus 5T au quotidien pendant plusieurs jours. Voici notre test complet !

Test Honor 7X : le meilleur de sa catégorie !

Le Honor 7X est officiel. Pour la première fois, la marque lance un smartphone borderless. Nous avons pu tester en avant-première le dernier né du constructeur chinois. Commercialisé à 249 euros en France, est-il le meilleur smartphone de sa catégorie ?

Test Honor View 10 : notre première prise en main de l’autre OnePlus 5T !

Honor a marqué la fin d’année 2017 en présentant le 05 décembre le Honor View 10. Le smartphone a tout pour plaire avec une fiche technique digne des meilleurs du marché et en prime l’intelligence artificielle. Nous avons eu la chance de le tester quelques minutes après la conférence. Voici notre prise en main.

Test LG V30 : oubliez l’iPhone X !

Le LG V30 sera disponible début décembre 2017 au prix de 899 euros. Nous avons pu le tester et il est tout simplement incroyable. LG n’a rien laissé au hasard. De quoi faire oublier l’iPhone X d’Apple ? Sans aucun doute !