Bitcoin : la Banque de France menace d’encadrer les cryptomonnaies

Maj. le 7 mars 2018 à 14 h 13 min

La Banque de France appelle à mieux encadrer les services et les placements en cryptomonnaies, comme le Bitcoin. Afin de protéger les consommateurs et les marchés contre les risques liés à l’utilisation des monnaies virtuelles, Denis Beau, le premier sous-gouverneur de l’institution financière a plaidé en faveur d’ un renforcement de la réglementation. Quelles sont les pistes évoquées par la Banque de France dans son nouveau rapport ?

bitcoin banque france

Le Bitcoin et les cryptomonnaies inquiètent. Plusieurs acteurs du monde de la finance, et de la politique, plaident pour une réglementation plus sévère des monnaies virtuelles. C’est notamment le cas du Président Français : Emmanuel Macron souhaite en effet que le FMI puisse réguler le Bitcoin, l’Ether, le Ripple et autres. L’homme est rejoint dans son combat par l’Union Européenne, qui menace de limiter l’utilisation du Bitcoin et des cryptomonnaies.

Bitcoin : la banque de France veut « encadrer les services et les placements en cryptomonnaie »

Comme le rapporte l’AFP, la Banque de France s’inscrit dans cette même tendance. « Les cryptoactifs sont des vecteurs de risques financiers qui doivent conduire leurs utilisateurs et leurs prestataires de services à la plus grande vigilance » met en garde Denis Beau. L’homme plaide pour une réglementation plus stricte, avec un accent sur « sur la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme » et « la protection des utilisateurs et investisseurs ».

Pour nourrir « la réflexion engagée au plan national et international », la Banque de France a publié un rapport. Dans ce rapport, qui préfère le terme de cryptoactifs à celui de cryptomonnaie, l’organisme financier propose de mettre en place un « statut de prestataires de services en cryptoactifs ». Comme le précise le rapport, il s’agirait d’un statut officiel délivré à certaines « plates-formes de conversion des cryptoactifs contre monnaie ayant cours légal ».

De plus, la Banque de France souhaite aussi réguler les placement en cryptomonnaies. Certaines entreprises, comme les banques et les assurances, seront en effet limitées dans leur placements. Pour l’heure, aucune mesure concrète n’a encore été prise. L’avenir du Bitcoin, qui est condamné à disparaître selon le Prix Nobel d’Economie, et des monnaies virtuelles sera abordé à la demande de la France et de l’Allemagne lors du G20 Finances, qui aura lieu le 19 et 20 mars 2018 à Buenos Aires. Que pensez-vous des initiatives de la Banque de France ?

Réagissez à cet article !
  • J’Mi

    Initiatives qui vont plutôt à contre courant du reste de la planète… et qui vont encore une fois plutôt freiner le développement plutôt que de l’accompagner, ce qui fait que la France ne sera pas un des pays les plus attractifs et ratera encore une fois le coche des emplois, des intérêts économiques et commerciaux liés aux crypto-MONNAIES (et qu’on arrête avec ce terme de crypto-actif tout de suite car il n’y a que la banque de France pour dire des âneries pareilles et imposer sa vision des choses !).

  • NaNouk

    Il manque un bout « L’avenir du Bitcoin, qui est condamné à disparaître selon le Prix Nobel d’Economie » + Robert Shille, parce qu’il n’y a pas eu qu’un seul Prix Nobel d’économie.

    « le blanchiment et le financement du terrorisme », quand on voit ce que les gouvernements font des paradise papers/panama papers/clearstream, c’est à se demander s’ils ne nous prennent pas pour des dindons.

    « cryptoactif », ça reflète bien la nature des cryptomonnaies qui sont pour le moment très volatiles (même si ça semble s’être stabilisé ces dernières semaines, avec des variations beaucoup plus faibles qu’en fin d’année dernière)

  • Guillaume Soghonian

    « Menace d’encadrement »

    Je ne savais pas qu’un encadrement était une menace, de mieux en mieux…

  • GuitZ

    Pour éviter les arnaques je ne suis pas contre une liste de site de trading agréés
    et merci de préciser que « la fin du bitcoin » selon le Nobel, ça peut être demain comme dans 100ans, on verra bien qui de l’euro ou le bitcoin disparaitra le 1er
    Le bitcoin ne repose pas sur rien au passage… c’est justement ne rien comprendre que de dire cela, le bitcoin repose sur un système décentralisé et crypté, décentralisé pour que personne n’en prenne le contrôle et crypté pour que personne ne puisse le pirater, c’est une avancée technologique et civilisationnelle énorme selon moi, si les banques ne lance pas de blockchain pour leur système bancaire, elle vont droit dans le mur (parole de vendeur de machine à écrire)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix pèse désormais plus lourd que Disney !

Netflix a dépassé Disney en termes de capitalisation boursière ce 24 mai 2018. Comme le symbole d’une nouvelle ère et d’un changement de nos modes de consommation audiovisuelle, la plateforme de SVOD vaut désormais plus que le grand tenor du…