Windows 11 va coûter plus cher, Microsoft veut mettre fin aux clés OEM

 

Microsoft pourrait mettre fin à la vente de clés Windows OEM. Ces clés, d'ordinaire réservées aux constructeurs de PC, se retrouvent régulièrement en vente à des prix défiant toute concurrence sur la toile. Selon l'ancien rédacteur en chef de Canard PC Hardware, la firme de Redmond cherche à mettre en place un système de vérification de la provenance des clés.

cle oem windows microsoft
Crédits : Unsplash

Vous en avez probablement profité lors de l'achat d'un PC d'occasion ou neuf sans système d'exploitation. Plutôt que de payer 100 ou 150 € pour obtenir une clé d'activation Windows officielle, les utilisateurs ont pris l'habitude de se jeter sur les clés Windows OEM.

Ces clés, normalement réservées aux constructeurs pour inclure l'OS dans leurs PC portables ou de bureau, se retrouvent régulièrement en vente sur des sites de e-commerce spécialisés à des prix défiant toute concurrence. On peut ainsi facilement trouver des clés d'activation entre 10 et 20 €. Pour le consommateur, le choix est vite fait. D'autant qu'il est dans son bon droit.

Ce qui n'est pas le cas des revendeurs. En effet, la revente de clés OEM n'est pas autorisée par Microsoft. Or et d'après l'ancien rédacteur en chef de Canard PC Hardware Samuel Demeulemeester alias Doc TB, la firme de Redmond compte bien remédier au problème. Selon ses informations, l'entreprise américaine travaille actuellement sur un système de vérification de l'origine des clés.

À lire également : Windows 11 – il n’est plus possible d’acheter une licence, une première en 36 ans d’existence

cle oem windows microsoft
Crédits : Doc TB via Twitter

Microsoft pourrait enrayer la revente de clés Windows OEM

Aujourd'hui, la plupart de ces licences à 10 € sont des clés OEM détournées. Si demain, ces clés ne peuvent être activées qu'après vérification de la concordance entre le matos de la machine prévue par l'OEM d'origine et celle de la machine qui cherche à s'activer, c'est la fin”, écrit-il sur Twitter.

Pour résumer, l'idée de Microsoft est la suivante : attribuer à chaque clé OEM une empreinte numérique correspondante à l'appareil auquel elle est initialement destinée. Grâce à un tel système, Microsoft serait en mesure d'autoriser l'activation d'une clé Windows 10 ou Windows 11 uniquement s'il existe une correspondance entre la clé OEM et le matériel d'origine. Et par extension, le géant américain mettre définitivement un terme à la revente de clés OEM sur le Web.

Précisons néanmoins qu'on ne sait pas encore si ce protocole serait rétroactif. Quoi qu'il en soit et si cette mesure voit effectivement le jour, les utilisateurs n'auront pas d'autres choix que de passer par les canaux officiels pour se procurer une clé d'activation Windows. Et de débourser une somme nettement plus importante.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !