Windows 10 : une popup agaçante fait encore de la pub pour Microsoft Edge

 

 Certains utilisateurs de Windows 10 rapportent qu'une popup faisant la publicité de Microsoft Edge s'affiche dans leur barre des tâches. Cette dernière “rapelle” qu'il est possible d'attacher des pages web sous formes d'icônes à la barre des tâches, ce qui est utile pour les sites que vous utilisez souvent – mais force par ricochet à utiliser exclusivement Edge puisqu'aucun autre navigateur n'est compatible avec cette fonctionnalité. La popup s'accompagne également d'un assistant qui pousse les utilisateurs à remplacer le moteur de recherche Google par Bing. 

Microsoft Edge
Crédits : Unsplash

En matière de tactiques lourdes, il en est une dont seul Microsoft a le secret : l'auto-promotion directement dans Windows 10. Microsoft nous a ces dernières années habitué à ce procédé que d'aucuns trouveront certainement douteux, et pour cause : aucune application concurrente ou éditeur tiers ne peut s'offrir le luxe d'une telle rampe de lancement, vu que visiblement le seul maître à bord est Microsoft. La firme a notoirement déjà eu recours à des popup plus ou moins intrusives pour pousser l'utilisation de l'application mobile d'Outlook, pour “forcer” les utilisateurs à passer à Windows 10. Et on avait déjà vu l'éditeur utiliser le même procédé pour faire la publicité de son navigateur Edge.

Bis repetita ! Une poignée d'utilisateurs rapportent voir s'afficher une popup intitulée “Accédez directement aux sites les plus populaires” (traduit de l'anglais). Le texte de la notification détaille qu'il est possible “d'attacher les sites (et web apps) que vous utilisez souvent à la barre des tâches”. Ces raccourcis ne s'ouvrent néanmoins qu'avec Edge. Ce qui ressemble à une tentative au demeurant pas très subtile de forcer les utilisateurs à utiliser Edge le plus possible et à laisser tomber les navigateurs concurrents. Lorsque l'on clique sur le lien de la popup, un “assistant” vous montre comment attacher les sites comme Facebook, YouTube ou Reddit à la barre des tâches.

Lire également : Windows 10 affiche maintenant des pubs qu'on ne peut pas supprimer

Windows 10 refait le coup des publicités pour d'autres produits Microsoft dans les notifications

Et ce n'est pas tout : à la fin l'assistant recommande “d'utiliser les réglages recommandés par Microsoft” dans Edge – réglages qui n'optimisent pas grand chose, si ce n'est remplacer le moteur de recherche par défaut par Bing. On comprend que ce “coup de projecteur” sur cette fonctionnalité profonde de Edge et de Windows 10 peut être utile à certains utilisateurs car elle leur montre comment tirer le maximum de leur ordinateur. Il est néanmoins possible qu'il ait l'effet inverse en suscitant l'agacement de nombreux autres clients.

La part de marché d'Edge a beaucoup progressé en 2020, mais il faut souligner que c'est récent. En fait, avant le passage à Chromium, Edge faisait partie des navigateurs les moins utilisés sur PC, et servait surtout, selon le dicton populaire, “à télécharger Chrome”. Microsoft avait déjà tenté de faire progresser un peu ses parts de marché avec ce type d'auto-promotion, mais cela s'est dans l'ensemble révélé inefficace. D'autant qu'à chaque fois la couverture médiatique a finalement plus axé sur le caractère agaçant de ce type de communications que sur leur objet.

A l'époque personne ne voulait utiliser ni le navigateur par défaut fourni par Microsoft ni Bing comme moteur de recherche, et aucune campagne marketing ne pouvait changer cela. Les utilisateurs plébiscitent en général la solution qui leur apporte le plus d'utilité – et Microsoft Edge n'était clairement pas encore au niveau de Chrome, Firefox ou Opera dans ce rayon. Le navigateur avait, avec autour de 0,50% de parts de marché, atteint sa vitesse de croisière. Le passage à Chromium a radicalement changé les choses car ce navigateur est désormais un vrai équivalent de Chrome, par ailleurs mieux intégré à Windows 10.

A l'évidence, harceler les utilisateurs en leur intimant d'utiliser les produits Microsoft via des popup dans Windows 10 est discutable. On ne peut pas utiliser un ordinateur sans système d'exploitation, quand on achète un PC il y a forcément Windows 10 dedans et il est donc naturel d'attendre du système d'exploitation une certaine neutralité. Sans compter le fait que lorsqu'on regarde les chiffres, les effets de ces popups sur les parts de marché sont quasi-inexistants. Toute la question est de savoir pourquoi les équipes de Microsoft pensent que poursuivre avec les mêmes procédés dénoncés depuis des années par les utilisateurs reste une bonne idée en 2021.

Source : Techradar



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !