Whatsapp, Telegram, Signal, Viber : quel service de messagerie utilise Emmanuel Macron ?

Dans le monde merveilleux des messageries sécurisées, laquelle a obtenu les faveurs du Président de la République Emmanuel Macron ? Whatsapp, Telegram, Signal ou Viber ?

emmanuel macron messagerie

Ces dernières années, les applications de messagerie sécurisée se sont multipliées. Elles promettent des conversations et des appels chiffrés assurant la sécurité et la confidentialité de tous les échanges. Si Whatsapp, Telegram, Signal ou encore Viber ont séduit le grand public, elles touchent également les grandes institutions et les chefs d’État. Elles permettent de lier confidentialité et réactivité, n’en déplaise à Donald Trump.

En France, Emmanuel Macron a donc jeté son dévolu sur Telegram, malgré les déboire récents que l’appli rencontre. Créée par deux frères russes opposants à Vladimir Poutine, cette application a été inventée pour échapper aux oreilles des services secrets du Kremlin. Emmanuel Macron l’a adoptée alors qu’il n’était pas encore Président de la République, sous l’impulsion d’Ismaël Emelien. À l’automne 2015, cet ancien conseiller recommande à Emmanuel Macron d’utiliser cette messagerie chiffrée.

Alors qu’il occupe encore le poste de ministre de l’Économie du gouvernement de François Hollande, Macron s’apprête à lancer sa campagne présidentielle dans la plus grande discrétion. Tous les échanges avec ses collaborateurs passent par Telegram. À ce jour, tous les soutiens de Macron ainsi que les ministres, les députés et les cadres d’En Marche utilisent toujours ce service. Mais ce n’est pas le cas de tout le gouvernement.

Le Premier ministre préfère Whatsapp

Si Telegram est bien installé sur tous les smartphones du gouvernement, ce n’est pas du goût de tous. Certaines habitudes ont la vie dure. Un proche du Premier ministre explique à nos confrères du Parisien :

Dès qu’on est arrivé à Matignon, on a tous téléchargé Telegram. Cela a été la rencontre de deux mondes.

Il existe donc deux mondes au gouvernement, celui des pro-Telegram et celui des pro-Whatsapp. Cet attrait pour le service américain remonte au temps où certains ministres actuels étaient encore des lieutenants d’Alain Juppé qui préférait cette messagerie. Parmi eux, on compte Édouard Philippe, actuel Premier ministre. Un conseiller à Matignon conclut :

C’est le canal officiel des juppéistes. On a tous commencé ensemble sur WhatsApp, on continue. Sur Telegram, on est très pros. Mais sur WhatsApp, les messages sont beaucoup plus détendus, puisqu’on est entre historiques.

Source : Le Parisien

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 va relancer automatiquement vos applications au redémarrage

Windows 10 20H1, la première mise à jour majeure de 2020 va introduire une nouvelle fonctionnalité intéressante. Elle permettra de relancer automatiquement les applications en cours d’utilisation avant l’extinction ou le redémarrage du PC. Microsoft vient de publier la Build…

Grâce à Google, votre smartphone va traduire le langage des signes

Grâce à Google, votre smartphone sera bientôt capable de traduire le langage des signes via sa caméra. Les ingénieurs de la firme américaine travaillent en effet actuellement sur une intelligence artificielle en mesure de comprendre les gestes d’une main humaine….

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…

Impots.gouv : environ 2000 comptes victimes d’un piratage

Les comptes impots.gouv d’environ 2000 administrés ont subi un piratage : des pirates sont parvenus à accéder aux déclarations d’impôts et les modifier. Les agents de Bercy affirment avoir néanmoins pu reprendre rapidement le contrôle de la situation et avertir…

IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web

L’IPTV continue d’inquiéter les ayants droit et divers organismes de défense de leurs intérêts. L’ALPA, l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle veut nuire à la visibilité des fournisseurs de services d’abonnement qui permettent aux utilisateurs d’accéder à des milliers…