Apple : contrôler un iPhone par la pensée, c’est déjà possible

 

Un journaliste a interviewé un retraité australien atteint de la maladie de Charcot. Ce dernier, ayant perdu l'usage de la parole et de ses gestes, rédigeait ses réponses depuis un iPad contrôlé par son cerveau. C’est une première. Avec un appareil tournant sous iOS tout du moins.

apple iPhone 14

On entend souvent parler des progrès effectués par les interfaces homme-machine, au point parfois de ne plus en être étonné. Ce qui est exceptionnel pourtant avec Rodney Gorham, notre patient australien, c’est le peu de matériel dont il a besoin pour commander un smartphone avec son cerveau. Il utilise une neuroprothèse conçue pour restaurer les capacités motrices des personnes atteintes de paralysie sévère et leur permettre de contrôler des appareils numériques. Cette solution novatrice, le Synchron Switch, est le fruit des recherches de Synchron, une startup new-yorkaise qui voudrait commercialiser son produit au plus vite.

À lire – Apple Glass : contrôles, authentification… vos yeux seraient au coeur de l’expérience

Cela pourrait arriver encore plus tôt qu'espéré. La toute puissante FDA a autorisé les tests cliniques avec ce dispositif plus simple et bien moins invasif que la majorité des autres solutions prosthétiques. Il se compose de trois éléments. Le capteur du système est une électrode en forme de support artériel : le Stentrode. Placé dans l’artère jugulaire, ce dernier est relié au Switch, un émetteur miniature qui transmet les signaux électriques bruts en wireless. L’Axon est le module posé sur la poitrine au niveau du Switch qui traite les données et les relaie vers une application nommée BrainIO. Certes, la pose du Stentrode nécessite une opération chirurgicale, mais à en croire Synchron, il n’y a pas pour autant besoin d’être neurochirurgien.

Le patient peut utiliser iMessage ou WhatsApp par la pensée

Des six patients actuellement en train de tester le Synchron Switch, Me Gorham est le seul à utiliser un iPad Pro dans ses expériences. Au vu des résultats déjà obtenus, la marque à la pomme pourrait vite devenir le chouchou un peu inattendu des laboratoires. Tom Oxley, PDG de la compagnie ne le nie pas : “ce qui nous plait avec les produits Apple, c’est qu’ils sont très répandus. Le Synchron Switch serait la première interface neuronale pour iOS”.

Le Node, l'Axon et l'application de Synchron

Avec ce produit, les patients souffrant d’un handicap moteur pourront entraîner l’application iOS à interpréter des pensées motrices simples (imaginer qu’on tape du pied ou qu’on lève l’index) et les transformer en commandes à l’écran. Les premiers résultats des tests cliniques sont si probants que les géants du GAFAM ou pourquoi pas Elon Musk qui, avec Neuralink, veut tenter de connecter le cerveau humain en Bluetooth, ne manqueront sans doute pas de se pencher sur la technologie de Synchron.

Source : Semafor



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !