Twitter vous permettra de modifier vos tweets cinq fois au maximum

 

Twitter a annoncé l’arrivée de l’édition de tweet la semaine dernière. Aujourd’hui, nous avons plus de détails sur cette fonctionnalité. Par exemple, on sait qu’un tweet pourra être modifié cinq fois au maximum pendant 30 minutes.

twitter pirate
Crédits : Unsplash

C’était une fonctionnalité réclamée par bon nombre d’utilisateurs depuis des années. Twitter a toujours fait la sourde oreille mais a finalement cédé la semaine dernière en annonçant la possibilité de modifier des tweets publiés. Aujourd’hui, nous avons plus de détails sur cette nouveauté.

Premièrement, cette fonctionnalité sera exclusive aux utilisateurs basés en Nouvelle-Zélande dans un premier temps. Un test grandeur nature pour Twitter qui verra comment la fonctionnalité sera utilisée par des twittos « normaux ». Ensuite, cette innovation sera accordée aux utilisateurs de Twitter Blue (non disponible en France). Pour le reste du monde, il faudra attendre.

Twitter permet de modifier un tweet pendant 30 minutes

Mais comment ça marche, concrètement ? Une fois un tweet publié, un petit bouton permet à l’utilisateur de le modifier, afin d’y corriger une faute de frappe, ajouter un lien ou un média. Il peut le faire jusqu’à 30 minutes après publication. Comme l’explique TechCrunch, il est possible de le changer cinq fois au maximum (toujours pendant ces 30 minutes). Les versions précédentes du tweet pourront être vues, évidemment.

A lire aussi – Twitter : après Elon Musk, la CNIL lance une enquête contre le réseau social et ses faux comptes

Avec l’édition de tweet, Twitter déploie une fonctionnalité extrêmement attendue. Il est en effet toujours rageant de voir un de ses messages massivement relayé avec une faute grossière. Twitter a mis du temps, des années même, avant de se décider. Et pour cause : l’édition de tweet pourrait rapidement se transformer en foire à n’importe quoi.

Certains craignent en effet qu’un tweet populaire traitant d’un sujet soit lourdement modifié pour devenir infame. Prenons un exemple concret : un gif de chat rigolo partagé des milliers de fois pourrait se transformer en message raciste ou en post qui fait la promo de cryptos. Ce sont des abus qu’aimeraient éviter le réseau social. Les 30 minutes de délai ainsi que la modification cinq fois au maximum sont pensés comme des parades. Le premier gros test Néo-Zélandais permettra d’évaluer le comportement des utilisateurs sur le sujet. En tout cas, l’édition de tweet n’est pas près d’arriver dans nos contrés.

Source : TechCrunch



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !