TutuApp, TweakBox, AppValley : Apple déclare la guerre aux App Store pirates alternatifs

Apple a révoqué des certificats utilisés par des applications piratées de Spotify, Pokémon Go, Minecraft, Angry Birds et bien d’autres sur des stores alternatifs de type TutuApp, AppValley et TweakBox. Mais les hackers se sont vite adaptés et la firme de Cupertino va prendre de nouvelles mesures pour leur mettre des bâtons dans les roues.  

tutuapp ios

Apple a décidé de s’attaquer aux stores alternatifs suite aux révélations de Reuters, qui a dévoilé que des pirates passaient par des magasins comme TutuApp, Appvn, IpaBox, Panda Helper, AppValley ou encore TweakBox pour proposer aux utilisateurs des versions hackées d’applications célèbres. Cela leur permet entre autres d’obtenir gratuitement des fonctionnalités supplémentaires.

Des versions de Spotify, Pokémon Go et Minecraft piratées

Pas de publicité sur Spotify, des avantages sur Pokémon Go qu’on doit normalement acheter via des micro-transactions ou encore une version gratuite du jeu Minecraft vendu normalement à 7,99 euros, voici ce qu’on peut trouver sur TutuApp et compagnie. Les hackers utilisent pour ce faire des certificats d’entreprise obtenus au nom de sociétés légitimes.

Lire aussi : App Store : Spotify refuse de payer 30% de commission à Apple, comme Netflix

Apple a donc destitué de leurs autorisations les certificats identifiés comme ayant été corrompus par des pirates, croyant ainsi résoudre le problème. Mais les hackers ont plus d’un tour dans leur sac et se sont vite adaptés : de nouvelles versions des applications pirates totalement fonctionnelles ont été uploadées dans les heures qui suivaient avec de nouveaux certificats. Un jeu du chat et de la souris que risquait d’avoir du mal à gagner la firme de Cupertino sans prendre des mesures de sécurité à la hauteur.

La première est tombée : tous les développeurs qui ont obtenu un certificat vont devoir accéder à leur compte avec l’authentification à deux facteurs à partir du 27 février 2019 au plus tard. La marque à la pomme espère ainsi compliquer la tâche des hackers. Une première étape dans ce qui semble être une déclaration de guerre à tous ces stores alternatifs qui hébergent des contenus illégaux. Apple n’a pas le choix pour éviter la colère des éditeurs légitimes. Et récupérer sa commission sur les abonnements et les achats.

Lire aussi : Apple menace de supprimer les applications iOS qui espionnent l’écran des iPhone

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !