Test Gigaset GS110 : le téléphone « Lidl » ne fait même pas le minimum

 
Gigaset S110

Le Gigaset GS110 est un smartphone ultra entrée de gamme sorti en 2019 qui connaît aujourd’hui une seconde vie. En effet, il a récemment fait parler de lui en étant vendu par Lidl à 70 euros. Pour ce prix, s’agit-il d’une bonne affaire ?

La chaîne de magasins Lidl fait sensation ces derniers temps en commercialisant des produits techs à prix cassés. On peut évoquer le robot monsieur cuisine ou encore des écouteurs sans fil à tarif réduit. Un placement agressif qui marche. Même si les produits ne sont pas au niveau de la concurrence qualitativement parlant, leur tarif les rend extrêmement intéressants.

Gigaset S110

Il y a peu, la chaîne de magasins a vendu son premier smartphone au prix de 70 euros. Vous avez été nombreux à vous montrer curieux sur le sujet et nous avons décidé de voir plus précisément de quoi il en retournait. Il faut préciser deux choses importantes avant de commencer. Ce téléphone n’est pas vendu en marque propre par Lidl, puisqu’il s’agit en réalité d’un smartphone déjà existant sorti en 2019 : le Gigaset GS110. Deuxièmement, cette opération ne concerne que l’Espagne pour l’instant. Toutefois, elle a joui d’un succès considérable, le terminal s’étant très rapidement retrouvé en rupture de stock sur le site de la chaîne. Face à une telle réussite, rien ne dit que Lidl ne réitèrera pas l’opération dans d’autres pays, comme la France. Si cela arrive, faudra-t-il craquer ?

Pour 70 euros, il ne faut bien entendu pas s’attendre à un foudre de guerre. La fiche technique est modeste et le design simple. Ce test n’a pas pour but de déterminer si le GS110 est un smartphone excellent ou non ou de tirer sur l'ambulance, mais bien de savoir s’il est utilisable dans la vie de tous les jours. Nous nous en sommes servis comme terminal principal pendant une semaine pour nous faire un avis.

Le Gigaset GS110 est-il un produit convenable pour les tout petits budgets ? Convient-il pour les personnes peu habituées au format smartphone comme une personne âgée ou un enfant ? Peut-il simplement remplir sa mission de téléphone et d’outil multimédia pour regarder des vidéos ou prendre deux ou trois photos ? Nous allons le voir dans ce test.

Notre test complet du Gigaset GS110 de Lidl en vidéo

Prix et disponibilité

Le Gigaset GS110 n’est pas uniquement vendu par Lidl. Il est trouvable sur d’autres sites marchands comme Amazon. Il y est commercialisé au tarif très modeste de 70 euros.

Gigaset S110

Le smartphone est disponible un peu partout, étant donné qu’il est sorti en 2019. Déjà à l’époque, il était proposé à moins de 100 euros. Un placement extrêmement agressif qui intrigue, alors que nombre d’autres terminaux d’entrée de gamme sont affichés aux alentours des 100, voire des 200 euros.

Fiche technique

N’y allons pas par quatre chemins : la fiche technique du Gigaset GS110 se contente du minimum. Des caractéristiques qui faisaient déjà peur il y a deux ans et qui ne rassurent pas plus aujourd’hui. Pour baisser son tarif au maximum, Gigaset s’est procuré les composants les moins chers du marché. Pas de quoi jouer les surpris ici, on s’y attendait, et c’est justement pour ça que le smartphone est intéressant. On se doute pertinemment que le GS110 ne fera pas tourner Genshin Impact à 60 images par seconde. Ce n’est tout simplement pas son but.

 Gigaset GS110
Ecran6,1 pouces
IPS
1200 x 600 pixels
60 Hz
ChipsetSpreadtrum SC9863A Octo-Core
OSAndroid 9
RAM1 Go
Stockage16 Go
microSDOui
Capteur arrière8 Mp
Capteur avant5 Mp
Batterie3000 mAh
5GNon
Capteur d'empreintesNon

Le terminal dispose d’un grand écran, mais limité à une définition de 1200 x 600 pixels. À l’intérieur, nous trouvons un processeur très modeste du fabricant chinois Spreatrum (SC9863A) épaulé par 1 Go de RAM. Seule la 4G est évidemment au programme. Côté stockage, nous avons 16 Go, c’est-à-dire pas grand-chose, mais il est possible de l’étendre via une carte microSD. L’appareil photo ne fait pas d’étincelles non plus puisque nous avons un unique capteur de 8 mégapixels. Des caractéristiques que l’on peut comprendre vu le prix. Cependant, et cela est un peu plus inquiétant, le GS110 embarque Android 9. En l’achetant, l’utilisateur fait donc le choix d’un OS obsolète et sait pertinemment que son mobile ne sera jamais mis à jour. Reste maintenant à savoir si ces caractéristiques peuvent remplir leur contrat pour une utilisation très limitée de l’objet smartphone.

Un design hors d’âge

Comme nous l’avons dit, le GS110 n’est pas un smartphone fabriqué par Lidl. Il ne faut donc pas s’attendre à un design bardé de bleu et jaune, les couleurs de la chaîne, et à la présence d’un gros L à l’arrière. C’est un peu dommage, dans un sens, mais on peut toujours espérer un tel produit dans le futur. Le design du terminal va à l’essentiel. Nous avons une coque en plastique uniforme disponible en plusieurs couleurs (vert, gris ou bleu) sans vraiment de personnalité. On remarque le petit logo Gigaset placé discrètement au centre ainsi que le module photo composé d’un capteur unique et d’un flash. La texture de la coque traduit un aspect très « cheap », mais le produit se montre solide une fois pris en main. Le capot arrière a également le mérite de ne pas trop attirer les traces de doigt.

GS110

Petite particularité : la coque peut se retirer pour accéder à l’intérieur du smartphone. Cela surprend en 2021, mais soit. En retirant la plaque de plastique, on accède à la batterie remplaçable, mais aussi à deux emplacements pour carte nano SIM et carte microSD. Avoir une coque amovible aujourd’hui nous aurait fait grincer des dents sur n’importe quel smartphone, mais celui-ci n’étant vendu que 70 euros, c’est une curiosité que l’on peut accepter.

Gigaset S110

Sur les tranches arrondies, on remarque la présence de boutons physiques un peu grossiers qui grincent sous les doigts, mais qui fonctionnent. Sur la partie supérieure se trouve une prise Jack 3.5 mm, là aussi de plus en plus rare de nos jours. La partie inférieure abrite elle un port USB Type-C. Nous avons échappé au port micro USB, ouf.

Gigaset S110

L’un des angles de la coque présente une petite encoche afin de nous aider à la retirer facilement (ce qui est le cas). L’un des haut-parleurs se situe sur la tranche inférieure, tandis que l’autre est au-dessus de l’écran. Nous n’avons pas évoqué la présence de capteur d’empreintes, tout simplement parce que le terminal en est dépourvu. Pour allumer son smartphone, il faudra le faire « à l’ancienne », c’est-à-dire en mettant un code à quatre chiffres ou un schéma. Notons qu’il propose un outil de reconnaissance faciale, mais il ne se montre que peu efficace et lent à l’utilisation. Nous allons y revenir plus bas.

Gigaset S110

L’écran trahit complètement l’aspect « discount » du smartphone. Les bords y sont proéminents (surtout en bas), malgré un effort fait pour étendre la dalle au maximum sur la façade (rapport écran façade supérieur à 80%). Le capteur selfie est matérialisé par une encoche au sommet de l’affichage.

Gigaset GS110

Le Gigaset GS110 propose un design d’un autre âge, c’est une évidence. Peut-on vraiment lui en tenir rigueur ? Pas vraiment. Encore une fois, nous avons là un smartphone qui fait tout pour réduire son tarif au maximum. On salue tout de même la présence d’un port USB Type-C ainsi qu’un écran qui essaie de proposer un affichage le plus large possible, malgré ses bords visibles. En définitive, nous avons un smartphone doté d’un design très grossier, mais qui fait son travail.

Un affichage peu convaincant

Le Gigaset GS110 dispose d’une grande dalle IPS de 6,1 pouces, ce qui est plutôt appréciable surtout à ce tarif. Il faudra toutefois se limiter à un affichage en HD, puisque la définition de l’écran est de 1200 x 600 pixels. Même en 2019, ça piquait. Cela va de soi, il faudra se restreindre à un taux de rafraichissement de 60 Hz. Tout ce qu’on demande à cet écran pour ce prix, c’est d’afficher une image lisible.

Gigaset S110

Nous ne nous attendions pas à des miracles de la part de la dalle, et un passage sous une sonde a confirmé nos craintes. Cependant, nous sommes loin de la catastrophe notamment avec un contraste de 1200 : 1, ce qui n’est pas déplorable, à défaut d’être bon. On note tout de même une température élevée de plus de 7000K. Sur une page blanche, l'écran tire donc vers le bleu. Saluons une bonne luminosité de plus de 550 cd/m² qui nous permet un affichage lisible et ce même en plein soleil. En revanche, le respect des couleurs n’est pas vraiment au rendez-vous avec un Delta E mesuré à 4,9 par nos soins. Cela s’en ressent à l’œil nu, puisque les couleurs donnent un aspect « délavé » qui se voit notamment sur les noirs et les verts. C’est là le gros point faible de l’écran (avec sa définition très faible).

Gigaset GS110

En définitive, la dalle n’est pas très agréable à regarder et peut même pénaliser l'expérience lors de visionnage de vos photos. Encore une fois, il faudra s’en contenter à ce prix, sa qualité médiocre n’étant pas un frein au bon fonctionnement du produit. L’écran fonctionne et offre des angles de vision correct, c’est tout ce qu’on peut avoir à ce tarif.

À lire aussi – Test Xiaomi Mi 10T Lite 5G : une entrée de gamme qui ne convainc qu’à moitié

Notons que la partie audio du smartphone est complètement bâclée. Le son sortant des haut-parleurs est saturé et presque inaudible à haut volume. Désagréable au possible. Le haut-parleur de la tranche inférieure du produit est le seul à fonctionner lors du visionnage de vidéo ou de musique, celui situé au-dessus de l’écran ne servant qu’aux appels. D’ailleurs, le son lors des conversations téléphoniques n’est pas vraiment optimal non plus. Si on peut reconnaitre la voix de son interlocuteur, nous avons la qualité sonore d’un vieux téléphone fixe avec une sorte de voile sur les voix.

GS110

Un produit tout bonnement inutilisable

Nous arrivons enfin à la partie qui nous intéresse le plus : les performances du smartphone. Le Gigaset S110 dispose de nombreux défauts, nous le savons, mais est-il possible de s’en servir comme terminal principal ? Suffit-il pour une utilisation très limitée ? C’est là que ça coince. Le GS110 est propulsé par un processeur très modeste de Spreadtrum, épaulé par 1 Go de RAM seulement. Cela commence à faire juste. Lors de notre session de benchmarks, il s’est classé à la dernière place de tous les smartphones testés sur Phonandroid. Nous nous y attendions. Les performances sont limitées, c’est un fait, mais dans ce cas précis, cela cause bien des soucis.

Gigaset GS110

Le problème principal du terminal découle de ce manque de puissance : il rame. Tout le temps. Constamment. Ouvrir une application prend toujours de longues secondes. Par exemple, sur le bureau, il se passe neuf secondes entre le moment où vous appuyez sur le logo Discord et le moment où la conversation apparaît. Même temps pour ouvrir une conversation sur Facebook Messenger ou tout simplement l’application de SMS. Utiliser le GS110 vous fera perdre un temps fou, chaque manipulation devenant une petite épopée. Que ce soit pour ouvrir une application ou simplement naviguer dans les menus, le GS110 tire constamment la langue. On s’agace très vite de ses errances. Le simple fait de faire apparaître le clavier virtuel prend trois secondes. Trois secondes, c’est long quand l’opération se doit être instantanée dans l’application SMS ou WhatsApp. Long et surtout pénible. Oubliez le fait de chercher une information rapidement sur votre terminal en quelques secondes. Le GS110 met nos nerfs à rude épreuve à chaque utilisation.

GS110

Plus que ces ralentissements pénibles qui donnent envie de le jeter contre un mur, le GS110 a la fâcheuse tendance à planter lorsqu’un utilisateur vous envoie un message SMS, ou sur WhatsApp ou Facebook Messenger. L’écran se fige et revient au bureau principal en fermant toutes les applications en cours dans le meilleur des cas. Cela arrive en moyenne deux à trois fois par jour. Dans le pire, il faut le redémarrer. Lors de notre semaine d’utilisation, cela nous est arrivé au moins cinq ou six fois. Nous ne sommes plus dans le domaine du pénible ici, mais bien de l’inutilisable.

Même une personne étant peu habituée au smartphone y trouvera à s’agacer. Passer un simple appel devient compliqué, l’application dédiée mettant aussi du temps à se lancer. Terminons ce triste constat en évoquant le déverrouillage du smartphone, lui aussi très lent. Il faut en moyenne trois secondes entre le moment où l’utilisateur allume l’écran pour faire son schéma ou son code et le moment où le bureau apparaît, et ce s’il apparaît bien instantanément, l’opération prenant cinq secondes de plus une fois sur dix. Comme nous l’avons dit plus haut, le GS110 utilise également un système de reconnaissance faciale. Il est encore plus lent que le bon vieux schéma et sera désactivé par toute personne sensée. Plus lent… s’il vous reconnait, ce qui arrive une fois sur deux.

Gigaset S110

Inutile de chercher à installer des applications gourmandes comme des jeux, le téléphone ne le permet même pas. Cerise sur le gâteau, le GS110 est équipé d’Android 9, et tend donc à devenir obsolète. Il ne faudra pas s’attendre à le faire tenir dans le temps, en plus de ne pas profiter des dernières innovations de l’OS. On “apprécie” également la dernière mise à jour de sécurité datant de février 2020. Le smartphone aurait pu proposer une expérience correcte, voire minimale pour offrir un produit d’appoint qui ne sert qu’à communiquer, mais même écrire un SMS devient le parcours du combattant. En définitive, la puissance est vraiment trop juste pour en faire un objet utilisable dans la vie de tous les jours. Il ne fonctionne tout simplement pas comme il devrait et même à ce prix-là, c’est inacceptable.

La partie photo nous projette en 2010

Le Gigaset GS110 ne dispose que d’un unique capteur photo de 8 mégapixels. Peu soignée, cette partie nous projette dix ans en arrière.

Gigaset S110

Même en plein jour et avec une bonne luminosité, les résultats ne sont pas à la hauteur, digne d’une webcam de 2010. On remarquera une gestion catastrophique de la lumière et une mise au point automatique complètement dans les choux. Quant au mode nuit, il se montre tout bonnement inutile. On s’y attendait. Notons que l'APN dispose d'un zoom numérique X4 qui se montre inexploitable.

Gigaset S110

Gigaset S110
Gigaset GS110

Gigaset S110
De haut en bas : photo de jour, photo de nuit sans mode nuit, photo de nuit avec mode nuit

Le résultat est un peu meilleur sur les gros plans ou les selfies (sans mode portrait, qui n’est pas présent), mais là encore, c’est le strict minimum. Il fallait s’attendre à une partie photo pas vraiment encourageante, mais ici, le résultat est trop juste pour être exploitable. Cela suffira à peine po

ur mettre des clichés de nourriture sur Instagram.

Gigaset S110

Gigaset S110

Gigaset GS110
Gigaset S110

Le logiciel photo est quant à lui très classique (étant celui d’Android), mais là encore, il faut signaler de nombreux ralentissements ou des plantages aléatoires. Aie.

Gigaset GS110

Une autonomie correcte

L’autonomie est bien le seul point fort de ce Gigaset GS110. Lors de notre semaine de test, nous avons été capables de tenir deux jours pleins sans une charge, avec encore un peu de marge. Nous terminions le soir avec environ encore 60% de batterie. La batterie de 3000 mAh couplée à une dalle extrêmement peu gourmande apporte au moins cela. Cette dernière peut être retirée est remplacée. Mais on se demande bien qui aura envie de le faire en 2021.

Gigaset S110

Cependant, il faudra faire une croix sur la recharge rapide qui n’est pas au programme. Pour réalimenter votre GS110 de 0 à 100%, il faudra compter plus de cinq heures. Une donnée qui n’est pas dramatique sur un téléphone vendu à ce tarif (les problèmes se focalisent ailleurs, vous l’aurez compris). Le chargeur est bien compris dans la boîte.



Note finale du test : Gigaset GS110 de Lidl

Même pour 70 euros, l’expérience offerte par le GS110 est trop médiocre pour convaincre. Téléphone agaçant à cause de ses trop nombreux ralentissements, il ne satisfera même pas l’utilisateur le moins exigeant. Ce dernier sera vite lassé des longues secondes perdues et des trop nombreux plantages. Nous aurions pu accepter des caractéristiques très limitées pour ce tarif, mais pas un produit qui n’est pas utilisable dans la vie de tous les jours. Si Lidl propose un jour ce smartphone à la vente en France (ou si vous tombez dessus sur Amazon), mieux vaut donc ne pas tomber dans le piège et mettre 100 euros de plus si possible ou alors vous tourner vers le marché de l'occasion. Xiaomi, Oppo ou encore OnePlus proposent des terminaux qui fonctionnent autour des 200 euros, voire moins.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !