Test de la Segway Ninebot ES2 : la trottinette électrique presque parfaite !

test segway ninebot es2 vitesse

Maj. le 22 février 2019 à 9 h 30 min

Avec la Ninebot ES2, Segway fait le pari la polyvalence. Commercialisé à 499 euros, cette trottinette électrique a, sur le papier, plus d’un atout dans son sac. Qu’en est-il au quotidien ? Nous avons pu utiliser la Ninebot ES2 durant quelques jours. Voici notre test complet !

test segway ninebot es2 vitesse

Le marché des trottinettes électriques est en plein boom. Démocratisées dans les grandes villes, elles sont devenues l’un des moyens de déplacement préférés des Français. À Paris, un service de location baptisé « Lime » met à disposition des trottinettes électriques dans toute la ville, à la manière des Velib.

Les trottinettes Lime, justement, sont des modèles made in Segway, les Ninebot ES1. Ninebot, a racheté Segway, et Xiaomi investit énormément dans Ninebot. L’excellent rapport qualité-prix est au coeur de la stratégie de la marque.

Avec la Ninebot ES2, le constructeur a apporté de nombreuses améliorations par rapport au premier modèle. L’entreprise a particulièrement travaillé sur la sécurité, avec notamment un système de freinage moteur moins brusque et un jeu de lumières complet pour être bien visible la nuit.

Nous avons eu la chance de pouvoir tester la Segway Ninebot ES2 pendant plusieurs jours. Découvrez toutes nos impressions.

Prix et date de sortie

La trottinette électrique Segway Ninebot ES2 est commercialisée au prix conseillé de 499 euros. À l’heure où nous écrivons ces lignes, on peut se la procurer aux alentours de 300 euros chez certains revendeurs. À ce prix, elle est sans doute le meilleur rapport qualité-prix du marché.

Fiche technique

 Segway Ninebot ES2
Prix499€
Poids12,5 kg
Vitesse max.25 km/h
FreinsFrein moteur (commande guidon) + frein au pied
Moteur300 W sur la roue avant
Batterie5200 mAh
Recharge0 à 100% en 3h
Autonomie25 km (pour un utilisateur de 70 kg sur du plat)
Sécurité2 réflecteurs à l'avant
1 réflecteur sur le frein arrière
1 phare avant
2 lumières (clignotantes lors du freinage) à l'arrière
1 lumière (couleur personnalisante) sous le plateau

Design et finitions

Dès la sortie de son carton, la Segway Ninebot ES2 semble massive. Après mûre réflexion, c’est en effet un beau bébé de 12,5 kg. Autant dire que la porter sous le bras dans les transports en commun ne sera pas une mince affaire. Grande et longue, la trottinette a l’avantage d’apporter un confort non négligeable pour les utilisateurs de grande taille. Je mesure 1,85m et j’ai toute la place sur le plateau pour poser mes pieds. Le guidon est à la hauteur parfaite.

test segway ninebot es2 guidon

Un phare est placé à l’avant pour être visible la nuit

Segway semble avoir misé énormément sur la sécurité. La trottinette noire, particulièrement élégante, est équipée de multiples avertisseurs lumineux. À l’avant, un petit phare s’active en appuyant une fois brièvement sur le bouton de mise en marche. À l’arrière, un réflecteur recouvre en partie le frein. Sur l’avant du plateau on trouve deux autres réflecteurs. Cerise sur le gâteau : deux signaux lumineux, situés à l’arrière du plateau, clignotent dès que l’on freine.

test segway ninebot es2 securite
Des bandes réfléchissantes sont disposées à l’avant et à l’arrière .

Des lumières (clignotantes lorsqu’on freine) sont placées à l’arrière

Les roues sont équipées de garde-boue, les poignées du guidon sont très confortables. Le système permettant de rabattre la trottinette pour la porter est très simple. La béquille, située sous le plateau, est tellement discrète que j’ai failli ne pas la voir.

test segway ninebot es2 pliage
Le système de pliage est très simple : on appuie sur la pédale à l’avant

On rabat la potence sur la roue arrière

Le tour est joué !

test segway ninebot es2 bequille

En revanche, je n’ai pas pu rater l’énorme lumière venant du dessous du plateau. On peut personnaliser sa couleur via l’application compagnon (j’y reviendrai). Il permet d’être visible en permanence, en plus du phare.

test segway ninebot es2 lumières
Avec les lumières situées sous le plateau, impossible de ne pas être vu la nuit. En plus c’est stylé !

Le petit écran rond situé sur le guidon est assez basique. Il affiche la vitesse en temps réel, le mode de conduite choisi ainsi que l’indicateur de batterie. Un appui simple sur le bouton on/off permet d’activer le phare avant. Une double pression permet de passer à un autre mode de conduite.

Dans l’ensemble, le design est très réussi. La Ninebot ES2 est élégante, robuste (j’ai tenté quelques sauts de grands trottoirs et elle n’a pas bronché) et Segway a particulièrement travaillé sur la sécurité. Et la nuit, elle en jette !

Vitesse, tenue de route et sécurité

Segway annonce une vitesse maximale de 25 km/h pour un utilisateur pesant 70kg. Je pèse 82kg. Sans surprise, je n’ai jamais atteint les 25 km/h. Au maximum, j’ai pu rouler à 21 km/h sur le plat.  Le moteur de 300 W intégré à la roue avant a rapidement montré ses faiblesses. Sur un faux plat ou dans une montée, la Ninebot ES2 manque cruellement de jus. J’ai souvent dû donner quelques coups de semelle pour propulser la trottinette dans les montées. J’ai senti cette faible accélération dès le premier démarrage. La première impulsion est progressive, sans aucun sursaut. On perd en sensations, on gagne en sécurité.

test segway ninebot es2 accelerateur

Segway a d’ailleurs mis un point d’honneur à sécuriser au maximum sa trottinette au niveau de la conduite. Le freinage est lui aussi progressif. La marque semble avoir écouté les critiques des utilisateurs de la Ninebot ES1, nombreux à être passés par-dessus le guidon. Grâce à son frein moteur, les arrêts sont doux. Mais il faut davantage anticiper. Pour les freinages d’urgence ou en descente, je conseille vivement d’utiliser la méthode classique du frein arrière. Sinon, c’est la chute assurée.

test segway ninebot es2 frein avant
La commande de frein du guidon est réactive mais il vaut mieux passer par le frein arrière.

L’une des grandes forces de la Ninebot ES2 est sa capacité à rouler sur tous les terrains. Ses roues sont pleines donc solides, et ne se gonflent pas. Pas de crevaison possible. La tenue de route est excellente. J’ai effectué mon premier essai par temps de pluie, en prenant des courbes serrées à pleine vitesse. Jamais la trottinette ne m’a fait de frayeurs.

Les deux amortisseurs permettent de rouler sur des chemins sinueux. Je me suis donc aventuré sur des pelouses, des voies sableuses parsemées de cailloux, à aucun moment la Ninebot ES2 ne m’a fait faux bon.

test segway ninebot es2 moteur performances
Le moteur de 300 W est placé dans la roue avant

test segway ninebot es2 amortisseurs
Les amortisseurs sont excellents (un à l’avant, un à l’arrière)

Si son accélération est décevante, la Segway Ninebot ES2 est très fiable au quotidien. Lorsqu’elle est lancée, sa tenue de route est exemplaire, même par mauvais temps, et le confort est au rendez-vous grâce à un plateau large. La Ninebot ES2 est une trottinette tout-chemin très réussie.

Autonomie

La Segway Ninebot ES2 est censée parcourir 25 km avec une seule recharge pour un utilisateur pesant 70 kg (batterie de 5200 mAh). Dans les faits, c’est beaucoup plus compliqué. Tout dépend de plusieurs critères. Du poids de l’utilisateur d’abord. Mes 82 kg (la trottinette supporte au maximum 100 kg) ont forcément eu une incidence sur l’autonomie. Comme je l’expliquais plus haut, mon poids m’a obligé à mettre les gaz (mode sport) et donc consommer davantage d’énergie.

test segway ninebot es2 autonomie
Rare défaut de cette trottinette : le cache du chargeur se retire très vite. Dangereux les jours de pluie.

Les parcours sont aussi à prendre en compte. Si vous passez votre journée à rouler en montée, la batterie s’épuisera plus vite. Le système de frein régénératif promet de recharger la batterie lors des phases de décélération. Trois modes de récupération sont disponibles, plus ou moins puissants (nous avons réglé ce mode sur « moyen »). Dans les faits, on a du mal à voir le gain apporté par ce système.

J’ai utilisé la trottinette en hiver (ce qui veut dire qu’il fait nuit le matin et le soir) pendant les trajets maison-bureau. Il faut donc allumer toutes les lumières pour limiter les risques. La batterie en prend forcément un coup.

J’ai parcouru les rues d’Amiens (ville avec beaucoup de montées), principalement de nuit, et je pèse 82 kg. J’ai pu me déplacer avec une recharge complète sur 15 à 20km selon mes parcours. Une autonomie tout à fait convenable donc, proche de celle de la Xiaomi M365. Précisons qu’il est possible de connecter une seconde batterie (non fournie, comptez 150 euros environ) en un clin d’oeil sur la potence.

Le système de recharge permet de passer de 0 à 100% en un peu plus de 3h. En 1h30, il est déjà possible de passer une journée avec la trottinette, à condition de se contenter des trajets maison-bureau et de quelques rendez-vous. On conseille donc de recharger la Segway Ninebot ES2 durant la nuit.

L’application

Pour pouvoir utiliser la Ninebot ES2, une application est nécessaire. Elle fait partie intégrante de l’expérience d’utilisation. C’est au travers de l’appli que l’utilisateur configure ses préférences.

test segway ninebot es2 application

Baptisée Segway-Ninebot, elle permet de synchroniser la trottinette avec un smartphone et d’accéder à tout un lot d’informations : vitesse moyenne, nombre de kilomètres parcourus, état de la batterie, nombre de kilomètres restant, etc. L’appli (dont on peut bloquer l’accès par mot de passe) sert également de verrou. D’un simple geste il est possible de bloquer les roues et donc le fonctionnement de la trottinette. Parfait lorsque l’on fait une course rapide.

test segway ninebot es2 appli

Via l’application, on peut également personnaliser la couleur de la lumière située sous le plateau. On peut aussi choisir d’avoir les feux arrières toujours allumés. L’appli permet de configurer la vitesse maximum en « mode limité » : une fois ce mode activé, la trottinette ne dépasse pas la vitesse indiquée dans l’appli. On peut également y régler le « mode croisière » et le niveau de récupération d’énergie. Enfin, l’application Segway-Ninebot permet de mettre à jour la trottinette. Simple et complète, l’utiliser est un jeu d’enfant.

test segway ninebot es2 application donnees

Au quotidien

Après une semaine d’utilisation, la Segway Ninebot ES2 s’est révélée être un bon moyen de transport au quotidien. Élégante, solide, elle est surtout très sécurisante. Sauf en descente, où j’ai pu avoir quelques frayeurs durant les deux premiers jours. Le frein moteur est trop faible pour gérer les descentes rapides. Le frein au pied à l’arrière est bien plus efficace. Un petit temps d’adaptation est nécessaire pour que cela devienne un réflexe.

L’autonomie n’est pas extraordinaire pour les grands gabarits, mais reste plutôt bonne. Les poids légers devraient y trouver leur compte. Je pose les mêmes réserves concernant la vitesse et l’accélération. Si le poids de l’utilisateur est supérieur à 70kg et que les trajets ne sont pas réalisés sur du plat, les performances sont en dessous de celles annoncées par la marque. Pas de quoi s’offusquer, j’ai roulé en moyenne à 20km/h sur des trajets avec beaucoup de faux plats et quelques pentes. Et je pèse 82kg. J’ai confié la trottinette à une femme d’environ 55 kg (on ne demande pas ce genre de choses à une femme), elle a réussi à atteindre les 26 km/h.

Le prix de la Segway Ninebot ES2 finira sans doute de vous convaincre. Entre 350 et 499 euros selon les distributeurs et promotions, c’est un tarif plus qu’intéressant au regard de l’expérience au quotidien.

Notre avis sur la Segway Ninebot ES2

La Segway Ninebot ES2 est la trottinette électrique presque parfaite. À l’exception de sa vitesse et de son accélération légèrement trop faibles, c’est un compagnon de route fidèle au quotidien. Élégante, solide, sécurisante et endurante, c’est une trottinette que l’on recommande les yeux fermés. Même si quelques éléments sont à corriger ou améliorer (cache du chargeur, performances, autonomie). Mais pour son prix, bien plus accessible que les autres modèles du marché (bien souvent moins efficaces), elle reste une référence.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de la Xiaomi Mi Scooter Pro : la nouvelle référence des trottinettes électriques

Après une excellente M365, Xiaomi propose une nouvelle trottinette électrique baptisée Mi Scooter Pro. Elle reprend les bonnes idées de sa grande soeur et se dote de quelques modifications bienvenues. Mais que vaut-elle au quotidien ? Parvient-elle à s’imposer comme la nouvelle référence du marché ? Réponse dans notre test complet !

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Nest Hub : Google crève l’écran

Lancé aux Etats-Unis en 2018, le Nest Hub de Google débarque en France. Cette enceinte équipée d’un écran et de Google Assistant promet une expérience unique. Nous avons testé le Nest Hub pendant plusieurs semaines. Verdict.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.