Test Huawei MateBook 16s : le nouveau roi du format 16 pouces

 
Huawei MateBook 16s

Le MateBook 16s est le nouvel ordinateur portable de Huawei. Il s’agit d’une version améliorée du MateBook 16 sorti il y a quelques mois, un modèle qui nous avait déjà convaincu. Peaufiner une formule déjà gagnante permet-il d'obtenir le meilleur ultra-portable 16 pouces du marché ?

Depuis qu’Apple a sorti son MacBook Pro 16 en 2019, tous les constructeurs se sont tournés vers le format de 16 pouces. Il s’agit en effet du compromis idéal entre mobilité et grand affichage. Début 2022, Huawei a commercialisé le MateBook 16, qui nous avait largement convaincu. Aujourd’hui, c’est un nouveau modèle qui déboule sur le marché : le MateBook 16s.

Huawei MateBook 16s

Il s’agit d’une version améliorée du MateBook 16. Les différences sont essentiellement techniques : présence d’un processeur Intel Core de 12e génération (contre un Ryzen), un écran amélioré et des fonctionnalités supplémentaires.

Cet ordinateur s’adresse aux nomades qui ont besoin d’un bel affichage et de beaucoup de puissance. Les créatifs sont évidemment la première cible. Nous allons disséquer ce nouveau produit afin de voir s’il tient ses promesses. Avons-nous le nouveau mètre-étalon du format 16 pouces ?

Prix et disponibilité

Le Huawei MateBook 16s est disponible sur le site du constructeur et chez les revendeurs partenaires. Il s’agit d’un ordinateur haut de gamme, donc avec un prix de haut de gamme. La version avec un processeur Intel Core i7 est vendue à 1699 euros. La version la plus chère, avec un Intel Core i9, est affichée à 1899 euros et sera vendue en septembre.

Huawei MateBook 16s

Le MateBook 16s est plus cher que la version précédente (vendue 1199 euros ou 1349 euros selon les modèles), mais il ne fait pas que changer le processeur, il apporte d’autres choses intéressantes que nous allons disséquer. Il est donc, sur le papier, plus avantageux en termes de rapport qualité/prix.

Une fiche technique qui fait saliver

Le MateBook 16s ne fait pas dans la demi-mesure pour sa partie technique. C’est le premier ordinateur de Huawei à être équipé d’un processeur Intel de 12e génération, soit un Core i7, soit un Core i9. Pour notre version de test, Huawei nous a prêté le modèle avec un i7. Nous pouvons aussi compter sur 16 Go de RAM ainsi que sur un SSD de 1 To.

Huawei MateBook 16s 
Ecran16 pouces
2560 x 1680 pixels
format 3:2
60 Hz
Dimensions351× 254× 17 mm
Poids2 kilos
CPUIntel Core i7-12700H
Intel Core i9-12900H
GPUIntel Iris Xe
RAM16 Go
Stockage1 To
Connectique- 2 x USB-C
- 2 x USB-A
- 1 x Port Jack 3.5 mm
- 1x port HDMI

Pour ce qui est de l’écran, nous avons une dalle IPS LCD tactile de 16 pouces en 2K qui promet beaucoup. Notons aussi la présence d’une batterie de 84 Watts. Huawei nous promet une autonomie de 11 heures.

Huawei MateBook 16s

Une belle bête que nous allons nous empresser de passer sur le grill.

Un design toujours impeccable

Le MateBook 16s reprend en très grande partie le design du premier modèle, en y ajoutant quelques petites innovations. L’inspiration Apple est toujours autant assumée, que ce soit dans le visuel très épuré, le châssis en aluminium gris (couleur unique) ou même dans certains codes, comme les haut-parleurs situés de part et d’autre du clavier. Est-ce mal de s’inspirer des meilleurs ?

Huawei MateBook 16s

Le capot arrière aurait pu être celui de n’importe quel MacBook Pro si un énorme logo HUAWEI ne venait pas nous rappeler que nous avons là un MateBook. L’aluminium anodisé fait toujours effet et a l’avantage de ne pas (trop) attirer les traces de doigts, en plus de donner un côté à la fois chic et sérieux à l’ensemble.

Huawei MateBook 16s

Nous n’avons pas un ultra-portable pur. Le PC accuse presque deux kilos sur la balance et 18 mm d’épaisseur. Pourtant, Huawei a vraiment réussi à lui donner un côté aérien. La cause ? Aucune ligne abrupte ne vient casser le design général. Tout y est doux, sobre, grâcieux, appréciable. Une formule qui marche.

Huawei MateBook 16s

Ce design aérien est renforcé par le gros travail effectué au niveau des tranches du PC. Relativement épaisses près de la charnière, elle se réduisent au fur et à mesure qu’elles s’en éloignent. Cela donne une impression de finesse sans faire de compromis sur les ports et sans amincir le produit.

Huawei MateBook 16s

Côté ports, justement, nous trouvons tout le nécessaire pour travailler sereinement sans avoir besoin d’emporter un HUB avec soi. Nous avons deux ports USB Type-C, à la fois pour la connectique et la charge, mais aussi deux ports USB Type-A 3.2. S’ajoute à cela un port HDMI, toujours pratique pour le travail au bureau, ainsi qu’un port Jack 3.5 mm.

Huawei MateBook 16s

Sur la partie inférieure de l’ordinateur, nous trouvons deux larges patins en caoutchouc qui assurent une bonne stabilité sur une surface plane. On remarque également la grande grille d’aération pour aspirer l’air.

Huawei MateBook 16s

Une autre grille est située entre le clavier et l’écran, position idéale pour ne pas gêner l’utilisateur. Nous allons revenir dessus par la suite.

Huawei MateBook 16s

A l’aide d’un tournevis de précision, il est possible de facilement retirer la plaque en aluminium qui ferme le PC. Le SSD peut ainsi être changé si besoin. Impossible cependant de rajouter de la RAM, celle-ci étant soudée à la carte mère.

Huawei MateBook 16s

La partie clavier jouit du même niveau de finition que le reste. Nous avons des touches très agréables sous les doigts et la frappe est un réel plaisir. La résistance est là et la course de 1,5 mm (contre 1,3 mm pour le modèle précédent) est juste parfaite. Du beau travail. Nous avons d'ailleurs tapé ce présent test sur le clavier du MateBook.

Huawei MateBook 16s

Le trackpad est aussi une réussite et nous saluons sa largeur et sa réactivité.

Huawei MateBook 16s

On note plusieurs choses intéressantes sur ce clavier. La présence d’une touche circulaire en haut à droite tout d’abord. Il s’agit du bouton d’alimentation qui sert aussi de capteur d’empreintes. Celui-ci fonctionne très bien et nous n’avons eu aucun raté pendant notre semaine de test.

Huawei MateBook 16s

On aime aussi le rétroéclairage sur trois niveaux (uniquement blanc) mais nous déplorons l’absence de pavé numérique. Il y avait pourtant la place.

Huawei MateBook 16s

On remarque aussi une touche de saisie vocale entre F6 et F7. Elle permet d’activer l’assistant Huawei, ce qui est un peu inutile. On aurait aimé quelque chose de plus pertinent, mais il faudra faire avec. Elle remplace la touche webcam du MateBook 16, qui avait certes l’avantage de ne pas encombrer les bords de l’écran, mais capturait l’utilisateur dans une contre-plongée par vraiment flatteuse.

Huawei MateBook 16s

La webcam est ici transférée à une place plus habituelle, c’est-à-dire au-dessus de l’affichage. Huawei a tout de même réussi à garder un bord supérieur très fin. Détail important : cette webcam est en 1080p (contre 720p pour le MateBook 16). Un avantage certain dans une période où le télétravail et les visios sont devenus la norme. C’est donc une amélioration sur tous les points, sauf une : le cache physique disparaît, ce qui est un peu dommage en termes de sécurité.

Huawei MateBook 16s

Huawei sait y faire au niveau du design et le montre encore aujourd’hui. L’inspiration Apple est là, mais ça ne l’empêche pas de proposer des choses intéressantes et originales. Nous avons un ordinateur avec une vraie personnalité qui est agréable dans la vie de tous les jours.

Un écran très bien calibré

Le MateBook 16s mise beaucoup sur son écran pour séduire, notamment les clients potentiels qui travaillent dans l’image. Le PC dispose d’une dalle IPS LCD de 16 pouces d‘une définition de 2560 x 1680 pixels. Le ratio est de 3 :2, ce qui est idéal pour le travail, et le taux de rafraîchissement est de 60 Hz. La présence d’une webcam contribue à augmenter la taille du bord supérieur de quelques millimètres par rapport à l’écran du MateBook 16 classique, mais force est de constater que le ratio écran/façade élevé de 90% a été préservé. La dalle est aussi tactile, ce qui n'apporte pas vraiment une plus-value sur ce genre de produit.

Huawei MateBook 16s

Huawei nous a affirmé que l’écran du MateBook 16s avait été amélioré par rapport au MateBook 16. Cependant, suite à nos mesures, nous avons constaté que nous avons exactement la même dalle, donc les mêmes résultats. Ces derniers sont toujours très bons.

Huawei MateBook 16s

Le contraste atteint les 1700 :1, ce qui est excellent sur ce type de dalle et permet une bonne vision des nuances de gris. La température de l’écran est toujours parfaite (à 6500K) tandis que les couleurs sont extrêmement respectées avec un Delta E moyen à 1,9 (en dessous de 3 étant excellent). On regrette simplement des verts très légèrement fluos, mais rien de dramatique.

Huawei MateBook 16s

Nous remarquons un écran un peu moins lumineux par rapport au MateBook 16 (320 cd/m² au maximum contre 360 cd/m²), mais cela est compensé par un traitement des reflets plus soigné. Le travail à l’extérieur est tout à fait possible, la dalle proposant une bonne lisibilité.

Huawei MateBook 16s

En définitive, le MateBook 16s propose un excellent écran, parfaitement calibré. Toutefois, nous aurions aimé avoir la main mise sur l'affichage, avec par exemple différents profils dans les options. Il n'est pas aberrant d'accentuer les couleurs pour regarder un film, par exemple. Il faudra se contenter d’utiliser le réglage par défaut (qui est très bon).

Huawei MateBook 16s

Pour ce qui est de l’audio, Huawei propose une bonne copie pour le format. Nous avons un son très équilibré, de qualité et doté d’une bonne stéréo. On note une légère distorsion à haut volume, mais rien de très gênant.

Un PC puissant et une bonne gestion de la chauffe et du bruit

La grosse particularité du MateBook 16s par rapport au MateBook 16 classique se situe évidemment au niveau du processeur. Ici, Huawei passe d’un CPU Ryzen à de l’Intel. Notre modèle de test dispose d’un Intel Core i7-12700H de douzième génération (14 cœurs, 8 threads), ce qui est une première pour le constructeur. Nous avons aussi 16 Go de RAM en dual channel ainsi qu’un SSD de 1 To. Un modèle avec un Intel Core i9-12900H est également commercialisé.

Huawei MateBook 16s

Nous avons évidemment effectué une batterie de tests sur le MateBook 16s et les résultats sont très convaincants. Huawei livre ici un ordinateur qui en a sous le capot, l’un des meilleurs dans sa catégorie (meilleur que le MateBook 16 si on doit les comparer). Idéal pour ceux qui ont besoin de puissance comme les graphistes, les monteurs ou ceux qui travaillent dans la photo. Nous avons des résultats de benchmarks très satisfaisants avec un processeur doté d’une cadence relativement stable en plein travail (entre 3000 et 3500 Mhz). A noter que ces résultats ont été obtenus en mode performance

Huawei MateBook 16s

Lors de notre test du MateBook 16 (avec CPU Ryzen), nous avions constaté un PC puissant, mais avec une gestion de la chauffe assez fragile. Ce n’est pas le cas ici. Lorsqu’il est mis à rude épreuve, le CPU monte à 65 degrés en moyenne (74 degrés pour l’eGPU), ce qui est acceptable. On note tout de même une température un peu élevée sur le châssis, surtout juste au-dessus du clavier, mais rien de bien gênant ni d’alarmant.

Huawei MateBook 16s

Le bruit, lui, atteint les 43 décibels en plein travail. Nous entendons les ventilateurs souffler, mais cela reste acceptable. A noter que nous avons là des données obtenues lorsque le PC est mis à rude épreuve, lors de phases de traitement vidéo, par exemple. Dans 95% du temps, il ne dépassera pas les 36 décibels, il est donc quasiment inaudible. L’air est aspiré par les aérations situées en-dessous et ressort via la grille de la charnière, vers le haut. De ce fait, l’utilisateur n’est pas du tout gêné, que le souffle soit puissant ou non.

Huawei MateBook 16s

Le MateBook 16s n’est pas un ordinateur de jeu :  il n’a pas été pensé pour ça. Toutefois, la présence d’un eGPU Intel Iris Xe lui permet de faire tourner quelques titres récents si on accepte de faire des concessions. Nous avons effectué quelques benchmarks et par exemple, Forza Horizon 5 arrive à tourner à 39 images par seconde en 1080p avec les graphismes réglés au minimum (il reste beau). Même chose pour Diablo 2 Resurrected, qui lui tourne à 38 images par seconde dans les mêmes conditions. Mieux, certains jeux peu gourmands en ressources peuvent tourner tranquillement sur le MateBook 16s, comme Overwatch (64 images par seconde, aussi en 1080p et low), Fortnite (44 images par seconde) ou TNMT Shredders’s Revenge (60 i/s). De quoi se faire une petite partie entre deux sessions de travail.

Huawei MateBook 16s

Bref, Huawei réussit à nous livrer un PC puissant et bien équilibré. Là-dessus, le MateBook a gagné à passer sous un processeur Intel, en termes de puissance, mais aussi au niveau de la chauffe bien mieux maîtrisée.

A lire aussi – Test Huawei MateBook E : un écran OLED qui change tout

Il faut signaler que comme tous les PC de Huawei, le MateBook 16s est doté d’applications préinstallées sur Windows 11. On peut évoquer la principale, Huawei PC Manager, qui sert de HUB à votre ordinateur. Elle permet diverses choses, comme passer du mode normal au mode performance, de connecter vos appareils Huawei et de les lier via Super Device, ou encore de transférer rapidement des fichiers.

Huawei MateBook 16s

Huawei ajoute également un panneau de contrôle qui permet d’accéder facilement à des raccourcis déjà présents dans Windows, comme la capture vidéo ou le point d’accès réseau. Cela contribue à faciliter certaines tâches, mais ça ne va pas plus loin. Bref, des logiciels qui veulent exploiter l'écosystème Huawei, mais qui n'atteignent ni la qualité ni l'utilité de ce que propose Samsung sur son Galaxy BooK2 Pro, si on doit comparer.

Huawei MateBook 16s

L’une des nouveautés logicielle du MateBook 16s se situe au niveau de la gestion de la webcam. Huawei propose d’afficher automatiquement un arrière-plan prédéfini ou de suivre l’utilisateur s’il bouge lors des vidéos. Pratique pour les visios où vous n’êtes pas assis devant votre PC. On peut penser aux tutos cuisine ou bricolage, par exemple, ou encore à des réunions à plusieurs. Pour que cela fonctionne, il faut au préalable activer l’option dans le panneau de contrôle puis lancer une application de visio (Messenger, Teams, Zoom…). Le tout marche à la perfection. A noter que Huawei n’est pas le premier constructeur à proposer une telle fonctionnalité, puisque Samsung le fait déjà sur sa Galaxy Tab S8 Ultra.

Huawei MateBook 16s

Autre témoignage du soin apporté à la visio : le micro. Il est situé juste à l’avant du trackpad et a l’avantage d’avoir une réduction du bruit ambiant. Cela signifie que même s’il y a du brouhaha autour, vos interlocuteurs vous entendront comme s’ils étaient en face de vous. Non seulement ça fonctionne bien, mais c’est impressionnant de justesse.

Une excellente autonomie et un chargeur de taille réduite

Le MateBook 16s est certes grand avec ses 16 pouces, mais il cherche tout de même à proposer une expérience ultra mobile. Cela passe par un châssis réduit, mais aussi par une bonne autonomie. Lors de nos tests en lecture de vidéo avec l’écran réglé à 200 cd/m², le PC s’est éteint au bout d'un peu plus de 11 heures. C’est un peu moins que le MateBook 16 classique, mais nous restons dans le domaine de l’excellent, dans la fourchette haute du marché actuel. L’utilisateur pourra ainsi travailler sereinement une journée entière sur son MateBook 16s sans s’approcher d’une prise électrique.

Huawei MateBook 16s

Huawei fournit un chargeur de 90 Watts. Celui-ci a la particularité de ne pas être beaucoup plus gros que celui d’un smartphone. Il trouvera donc facilement sa place dans un sac. Le chargement se fait lui en un peu moins de deux heures.

Huawei MateBook 16s

Note finale du test : Huawei MateBook 16s

Huawei semble avoir trouvé sa formule magique avec les MateBook. Ce modèle 16s montre encore une fois la maîtrise du constructeur sur le segment des 16 pouces. Parfait équilibre entre puissance, grand affichage et portabilité, il représente le terminal idéal pour les professionnels de l’image ou tout simplement pour ceux qui cherchent une bonne machine Windows 11. Une réussite éclatante.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !