Tesla veut vous faire payer plus cher si vous rechargez votre voiture en quelques minutes

 

Tesla a mis à jour son système de facturation à la minute aux Superchargeurs, puisque les conducteurs devront désormais payer leur recharge en fonction de la puissance délivrée par la borne.

Tesla Superchargeur
Crédit : Tesla

Tesla a apporté des modifications aux tarifs de ses Superchargeurs aux États-Unis. Les propriétaires de Tesla dans certaines régions qui doivent payer la recharge de leur voiture électrique à la minute plutôt qu’au kWh seront désormais facturés en fonction de la puissance délivrée par la borne.

Auparavant, les tarifs à la minute de l'entreprise étaient uniquement divisés en deux niveaux, le niveau 1 correspondant aux chargeurs dont la puissance est égale ou inférieure à 60 kW et le niveau 2 aux chargeurs pouvant atteindre 61 kW et plus. Cependant, les tarifs sont désormais divisés en quatre niveaux.

À lire également : Tesla installe des antennes Starlink dans les Superchargeur pour aider à passer le temps

Plus vous rechargez votre voiture rapidement, plus le tarif sera élevé

Tesla a désormais réparti les tarifs en quatre niveaux différents. Les tarifs de niveau 1, qui sont les plus bas par minute, s'appliquent aux chargeurs qui peuvent charger à 60 kW ou moins. Le prix augmente au niveau 2, qui s’applique aux chargeurs délivrant de 61 kW à 100 kW, puis au niveau 3, qui concerne les chargeurs d’une puissance de 101 kW à 180 kW.

Vous payerez le maximum par minute au niveau 4, si votre voiture reçoit une puissance supérieure à 180 kW. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour les propriétaires utilisant ce système de facturation, puisqu’ils étaient auparavant facturés de la même manière s'ils chargeaient à 61 kW ou à 250 kW. Seules les Tesla les plus récentes peuvent se recharger à 250 kW sur les nouvelles bornes Superchargeurs V3 qui peuvent offrir 120 km d’autonomie en 5 minutes seulement.

Il faut tout de même noter que même si la recharge la plus rapide coûte le plus cher par minute, les conducteurs ne rechargeront probablement pas à cette vitesse pendant autant de minutes que lorsqu'ils rechargent à une vitesse plus faible, il est donc compliqué de dire quelle sera la méthode la plus onéreuse.

Pour l’instant, ce nouveau système de facturation n’est disponible que dans certaines régions des États-Unis, mais pourrait être étendu à d’autres pays dans un avenir proche. Pour l’instant, Tesla mène un test important aux Pays-Bas sur une dizaine de stations, puisque celles-ci ont été ouvertes aux véhicules concurrents.

Source : Tesla



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !