Tesla traîne en justice un ancien employé pour vol de données confidentielles

 

Tesla a décidé de poursuivre en justice un ancien employé. Le constructeur l'accuse de vol de données confidentielles relatives à son projet de superordinateur. 

tesla proces ancien employe
Crédits : Tesla

Le risque quand on est l'une des entreprises les plus innovantes sur le marché de la Tech comme Tesla, c'est d'être la cible d'espionnage industriel, de l'extérieur comme de l'intérieur. Comme nous l'apprennent nos confrères de Bloomberg, le numéro un mondial des voitures électriques vient d'intenter un procès contre un ancien employé.

L'entreprise l'accuse notamment d'avoir volé des données confidentielles relatives à son projet de superordinateur. Cet ingénieur thermique, qui ne fait plus partie désormais des rangs de Tesla, aurait transféré ces document sur son ordinateur personnel. Après avoir été mis à pied dès le 6 avril 2022, l'entreprise a demandé à M. Yatsov de rapporter ce PC pour récupérer les informations prétendument volées. D'après les dires de Tesla, l'ingénieur a apporté un “ordinateur portable factice” qui a été configuré pour faire croire qu'il n'avait accédé qu'à des informations non-classifiées.

Tesla poursuit un ancien ingénieur pour vol et falsification du CV

D'après le document déposé par Tesla auprès du tribunal de district de San José, Alexander Yatsov a démission le 2 mai après avoir rejoint l'entreprise quelques mois plutôt, en janvier 2022. Outre la violation caractérisé d'un accord de non-divulgation destiné à protéger les secrets commerciaux de Tesla, le constructeur accuse également M. Yatsov d'avoir menti sur son expérience et ses compétences réelles dans son CV. 

Il s'agit d'une affaire de rétention illicite de secrets commerciaux par un employé qui, au cours de sa courte période chez Tesla, a déjà démontré qu'il avait l'habitude de mentir, puis de mentir à nouveau en fournissant un dispositif “factice” pour tenter de couvrir ses traces”, a écrit Tesla dans le document déposé à la justice.

Comme l'a précisé Tesla, M. Yatsov a été recruté pour travailler sur le système de refroidissement du projet DOJO, le superordinateur de l'entreprise qui doit servir notamment à former ses réseaux neuronaux pour améliorer l'Autopilot et la conduite autonome. Dans le cadre de cette action en justice, Tesla réclame “des dommages et intérêts compensatoires et exemplaires ainsi qu'une ordonnance qui empêcherait Yatskov de diffuser ses secrets commerciaux et lui ordonnerait de restituer toutes nos données”. 

Pour rappel, ce n'est pas la première fois que Tesla licencie ou poursuit d'anciens employés en justice. Tesla a viré un employé à la début mars qui testait la conduite autonome en vidéo sur YouTube. En avril, Tesla a été contraint de licencier plusieurs salariés qui ont pris part à une vaste opération de recel de MacBook volés dans des sites de l'entreprise.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !