Tesla, Renault, BMW : le prix des matériaux des batteries risque d’exploser en 2022

 

Tesla, Renault, BMW et les autres constructeurs de voitures électriques pourraient bientôt être confrontés à une hausse drastique du prix des matériaux des batteries en 2022. C'est en tout cas ce que prétend le cabinet Benchmark Mineral Intelligence dans son dernier rapport.

tesla augmentation prix batterie
Crédits : Unsplash

C'est un fait, de plus en plus de constructeurs automobiles se tournent vers la mobilité électrique, poussée par le succès de Tesla et ses 1000 milliards de capitalisation boursière et par les différents objectifs fixés par les gouvernements du monde entier. La transition vers les véhicules électriques est en marche, comme en témoigne le dernier rapport de l'analyste allemand Matthias Schmidt.

Selon le document, une voiture sur cinq vendue en Europe est électrique, une performance due en majeure partie au succès des véhicules de Tesla et Volkswagen. Seulement et d'après le dernier rapport du cabinet d'analyses Benchmark Mineral Intelligence (BMI), cette dynamique pourrait être freinée en 2022 par une hausse significative du prix des matériaux des batteries.

Le prix des matériaux des batteries risque de monter en flèche en 2022

Comme le précise le BMI, le prix de matières premières essentielles à la production des batterie, comme le lithium, a déjà fortement augmenté en Chine. En effet, le prix spot (ndrl : prix d'une marchandise payée dans un marché au comptant) du lithium a triplé en un an, la tonne se négociant maintenant à 28 675 dollars. Le constat est le même pour le nickel, le cobalt, le manganèse et le cuivre, dont les prix ont grimpé en flèche cette année.

D'après BMI, le prix des batteries utilisant ces matériaux pourrait atteindre environ 115 dollars du kWh en 2022. “Le marché devra peut-être se préparer à une période de hausse du prix des cellules de batterie, un phénomène nouveau pour une industrie conditionnée à s'attendre à des baisses d'une année à l'autre”, assure Simon Moores, directeur général de BMI.

À lire également : Tesla augmente à nouveau le prix de ses voitures sur fond de pénurie de semi-conducteurs

Les batteries LFP, la solution au problème ?

D'autant que comme l'affirme l'institut de recherche BloombergNEF, la demande en lithium, nickel et cuivre va quintupler d'ici 2030. Quant au manganèse, ce sera 9 fois plus. Malgré tout, les constructeurs cherchent actuellement à contourner ces augmentations de prix, en optant notamment pour des batteries LFP, moins chères puisqu'elles ne contiennent pas de cobalt et de nickel.

C'est le cas de Tesla, qui a décidé d'équiper sa Model 3 d'entrée de gamme avec une batterie LFP depuis début novembre. Seule ombre au tableau, les batteries LFP sont moins performantes que des batteries classiques NCA. Mais c'est probablement le prix à payer pour limiter au maximum la hausse des prix des véhicules électriques.

Source : Teslarati



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !