Tesla augmente encore le prix de sa conduite autonome

 

Par le biais d'Elon Musk, Tesla annonce une nouvelle hausse de prix pour sa Capacité de conduite entièrement autonome, son option la plus premium en termes de conduite automatisée, plus performante que l'Autopilot.

tesla model x écran

C'est, comme bien souvent, par l'intermédiaire d'un tweet laconique qu'Elon Musk a annoncé la nouvelle. Les clients de Tesla qui souhaitent souscrire l'option FSD (Full self driving, ou Capacité de conduite entièrement autonome en français) pour leur véhicule feraient bien de se dépêcher, le coût de celle-ci va passer de 10 000 à 12 000 dollars aux États-Unis à partir du 17 janvier 2022.

Capacité de conduite entièrement autonome : Tesla applique une hausse de prix

Pour l'instant, Tesla n'a pas communiqué d'augmentation tarifaire de cette option en France, qui reste proposée à 7500 euros. Mais l'on peut s'attendre à ce que ce prix évolue dans un futur relativement proche.

Depuis plusieurs mois, le constructeur automobile offre également outre-Atlantique la possibilité aux conducteurs de ne pas payer ce service en une seule fois, mais de souscrire un abonnement à 199 dollars par mois à Tesla pour bénéficier de cette fonctionnalité. Musk a également fait savoir que ce montant allait prochainement augmenter lui aussi, à mesure que l'on se rapproche de la sortie officielle de la Capacité de conduite entièrement autonome, qui est encore en version bêta actuellement.

Le Full self driving est entré en phase de test en octobre 2020 auprès d'un volume limité d'utilisateurs. Il apporte des fonctionnalités de conduite autonome bien plus avancées que l'Autopilot, que ce soit dans sa version de base ou améliorée. A l'origine, il était commercialisé au prix de 8000 dollars, avant de passer rapidement à 10 000 dollars, puis à 12 000 dollars dès le 17 janvier donc.

Rappelons que malgré son nom évocateur, la Capacité de conduite entièrement autonome de Tesla n'offre pas une conduite à 100% autonome. Dans sa documentation de support, Tesla explique que l'utilisation du FSD “exige une vigilance active de la part du conducteur et ne rend pas le véhicule autonome“. Le fabricant précise que “l'autonomie totale dépendra d'une fiabilité prouvée par des milliards de kilomètres de test pour être significativement supérieure à celle des conducteurs humains, ainsi que d'homologations réglementaires, dont l'obtention peut être plus longue dans certains pays“.

Source : Elon Musk



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !