Nintendo Switch : plainte collective contre les problèmes de Joy-Con, que faire si vous êtes concerné ?

Nintendo est visé par une plainte collective concernant la Switch aux États-Unis, liée au bug du Joy-Con Drift. De nombreux joueurs ont expérimenté des problèmes avec la manette de la console hybride, et cela pourrait bien amener le constructeur et éditeur devant la justice.

joycon nintendo switch

De nombreux utilisateurs ont été victimes de Joy-Con défectueux à l’achat de leur Nintendo Switch. Certains de ces appareils de contrôle semblent bouger tout seul, ce qui peut être très problématique pour les joueurs quand ils sont en pleine partie. Un bug dit du « Joy-Con Drift » qui n’est pas nouveau : les premiers retours d’utilisateurs concernant ce soucis remontent à 2017, année de lancement de la console hybride.

Nintendo Switch : le bug Joy-Con Drift pourrait valoir un procès

Et bien ce dossier pourrait coûter cher à Nintendo. Des clients mécontents, qui ont acheté un matériel qui a vite dysfonctionné et qui pour certains ont dû le remplacer au prix fort (les Joy-Con officiels coûtent plus de 70 euros), se sont rassemblés pour déposer une plainte collective aux États-Unis. Une affaire confiée au cabinet d’avocats Chimicles, Schwartz Kriner & Donaldson-Smith.

Lire aussi : Comparatif Nintendo Switch Lite et Switch : quelles sont les différences

D’après un document publié par ce dernier, la plainte est recevable car plus de 100 consommateurs ont été touchés et que la préjudice total peut potentiellement dépasser les cinq millions de dollars. La société exige ainsi un procès devant jury en vertu de la loi de protection des consommateurs. Un tribunal doit encore décider si donner suite ou non. S’il donne le feu vert, on aura alors droit à un procès. Nintendo peut aussi trouver un accord à l’amiable avec l’accusation avant qu’un jugement ne soit rendu. On se souvient que Sony avait dû régler plusieurs millions de dollars en 2016 après un long processus judiciaire résultant d’une plainte collective. Des consommateurs avaient estimé avoir été lésés car le constructeur avait retiré le support Linux sur la PS3 à cause d’une faille de sécurité.

Nintendo Switch : quels recours si j’ai été victime de Joy-Con Drift ?

Le cabinet d’avocat a mis à disposition un formulaire permettant de se joindre à la plainte et d’expliquer sa situation (date d’achat de la Switch, date de débuts des problèmes avec les Joy-Con, est-ce que le client a contacté Nintendo pour lui en faire part et si c’est le cas, quelle a été la réponse reçue…) pour constituer un dossier solide. C’est Nintendo of America qui est visé par la procédure et seuls les consommateurs résidant aux États-Unis peuvent y participer. Si vous faites partie des utilisateurs qui ont souffert de ce soucis, vous pouvez tenter de vous rapprocher d’une association de protection de consommateurs française ou européenne (type UFC-Que Choisir), qui pourra vous aiguiller sur la marche à suivre. Elle pourra, en cas de nombreux témoignages et si elle juge l’affaire solide, potentiellement lancer une initiative de plainte collective, comme c’est le cas aux États-Unis.

Source : Chimicles, Schwartz Kriner & Donaldson-Smith

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Nintendo Switch Online : bientôt des jeux SNES disponibles

Le Nintendo Switch Online devrait apporter une nouvelle dimension à son catalogue de jeux rétro : la certification d’une manette SNES laisse indiquer que des jeux Super Nintendo vont bientôt être jouables sur la console hybride grâce à la formule…

Nintendo Mini Switch 2 : premier aperçu de la future console

La Nintendo Mini Switch 2 viendrait succéder à la Switch que nous connaissons tous, révèle une fuite signée Roland Quandt. Comme le veulent les rumeurs, le constructeur japonais préparerait une version Mini moins chère de sa console à succès. Découvrez…