Sundar Pichai, CEO de Google : une lettre ouverte appelant au soutien du peuple musulman

Maj. le 4 avril 2018 à 21 h 58 min

Aux États-Unis, la course à la présidentielle semble être dominée par Donald Trump et ses déclarations chocs. Face au milliardaire sans réelle expérience politique mais roi de la communication, l’opposition se mobilise et Sundar Pichai, CEO de Google a tenu à s’exprimer au détour d’un essai très personnel.

sundar pichai google
Sundar Pichai

Avec une première rédaction publiée sur la plateforme Medium, Sundar Pichai qui ose dire ce qu’il pense, rejoint ainsi le mouvement initié par Mark Zuckerberg et d’autres grands acteurs des nouvelles technologies. Ces nouveaux hérauts d’une part de la population tiennent à faire savoir que les États-Unis ne sont pas uniquement des militants pro-Trump et qu’il ne faudrait pas tomber dans les pièges de ces discours dangereux.

Si l’homme d’affaires candidat pour le parti Républicain prône notamment la fermeture des frontières aux immigrants Pichai, lui-même originaire d’Inde, a voulu s’exprimer de façon personnelle face à ce type de propos risquant d’amener plus de crainte et d’ignorance entre nos différentes cultures. Le CEO a de ce fait expliqué que Google mettait tout en place pour proposer toujours plus de diversité culturelle, ce qui aboutira dit-il à des résultats très positifs.

Dans son essai, Pichai explique :

 (…) qu’il ne faut pas abandonner nos valeurs au profit de la peur. (…) Nous devons apporter notre soutien aux musulmans et autres minorités, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs dans le monde.

Un peu plus loin dans son texte, il en vient à expliquer pourquoi il a choisi de publier cela maintenant et pas avant. « J’ai longuement réfléchi avant de publier ce texte car dernièrement, critiquer l’intolérance semble uniquement accentuer les tensions. Pourtant, il est nécessaire d’en parler (…) ».

Bien qu’il y ait peu de chances pour que ce texte change la face du monde – tout comme les récentes déclarations de Zuckerberg – et ne s’apparente qu’à une goutte d’eau dans la mer agitée de la Présidentielle américaine, il apporte un peu d’espoir là où la peur de son prochain se veut être la pierre fondatrice d’une idéologie « Trumpienne » trop en vogue actuellement.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La fin du téléphone fixe, c’est ce jeudi 15 novembre 2018

La fin du téléphone fixe commence le jeudi 15 novembre 2018. Comme prévu, Orange va cesser d’installer des lignes téléphoniques classiques. Le réseau téléphonique commuté (RCT) ne sera donc plus commercialisé à partir de cette date. On vous explique ce qui va…

Amazon : Donald Trump a-t-il abusé de son pouvoir ?

Amazon et le Washington Post ont-ils été la cible d’un abus de pouvoir de l’administration Trump, comme CNN ? Désormais majoritaires à la Chambre des Représentants, les élus démocrates veulent ouvrir une information préliminaire pour déterminer si la Maison Blanche…