Le PDG d’Orange veut créer un fonds d’un milliard d’euros pour lutter contre le FN

 

Stéphane Richard, le PDG d’Orange s’est exprimé sur la montée du FN au élections régionales. Il souhaite créer avec Xavier Niel, Patrick Drahi et Martin Bouygues, un fonds d’un milliard d’euros pour aider les jeunes et lutter contre le FN. Explications.

pdg orange lutter fn fonds un milliard

Dimanche se tiendra le deuxième tour des élections régionales de 2015. Lors du premier tour, le Front National a fait une percée historique. Nous ne commenterons pas cette actualité, ce n’est absolument pas notre rôle.

En revanche, à l’approche du deuxième tour des élections régionales, le journal Les Echos a donné la parole à plusieurs personnalités venus d’horizons différents : médecin, historiens, professeurs, chefs d’entreprises etc.

Parmi eux, Stéphane Richard, PDG d’Orange s’est exprimé sur ses inquiétudes face à la montée du Front National. Il est pourtant très rare qu’un chef d’une grande entreprise comme Orange mette en avant ses opinions politiques. Stéphane Richard a accepté la proposition des Echos et voici ce que ça donne.

En France, les élites sont déconsidérées : impossible de s’exprimer sur le FN dès que vous êtes un chef d’entreprise.

Ces par ces mots que Stéphane Richard prend la parole dans Les Echos. Il commence à tout simplement expliquer que ce n’est pas parce qu’il est un dirigeant d’une grande entreprise qu’il n’a pas le droit d’afficher ses idées.

Il explique qu’il « estime pourtant qu’en tant que patron d’une entreprise de 100 000 salariés qui recrute 2000 personnes par et 6000 apprentis, (il a) des choses à dire ». Voilà de quoi poser les bases.

Il entame ensuite directement son argumentaire sur les raisons qui le poussent à lutter contre la montée du FN. Stéphane Richard n’y va pas avec le dos de la cuillère, il est cash et assume complètement ses propos. Ainsi, il affirme :

Il faudrait d’abord expliquer aux électeurs FN que, si ce parti accède au pouvoir, cela aura des conséquences immédiates et graves sur l’image de la France à l’étranger : cela rejaillira sur les investissements et sur les marques. Ce serait un choc majeur pour notre économie.

Evidemment Stéphane Richard axe son discours sur le plan économique. Si une élection du Front National ne serait pas une bonne chose selon lui, il affirme ne pas faire confiance non plus aux autres partis. Il poursuit :

On ne peut pas compter sur le personnel politique en place depuis vingt ou trente ans pour offrir une alternative au FN. Il faut faire exploser les partis en place si l’on veut un renouvellement. On pourrait créer un nouveau parti, ou avoir un rassemblent citoyen contre le FN.

Après avoir exposé ses opinions, le PDG d’Orange a poursuivi en proposant des axes de travail, des possibilité d’améliorations. Et pour lui, la clé du succès c’est de prendre soin des jeunes. Il explique :

La priorité est de s’adresser aux jeunes car on réglerait bien des problèmes s’il y avait un million de chômeurs en moins dans ce pays.

« Facile à dire, mais que propose-t-il alors Stéphane Richard ? » direz-vous. Le PDG d’Orange ne se contente pas de dénoncer. Il accompagne sa parole par des actes. Ainsi, il appelle ses concurrents Patrick Drahi, Xavier Niel et Martin Bouygues à se joindre à lui ainsi que Bernard Arnault et François Pinault (les plus grandes fortunes de France). Pourquoi ? Pour créer un fonds d’un milliard d’euros permettant de financer les projets des jeunes et de lutter contre le FN. Il termine par ces mots :

Je souhaite que les dix premières fortunes de France, les Arnault, Pinault, Bouygues, Drahi, Niel créent ensemble un fonds de 1 milliard d’euros pour financer les projets des jeunes, de la déradicalisation, des campagnes anti-FN.

Le message est passé. Reste à voir maintenant comment réagiront ceux qui ont été sollicités. Dans tous les cas de figure, le PDG d’Orange a pris position. Il ne veut pas du Front National.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
orange hausse trafic internet
Orange : le trafic Internet augmente de 20% avec le reconfinement

Orange assure que le trafic Internet est en hausse de 20% depuis le reconfinement. Selon l’opérateur, le recours au télétravail, les plateformes de streaming comme Netflix et les jeux en ligne sont les principaux responsables de cette augmentation. En ce…

orange huawei belgique
5G : après la France, Orange lâche Huawei en Belgique et au Luxembourg

Après avoir contraint d’abandonner les infrastructures Huawei en France, Orange vient d’annoncer qu’il préférait faire confiance à Nokia et ses équipements 5G concernant la Belgique et le Luxembourg. Nous vous parlions il y a quelques semaines. L’Agence nationale de la…

orange ocs netflix
Orange lance une offre Livebox tout compris avec Netflix et OCS

Orange dévoile de nouvelles offres dont une offre Livebox avec Netflix et OCS à 39,99 € par mois pendant un an. Le pack OCS + Netflix est également proposé aux autres clients Orange. Certains peuvent au passage eux aussi bénéficier…

photo 1526045612212 70caf35c14df
Orange : les forfaits 5G sont disponibles, de 15 à 80 euros

La 5G est bientôt là et les opérateurs sont sur le pied de guerre pour nous proposer des forfaits adaptés. Orange dégaine aujourd’hui avec au total huit offres. Si les prix peuvent être intéressants à première vue, il faut faire…

sosh
Sosh abandonne son forfait à 19,99 €/mois

Sosh vient d’abandonner le forfait à 19,99 €/mois. Depuis quelques heures, le forfait offrant 40 Go de data mobile n’est plus visible sur le site web de l’opérateur low cost d’Orange. Les nouveaux clients sont priés de se tourner vers une des…

djingo orange clap de fin
Orange retire l’enceinte Djingo de la vente : c’est un échec commercial !

Orange retire l’enceinte Djingo de la vente 11 mois après son lancement. L’opérateur vient d’officialiser la nouvelle. Pour rappel, le développement de l’appareil a été un véritable parcours du combattant, avec notamment de multiples reports. L’enceinte n’aurait pas réussi à…