Maj. le 8 août 2017 à 0 h 09 min

La startup Starry développe une offre d’accès à l’internet très haut débit reposant sur les ondes à très haute fréquence. Cette technologie pourrait permettre une vitesse de connexion comparable à la fibre optique, pour un prix nettement inférieur.

starry internet très haut débit

L’entrepreneur américain Chet Kanojia s’apprête à révolutionner l’accès à l’internet très haut débit. Sa startup Starry, basée à Boston, Massachusetts, aux Etats-Unis, vient de lancer une offre reposant sur les ondes à très haute fréquence mm-waves.

Concrètement, son infrastructure s’apparente à celle des réseaux de téléphonie mobile. Un réseau d’antennes relais est déployé sur les toits des bâtiments de Boston, et les clients de Starry accèdent au réseau grâce à un boîtier placé dans leurs domiciles.

Les ondes à très haute fréquence présentent plusieurs avantages à la fibre optique pour accès à l’internet très haut débit. Alors que Starry promet un débit maximal de 1Gbps, donc autant que la fibre, le déploiement de son réseau est largement plus simple et beaucoup moins cher.

Ainsi, alors que l’opérateur Verizon compte dépenser 300 millions de dollars pour raccorder toute la ville de Boston à la fibre, en effectuant des travaux souterrains de grande envergure, Kanojia affirme pouvoir déployer son réseau pour moins de 10 millions de dollars.

Par conséquent, Starry compte proposer l’accès à internet très haut débit pour seulement 50 dollars par mois, un prix défiant toute concurrence aux Etats-Unis. Pour l’heure, cependant, la startup se heurte à plusieurs obstacles.

Starry : une offre d’accès internet reposant sur les ondes à très haute fréquence

Disponible depuis la fin du mois de juillet, le service de Starry ne permet pour l’instant que 200 Mbps de débit, au lieu de 1 Gbps promis initialement. De plus, lorsque la firme atteindra son objectif, elle devra faire face à une concurrence féroce.

Il faut savoir que Google et Facebook envisagent eux aussi de proposer des offres d’accès à internet reposant sur les ondes à très haute fréquence. Inutile de dire que rivaliser avec des deux géants semble voué à l’échec.

De plus, les opérateurs mobiles américains comme Verizon et AT&T comptent également se tourner vers les ondes à très haute fréquence pour la 5G et pour l’accès à internet haut débit. En somme, Starry risque de perdre rapidement son caractère novateur.

De toute évidence, les ondes à très haute fréquence se présentent comme le futur de l’internet très haut débit. Plus pratique et moins chère que la fibre, cette technologie est porteuse de nombreuses promesses. Reste à savoir quand la France en profitera à son tour. Pour l’heure, rappelons que le gouvernement Macron compte garantir l’accès à l’internet très haut débit sur tout le territoire d’ici 2020 grâce à la fibre et la 4G.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dark web : les dealers se mettent eux aussi au Black Friday

Les dealers se mettent eux aussi au Black Friday sur le dark web. Les cybercriminels profitent de cet événement commercial pour vendre leurs produits illicites à prix cassé. La drogue, les cartes de crédit volées, et les logiciels de piratage…

Amazon, eBay et Wish sont accusés de vendre des produits explosifs et mortels

Chargeur qui explose, sèche-cheveux qui s’enflamme… Une association britannique accuse eBay, Amazon et Wish de commercialiser des produits électriques potentiellement mortels. Les géants du e-commerce sont dans le collimateur de l’Electrical Safety First, une association britannique à but non lucratif….

Internet : un Français sur six est incapable de s’en servir

Un Français sur six ne sait pas se servir d’Internet, annonce une étude de l’Insee. En 2019, une importante partie de la population ne dispose en effet toujours pas d’accès au web. De plus, de nombreux usagers quotidiens d’Internet manquent…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…

Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…