Starlink : des députés de la France Insoumise veulent interdire le réseau internet d’Elon Musk

 

Des députés de la France Insoumise, dont notamment Jean-Luc Mélenchon, réclament un moratoire contre Starlink, le réseau Internet par satellite d'Elon Musk. L'objectif : bloquer le déploiement du service dans l'Hexagone. 

starlink
Crédits : Starlink

Starlink, le réseau Internet par satellites d'Elon Musk, sera-t-il un jour disponible en France ? Jusqu'à maintenant, on pouvait être confiant sur l'arrivée du service dans l'Hexagone. Il faut dire que l'Arcep a officiellement dit oui à Starlink en février 2021. L'autorité de régulation des télécoms a formellement autorisé Starlink à utiliser deux plages de fréquences sur le territoire. Cette autorisation est d'ailleurs valable durant les dix prochaines années, et ce depuis le 9 février 2021.

Seulement, certains députés de la France Insoumise ne sont pas vraiment en phase avec le projet Starlink. En effet, 17 membres du parti mené par Jean-Luc Mélenchon ont déposé un amendement ce 3 mars 2021 au projet de loi contre le dérèglement climatique. Ces politiques souhaitent imposer un moratoire et une consultation nationale dédiés au déploiement de Starlink.

Un moratoire sur le déploiement de Starlink sur le territoire français est décrété. Ce projet ne pourra être relancé qu'à la condition d'un avis favorable de la population française, résultant d'une consultation nationale menée à travers tout le territoire français pendant au moins un an”, précise cet amendement.

À lire également : SpaceX lance un record de 143 satellites en une seule fois

Starlink, un danger pour l'écologie d'après la LFI

Les députés Insoumis justifient leur décision par les dangers pour l'écologie que représente Starlink. En premier lieu, les parlementaires s'inquiètent notamment de la pollution lumineuse engendrée par cette armada de satellites. Pour rappel, Elon Musk a pour ambition de lancer pas moins de 45 000 satellites en orbite basse pour offrir du très haut débit partout sur la planète.

Pour ces députés, la pollution lumineuse provoquée par les satellites Starlink remet en cause “le droit à l'obscurité”, un principe défendu par de nombreux chercheurs qui souhaitent lutter contre les dégâts sur la faune, la flore et sur notre santé causés par la pollution lumineuse. Parmi les autres griefs émis contre Starlink, il y a la question de l'astronomie et des recherches scientifiques. 

En effet, les témoignages furieux d'astronomes et de chercheurs se multiplient, agacés de voir les satellites d'Elon Musk gâcher leurs prises de vues. Enfin, les parlementaires soulignent les risques de collisions avec d'autres satellites, tandis que l'orbite basse de la Terre est de plus en plus occupée. “Une collision a été évitée le 2 septembre 2019 avec le satellite européen Aeolus qui a dû effectuer une manœuvre pour éviter un des premiers satellites Starlink”, rappellent les députés.

Source : Assemblée nationale



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !