Cartes bancaires anti-fraude : la Société Générale et le Crédit du Nord ont trouvé la solution contre les pirates

Maj. le 2 mai 2018 à 14 h 18 min

Après Société Générale, Crédit du Nord propose également des cartes bancaires anti-fraude pour les paiements en ligne. La carte n’est ainsi plus liée à un code à 3 chiffres unique mais dispose d’un écran sur lequel se renouvelle toutes les heures le fameux cryptogramme. En cas de vol de ses coordonnées bancaires, un utilisateur n’est alors vulnérable que durant au plus 60 minutes. 

societe generale carte anti fraude

Société Générale avait été la première banque française à proposer à ses clients des cartes bancaires crypto dynamiques, elle est désormais rejointe par sa filiale Crédit du Nord. Cette technologie dont l’objectif permet de lutter contre la fraude a été mise en place par Idemia, issu de la fusion d’Oberthur Technologies et de Morpho, filiale du groupe Safran. On vous explique comment ça marche.

Des cartes bancaires contre la fraude chez Société Générale et Crédit du Nord

Pour la plupart d’entre nous, les coordonnées de notre carte bancaire sont fixes : elles ne changent que lors d’un renouvellement de carte, c’est à dire tous les deux ou trois ans. Le problème, c’est qu’en cas de vol de ces données bancaires sur internet, l’utilisateur est exposé à la fraude s’il ne réagit pas très rapidement en faisant opposition. Encore faut-il savoir que ses coordonnées ont été subtilisées.

Le principe de ces cartes bancaires crypto dynamiques est très simple. Le cryptogramme placé au verso de la carte bancaire sous la forme d’un code à trois chiffres est affiché sur un écran intégré directement à la carte. Celui-ci, qui fonctionne grâce à une petite pile dont la durée de vie est de trois ans, permet de modifier le cryptogramme en question toutes les heures. Un autre moyen que la double authentification pour se protéger en somme. Au pire, un pirate a donc accès à votre carte durant 60 minutes.

Et généralement, le voleur n’utilise pas tout de suite les coordonnées qu’il a réussi à récupérer. Il vend l’information à des tiers sur le dark web mais n’utilise pas lui-même la carte pour effectuer des transactions en ligne. Chez Société Générale comme pour Crédit du Nord, cette sécurité a un coût : 12 euros par an. Elle est proposée aux détenteurs d’une carte VISA, la grande majorité de leur clientèle.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…