Snapchat : qui est responsable de la fuite de vos photos intimes sur le web ?

Maj. le 20 décembre 2018 à 14 h 53 min

Le scandale Snapchat n’a pas laissé indifférent depuis hier. Semblable aux fuites de photos dénudées (et plus encore) de célébrités liées à iCloud, les nouvelles photos privées en cause concerne cette fois-ci des particuliers. Alors que Snapchat s’évertue à clamer son innocence dans les faits qui lui sont imputés, les soupçons se portent désormais vers une application tierce qui sauvegarderait par défaut les images éphémères en temps normal. C’est ici qu’entre en scène Snapsaved.

Le principe de Snapchat est simple. Le service de messagerie éphémère permet d’envoyer à son correspondant une image qui est normalement effacée aussitôt consultée. Il restait néanmoins possible de faire une capture d’écran pour garder le cliché mais le procédé était loin d’être intuitif. C’est ici que sont apparus de nombreuses applications tierces qui permettaient de stocker immédiatement la photo.

Snapchat

Si le procédé est strictement interdit par les conditions générales d’utilisation de Snapchat, cela n’empêche pas bon nombre de softs, adoptés par les utilisateurs, d’user abondamment de cette possibilité qui dénature le concept initial. C’est ainsi le cas de Snapsaved.com ou bien de l’appli dédiée du même nom (mais il en existe d’autres comme Savemysnaps). Le site se serait sans doute bien passé d’une telle popularité qui pourrait bien signer sa fin.

Snapsaved vient de confirmer avoir fait l’objet d’un piratage. Impossible pour le moment d’en connaître l’ampleur même si l’administrateur du site explique avoir effacé toute la base de données sitôt avoir pris connaissance du piratage en cours. Ainsi, ce serait seulement 500 Mo qui serait compromis dans l’affaire. Nous sommes loin des 13 Go revendiqués par les pirates. Une hypothèse reste plausible : plusieurs applications tierces auraient pu subir les mêmes attaques que Snapsaved avec des résultats identiques ou pires.

Maigre consolation pour les utilisateurs lésés, les potentiels 200 000 clichés et vidéos volés ne comporteraient pas tous de la nudité ou une quelconque atteinte à la personne. Quoiqu’il en soit, la confiance accordée à Snapchat et aux applications gravitant autour risque sérieusement de pâtir de cette publicité dont tout le monde se serait bien passé. Difficile de dire quelles seront les conséquences pour Snapchat qui était jusqu’alors valorisé à 10 milliards de dollars.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Twitter se demande comment se dessine vraiment la lettre X

Twitter et ses utilisateurs se posent constamment des questions et le réseau social est devenu un espace de discussion incontournable pour de nombreux internautes. Mais les débats qui s’y trouvent ne sont pas toujours des plus importants. Parmi les derniers…

Facebook lance les pétitions, mais à quoi ça sert ?

Facebook lance un outil de création de pétitions. Le réseau social permet aux utilisateurs de revendiquer des actions à leurs élus pour faire de Facebook un genre de plateforme d’échange démocratique. En espérant que cela ne vire pas à l’abus et…