Les smartphones Android doivent faire face à une nouvelle menace. Le malware ADB.Miner, dont l’existence vient d’être révélée par les chercheurs en cybersécurité de 360 Netlab, se propage comme une véritable épidémie. En seulement 24 heures, le logiciel malveillant a contaminé plus de 5000 appareils. Ce malware est capable de détourner les smartphones pour miner de la cryptomonnaie Monero.

adbminer smartphones android malware

Les malwares capables de détourner un smartphone pour miner des cryptomonnaie ont le vent en poupe sur Android depuis la fin 2017. Selon Cisco Talos, les cybercriminels tendent de plus en plus à préférer ce type de malwares aux ransomwares. Le 6 février 2018, toutefois, le chercheur en cybersécurité Wang Hui de 360 Netlab révèle l’existence d’un virus particulièrement redoutable : ADB.Miner. En circulation depuis le 31 janveir 2018, ce malware a déjà contaminé des milliers de smartphones Android. En 24 heures, 5000 appareils étaient déjà infectés.

 

Smartphones Android : ADB.Miner a contaminé plus de 5000 appareils en 24 heures

Le maliciel en question est capable de détourner l’interface de débogage du port 5555 des smartphones. Une fois qu’un smartphone est infecté, le malware utilise un module de scanning pour chercher d’autres appareils dont le port 5555 est également ouvert pour se propager. ADB.Miner embarque un logiciel de minage basé sur Coinhive, dédié au minage de Monero (XMR).

Pour l’heure, les victimes de ce logiciel malveillant sont principalement concentrées en Chine et en Corée du Sud. Toutefois, à la vitesse à laquelle il se propage, il est fort possible que le malware arrive très prochainement en Europe. Les chercheurs ont préféré ne pas révéler trop de détails sur ADB.Miner, afin d’éviter de donner des idées à d’autres cybercriminels. 360 Netlab révèle tout de même que le module de scanning embarque une partie du code du botnet Mirai. Pour rappel, Mirai avait été utilisé par des cybercriminels pour détourner des millions d’objets connectés afin de lancer des DDoS.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Malware Android : désinstallez d’urgence ces 15 antivirus gratuits !

15 antivirus Android gratuits disponibles sur le Google Play Store cherchent à propager des malwares sur votre smartphone. D’après une enquête réalisée par VPN Pro, certaines des solutions antivirus les plus populaires sur Android demandent en effet une importante quantité de permissions sans raison apparente….

Android : un malware contamine 49 applications du Play Store

Android est la cible d’un nouveau malware publicitaire. Les chercheurs de TrendMicro ont repéré le logiciel malveillant dans le code de 49 applications disponibles sur le Google Play Store. Sans surprise, ce virus va afficher des publicités intrusives sur l’écran…

Android : un bug permet de pirater un smartphone grâce au NFC

Android est victime d’un grave bug, révèle Google. En exploitant une faille de sécurité présente dans Android Beam, un attaquant peut facilement pirater votre smartphone via la technologie NFC. Google vous invite donc à installer d’urgence le patch de sécurité…

Android : un malware invincible infecte 45 000 smartphones

Un nouveau malware Android vient d’être repéré par les chercheurs de Symantec. Baptisé Xhelper, ce dangereux Trojan est impossible à supprimer. Une fois effacé, le logiciel malveillant est en effet capable de se réinstaller à votre insu. Au cours des…

Android : ces applications lampe torche du Play Store vous espionnent

Le Google Play Store abrite des applications de lampe torche au comportement douteux, nous apprend la société de sécurité Avast. Plusieurs dizaines d’applications espionnes requièrent un nombre impressionnant d’autorisations dont la grande majorité ne leur est pas nécessaire pour fonctionner….

Android : le malware Joker se cache dans ces 24 applications du Play Store

Android est la cible d’un nouveau malware. Baptisé « Joker », le logiciel malveillant est capable d’abonner les utilisateurs à des services payants à leur insu. D’après Aleksejs Kuprins, chercheur en sécurité informatique chez CSIS, le malware se cache dans 24 applications…