Cyberattaque mondiale : des hackers préparent une armée de zombies pour détruire internet

Maj. le 28 août 2018 à 21 h 16 min

Une cyberattaque mondiale est-elle imminente ? Des hackers sont en train de « zombifier » des millions d’objets connectés mal protégés en vue de créer un puissant botnet selon CheckPoint. Un malware aurait été ainsi retrouvé sur de nombreux appareils protégés par un mot de passe d’usine. Celui-ci est pour le moment en sommeil, mais pourrait être activé à tout moment pour paralyser des cible, voire une partie du réseau internet. 

cyberattaque mondiale

Le spécialiste en sécurité CheckPoint vient de révéler un rapport inquiétant : on y apprend qu’un groupe de hackers est en train de préparer un immense botnet dans le but de « détruire internet ». Ils introduisent pour cela un malware dans des millions d’objets connectés mal protégés par leur mot de passe d’usine. De quoi, à tout moment, diriger des attaques DDoS pour paralyser des points-clé du réseau. Une attaque par déni distribué de service ou DDoS consiste à saturer un point du réseau, en le bombardant de requêtes. C’est un peu le même principe que la queue devant les Apple Store : au final, tout le monde attend, et ne ressort pas forcément du magasin avec un smartphone faut de stocks suffisants.

Cyberattaque mondiale : comment des hackers veulent détruire internet avec des objets zombie

Les premières détections d’objets connectés compromis ont eu lieu cet été : « nous estimons que plus d’un million d’objets connectés ont déjà été scannés dans le monde entier, y compris aux États-Unis, en Australie et partout ailleurs, et ce nombre ne fait qu’augmenter ». Ces objets connectés peuvent être aussi bien des caméras de vidéosurveillance, que des box internet,  TV connectées, ampoules… n’importe quel objet qui se connecte à internet et peut recevoir des mises à jour. Individuellement, ils ne représentent pas un grand danger, mais ensemble ils sont capables de générer un débit très important sur une cible définie.

En 2016 une cyberattaque mondiale lancée depuis un botnet était parvenue à son objectif en paralysant des points clé du réseau. Provoquant des ralentissements voire carrément rendant des pans entiers du web complètement inaccessibles. Les pirates avaient alors réussi à générer un débit record, supérieur à 1 Térabits par seconde. Le malware utilisé par les hackers serait lié à Mirai, le logiciel utilisé lors de cette attaque. Pour l’instant difficile de savoir si vos objets connectés sont ou non infectés. Il est néanmoins conseillé de vérifier que le mot de passe d’usine a été changé, et si ce n’est pas le cas, de réinitialiser les appareils concernés avant de le changer.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…