Smartphone au volant : les amendes et sanctions vont être alourdies

La Sécurité Routière vient de publier les résultats d’une nouvelle étude sur les comportements des automobilistes français. Le constat : utiliser son smartphone au volant est un comportement qui s’avère très banal. En conséquences, les amendes et sanctions devraient être rapidement alourdies.

smartphone volant amendes

Le smartphone est devenu le compagnon le plus fidèle de l’Homme ces dernières années. A tel point qu’en société, tous les codes sont bouleversés, l’addiction de certains utilisateurs conduisant à des comportements inappropriés. C’est le cas sur la route où il n’est pas rare de voir des conducteurs se mettre en danger ainsi que les autres automobilistes juste parce qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de consulter leur smartphone. On exagère ?

Pas tant si l’on en croit les résultats de la dernière étude menée par la Sécurité Routière. Les bénévoles de l’association on scruté 20 575 véhicules en circulation (voitures, motos, camions etc.) dans 80 communes entre janvier et mars 2017. Le résultat est accablant : 7% des conducteurs utilisaient leur téléphone alors que leur véhicule roulait. 40% d’entre eux l’utilisaient même en le tenant à la main.

On notera que les conducteurs de voitures ne sont pas les seuls concernés. La Sécurité Routière a assisté à des scènes complètement folles avec par exemple un motard qui retire son gant en roulant pour répondre à un SMS, ou encore un automobiliste avec le smartphone dans une main et une bière dans l’autre. Ce n’est pas une blague. Pourtant, il existe des moyens de rester joignable au volant en toute sécurité.

Smartphone au volant : vers des amendes plus lourdes !

Pour mettre fin à ces comportements encore trop répandus, la délégation interministérielle de la Sécurité Routière va proposer au ministre de l’Intérieur d’alourdir les sanctions et notamment d’augmenter les amendes et de les étendre à d’autres comportements. Un haut responsable de l’institution explique à nos confrères du Parisien :

Face à des automobilistes qui ont un comportement d’addiction à leur téléphone, il faut renforcer les sanctions.

La Sécurité Routière compte bien mettre les bouchées doubles et prend ce problème très au sérieux. Et pour cause, le smartphone au volant multiplie les risques d’accident par trois. Ainsi, l’association souhaite s’inspirer de ce que veut faire l’Italie et durcir considérablement les sanctions. Elle explique au Parisien :

Certains pays comme l’Italie réfléchissent à une suspension de permis de trois mois si un conducteur récidive après avoir été sanctionné une première fois pour usage d’un portable tenu en main, mais on peut aussi agir sur le prix de l’amende ou le nombre de points retirés.

Actuellement en France, un automobiliste est sanctionné d’une amende de 135 euros et du retrait de trois points sur le permis s’il utilise son smartphone à une main au volant, même s’il utilise une oreillette bluetooth ou des écouteurs. La sanction est la même pour les motards ou cyclistes.

Le montant de cette amende pourrait donc sensiblement augmenter ainsi que le nombre de points retirés. Et si ça ne fonctionne pas, on peut toujours s’inspirer de la Sécurité Routière suisse qui a trouvé comment calmer tout le monde. Regardez !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…