Maj. le 27 février 2017 à 14 h 43 min

Samsung a fait l’annonce de la nouvelle génération de ses SoC Exynos. Le Coréen fait état de performances augmentées de 57 % pour sa nouvelle puce. La série est par ailleurs désormais estampillée 7. Mais quand on regarde de plus près, le SoC nous semble bien familier.

exynos 7 samsung

Samsung a présenté son nouveau SoC hier, au milieu de l’agitation provoquée par l’annonce des tablette et smartphone Nexus et du très attendu Android 5.0 Lollipop. Et ces nouvelles font par ailleurs le jeu de Samsung, la dernière version de l’OS supportant le 64 bits, déjà présent sur la puce 5433 du Galaxy Note 4 mais désactivé.

La puce, toujours octo-core, est équipée de quatre coeurs Cortex-A57 et quatre A53, et l’architecture big. LITTLE est toujours de la partie, pour obtenir le meilleur de leur gourmandise et mesure réciproque. Comme de bien entendu, le SoC de Samsung est gravé en 20 nm, permettant l’économie d’énergie. Ainsi quand on fait le point, le SoC est identique à son prédecesseur, l’Exynos 5 5433, tout du moins quand on regarde la fiche technique.

Samsung annonce par ailleurs que l’Exynos 7 pourra afficher des définitions de 1440 par 2560 et 1600 par 2560 pixels, et que sa consommation énergétique sera encore inférieure à celle de l’Exynos précédent. Mais le GPU reste inchangé et la « nouvelle » version du SoC affichera toujours un Mali T-760. Sauf que Samsung annonce une amélioration de 74 % des performances graphique, serait-ce là que le SoC est différent ?

Grâce à cet équipement, l’appareil hôte pourra d’enregistrer de la vidéo HD avec les deux capteurs photo simultanément, grâce au processeur à double image (ISP), à des taux hallucinants de 30 img/s à 16 MP et 5 MP pour les capteurs respectifs.

samsung exynos 7 differences

Par ailleurs, le Coréen annonce une augmentation des performances générales de 57 % par rapport à la génération précédente, on ne sait donc plus quoi penser. Sur le papier, l’Exynos 7 est identique en tout point au 5433, pourtant, le fabricant ne manque pas d'emphase sur les performances améliorées.

On constate de plus que le 5433 a disparu du site de Samsung. Peut-être le Coréen a-t-il considéré que la puce était trop puissante pour rester dans la série 5, décidant de l’optimiser pour pouvoir justifier un changement de nom sans être accusé de geste purement marketing.

Face à une telle situation, ce sont les benchmarks qui décideront au final. Quoi qu’il en soit, et quelque soit son nom, la puce est solide, et il est toujours aussi dommage que sa famille ne soit pas distribuée en France.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 30 avec Kirin 990 : tout savoir sur sa puce 5G

Huawei vient de dévoiler le Mate 30, un smartphone qui embarque une nouveau SoC 5G, le Kirin 990. Cette puce dévoilée en marge de l’IFA est plus puissante, moins énergivore, et se distingue l’intégration d’un modem 5G sur le même bout…

Exynos 980 : Samsung lance le premier SoC avec modem 5G intégré

Samsung vient de lever le voile sur l’Exynos 980, le premier SoC équipé d’un modem 5G intégré. Gravé en 8nm, compatible WiFi 6 et doté d’un NPU pour l’intelligence artificielle, ce nouveau processeur entrera en production de masse dès la…

Intel reconnait un énorme retard sur le 10 nm

Les premiers processeurs d’Intel gravés en 10 nm arriveront finalement cette année, à moins d’un énième report du fondeur qui sent plus que jamais la pression d’AMD avec ses derniers CPU Ryzen 3000. Bob Swan, le nouveau PDG du groupe…