Samsung accusé par Donald Trump d’avoir effacé des SMS du FBI

Samsung est accusé par Donald Trump d'être responsable de la disparition de 50 000 SMS échangés entre un agent du FBI et une avocate. Le Président des Etats-Unis a utilisé son compte sur le réseau social pour « accuser Samsung ». Les SMS en question contenaient potentiellement des critiques virulentes à l'égard du chef d'Etat.

trump accuse samsung disparition sms fbi

Entre décembre 2016 et mai 2017, l'agent du FBI Peter Strzok et l'avocate Lisa Page ont échangé de nombreux SMS. Dans le cadre de leurs correspondances, les deux amants ont critiqué Donald Trump à de nombreuses reprises. En 2015, Strzok qualifiait déjà Trump d'« idiot ». C'est la raison pour laquelle le couple a été évincé de l'équipe d'investigation du Procureur Spécial Robert Mueller en 2017. Cette équipe est chargée de mener l'enquête sur les possibles liens entre la campagne présidentielle de Donald Trump et la Russie. Du fait de leur animosité envers le chef d'Etat américain, Mueller craignait que Strzok et Page fassent preuve d'un manque d'objectivité au cours de l'enquête.

Samsung est accusé par Donald Trump alors que rien ne prouve sa responsabilité

Une partie des SMS échangés entre Stzok et Page ont depuis été partagés avec le Congrès. Toutefois, le FBI déplore la disparition des messages envoyés entre décembre 2016 et mai 2017. Selon l'avocat général assistant Stephen Boyd, de nombreux smartphones Samsung ont été touchés par un bug empêchant de stocker les messages. Alors que cette affaire fait actuellement la une des journaux aux Etats-Unis, Donald Trump a utilisé son compte Twitter qui avait été supprimé par un employé pour « accuser Samsung » de la disparition de ces « 50 000 SMS importants ». Un message qui rappelle la fois où le gouvernement Trump avait reproché à l'iPhone d'être responsable de la tuerie de masse de Las Vegas.

Il est curieux que Donald Trump reproche à Samsung cette disparition des SMS. D'autant plus que l'on ignore si l'incapacité des smartphones du FBI à conserver les SMS était liée aux protocoles de sécurité et logiciels installés par le FBI pour ses besoins, ou à un problème technique touchant directement les smartphones. Cependant, il est fort possible que le Président des Etats-Unis fasse preuve d'ironie, et reproche en réalité au FBI de décharger ses responsabilités sur Samsung. Le constructeur sud-coréen ne s'est pas exprimé suite à ces accusations portées publiquement.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Phonandroid Google Actualites
PhonAndroid : ne manquez aucune actu et abonnez-vous sur Google News

Grâce à Google News, ne manquez rien de l’actualité Android sur PhonAndroid, mais aussi nos bons plans, nos tests complets et tous nos tutoriels ! Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffit d’ajouter PhonAndroid dans vos favoris sur…

Google TV
Google TV officiel : voici l’interface qui remplace Android TV

Google vient de dévoiler sa nouvelle interface dédiée aux téléviseurs : Google TV. Elle cherche à s’appuyer sur tout ce qui a été fait avec Android TV et s’inspire également de l’Apple TV, l’un des ténors en la matière. Ce…

Win
Windows XP a failli beaucoup ressembler à MacOS

Windows XP a vu son code source fuiter sur la toile. Cela a permis de mettre la main sur un thème graphique jamais présenté par Microsoft auparavant. Il ressemble énormément à ce que proposait Apple à la même période et…