Samsung a fait tiquer quelques observateurs lors de sa conférence tenue en marge du CES 2020. L’une des slides de la présentation sur Samsung Pass montraient plusieurs logos – dont un qui ressemble trait pour trait à celui utilisé par Apple pour sa technologie Face ID, pour illustrer sa propre reconnaissance faciale.

Slide Samsung Pass Face ID Apple
La fameuse slide de la discorde où l’on reconnaît le logo Face ID d’Apple (le 2e en partant de la gauche) / Crédits : Parker Ortolani via Twitter

La propriété intellectuelle est une notion mouvante, surtout dans la tech, comme l’ont montré nombre de constructeurs de smartphones et d’ordinateurs ces dernières années – en adoptant des designs que nous qualifieront poliment de convergents, pour ne pas dire qu’ils sont parfois  quasiment calqués l’un sur l’autre. Néanmoins, il reste extrêmement rare que ces « emprunts » ne tombent complètement dans le plagiat (l'emprunt à d’autres présenté comme sien).

C’est pourtant ce que semble avoir fait celui que l’on attendait le moins dans ce genre d’écarts : Samsung. A un moment de sa conférence en marge du CES 2020, il est question du Samsung Pass, un service de gestion de l’authentification et des données biométriques, et qui fait donc l’interface entre vos données sur les smartphones Galaxy et les applications qui requièrent la vérification de votre identité.

Jusque là tout va bien. Samsung Pass ressemble en effet un peu à ce qu’est Windows Hello sur PC – dans le sens « gestion de l’identité comme un service » – mais il est difficile de dresser plus de parallèles. Il était notamment question lors de la présentation de faire de Samsung Pass une interface entre vos données et vie privée, et les sites et services web.

C’est alors que sans crier gare, le logo de Face ID apparait sur l’une des slides, sous celui de Samsung Pass. Comme vous pouvez le constater dans l’image de Une, la diapositive semble lister les différents modes d’authentification et autres données personnelles gérées par Samsung Pass sous forme de logos. En l’absence de texte, on reconnait de gauche à droite l’authentification par iris, la reconnaissance faciale (décrite par le fameux logo piqué chez Apple), les données santé, l'empreinte, les données fitness et les données de localisation.

Logo doublement signé Apple

On imagine que les concepteurs de la slide cherchaient des logos au design filiforme pour rendre quelque chose de graphiquement uniforme. Au moins cet aspect est une réussite. Néanmoins la présence du logo Face ID est agaçante à plusieurs titres. D’abord il faut rendre à César ce qui appartient à César : pour l’heure le face unlock proposé par Samsung ne peut se comparer au Face ID des iPhone, que l’on ne peut pas tromper avec une simple photo et qui est très difficile à pirater.

On reste convaincu que Samsung a les capacités pour rattraper Apple sur tous ces points. Ensuite, le logo choisi n’a rien d’universel : il est même doublement signé Apple. C’est bien Apple qui l’a conçu, et qui l’utilise dans ses produits. Mais surtout parce que ce logo est lui-même inspiré du logo des Macintosh – notamment ce nez dessiné comme un J et dont le haut est au même niveau que le trait représentant les yeux.

Lire également : Samsung profite du CES 2020 pour présenter la Q950TS, une Smart TV QLED 8K borderless 65 pouces

Il aurait été a minima avisé de le modifier, ne serait-ce qu’un peu. Les mauvaises langues pourraient en effet penser que Samsung cherche indument à associer ses technologies de reconnaissance faciale à parfaire, avec l’une – si ce n’est LA méthode de reconnaissance faciale la plus évoluée du marché. Nous, on préfère opter pour la simple erreur humaine (après tout un petit faux pas peut toujours arriver), en espérant au demeurant ne plus jamais se rendre compte d’autres « emprunts » de la sorte chez Samsung…

Source : iMore

Le logo Face ID d’Apple (à gauche) est lui-même inspiré du logo « happy mac » que l’on voyait au démarrage des Macintosh (à droite)



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
OLED : vos cheveux peuvent être recyclés en écrans dernier cri

Des scientifiques australiens ont trouvé une nouvelle méthode pour fabriquer des écrans OLED flexibles : utiliser des cheveux humains. Cette manière de faire peu conventionnelle permet de puiser dans une ressource jusque-là inexploitée. A un cheveu de révolutionner l’industrie. Des scientifiques…

Cette clé USB ne protège pas de la 5G, c’est une arnaque

La 5GbioShield est une clé USB censée protéger l’utilisateur des ondes 5G. Derrière cette affirmation farfelue se cache en réalité une arnaque bien montée par une société britannique. Vendue 315 euros, c’est en réalité un produit à 5 euros. Non,…