RED Hydrogen One : l’avis d’un journaliste bluffé par son écran « holographique », en vidéo

 

RED a commencé à montrer le Hydrogen One à plusieurs journalistes dans ses studios de Hollywood. Un journaliste de the Verge explique dans une vidéo ce qui rend à son avis cet écran si impressionnant. La firme a en outre développé une application de chat en 3D qui reproduit le visage des utilisateurs de façon extrêmement réaliste grâce à cette technologie d’auto-stéréoscopie améliorée. En outre il explique pourquoi RED a des chances de réussir avec ses « Mods » là où de nombreux concurrents ont jusqu’ici plutôt échoué. 

red hydrogen one

RED commence prudemment à montrer le Hydrogen One, premier smartphone à écran dit « holographique » à une poignée de journalistes triés sur le volet. Ce smartphone doit sortir officiellement en août au prix de 1195 dollars et 1595 dollars en fonction des versions. Bien sûr, son gros plus par rapport aux smartphones classiques, c’est surtout son écran. Celui-ci repose sur une technologie d’auto-stéréoscopie améliorée par une caméra 3D en façade qui suivent très précisément la position des yeux pour constamment corriger l’image et rendre l’effet holographique plus réaliste.

RED Hydrogen One : l’écran holographique semble particulièrement bluffant, en vidéo

A en croire Dieter Bohn de The Verge, le résultat est à la hauteur des attentes. Il s’est rendu pour le voir avec ses propres yeux dans un studio de Hollywood. Dans la vidéo que vous pouvez voir en fin d’article, il montre tout du smartphone, sauf l’écran – une consigne de RED qui affirme que voir l’écran et cette face avant autrement ne rendrait pas vraiment justice à ce dont il est capable. L’écran du smartphone créé en effet une impression d’holographie, grâce on vous le disait à de l’auto-stéréoscopie améliorée. C’est un type de représentation d’images en relief qui ne repose pas sur l’utilisation de lunettes.

Le principe général de ce type de technologie, c’est que des millions de micro-lentilles sont disposées à la surface de l’écran, ce qui permet d’envoyer des signaux lumineux différents à chaque oeil. L’observateur a alors l’impression de voir une image flotter dans l’air. La technique n’est plus tout à fait nouvelle, sauf qu’ici, une caméra 3D sur la face avant permet de corriger dynamiquement cet effet pour en renforcer le réalisme. On peut ainsi faire bouger l’écran sans voir des glitches altérant l’expérience. Le journaliste parle entre autres d’un système de chat vidéo très bluffant exploitant ce dispositif.

On peut voir selon lui le visage de son interlocuteur en volume de manière très réaliste. Dieter Bohn revient ensuite sur les modules additionnels, l’autre originalité de ce smartphone. Bien sûr, les smartphones modulaires existent déjà, mais jusqu’ici ce ne sont pas forcément des cartons commerciaux à l’image des Moto Z. Là où RED peut séduire son audience, déjà prête à payer le prix fort pour se procurer le smartphone, c’est grâce à un choix de caméra très haut de gamme. En outre, ce smartphone fonctionne parfaitement dans l’écosystème de caméras RED utilisées par les professionnels du cinéma.

De facto, RED se positionne sur un segment encore plus haut de gamme que le plus haut de gamme des smartphones actuels. Et vise une audience de niche, c’est à dire potentiellement ceux qui sont déjà clients de la marque… ou rêvent de l’être.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei
Huawei négocie la libération de sa directrice financière avec les Etats-Unis

Huawei négocie actuellement avec les Etats-Unis la libération de Meng Wanzhou, sa directrice financière. Arrêtée fin 2018 au Canada, la femme d’affaires est accusée d’avoir vendu des produits d’origine américaine à des firmes iranienne au mépris de l’embargo. Souvenez-vous :…

galaxy s21 one ui 31 samsung surcouche
Galaxy S21 : un benchmark dévoile les performances du Snapdragon 888

Le Galaxy S21 s’illustre dans un nouveau benchmark apparu dans la base de données de Geekbench. Le benchmark confirme une partie de la fiche technique, dont l’intégration du SoC Snapdragon 888 de Qualcomm, et montre un apperçu des performances du…