Qu’est-ce que le Green Friday, le mouvement anti-Black Friday ?

Alors que le Black Friday bat son plein, un mouvement contestataire prend de l’ampleur. Le « Green Friday », lancé en 2017, est un mouvement de résistance à la surconsommation en cette période de l’année. Mais qu’est-ce que le « Green Friday » exactement ?

green friday

En 2017, Envie, modeste réseau de recyclage et de reconditionnement lançait le « Green Friday ». Derrière ce nom se cache un mouvement de résistance au « Black Friday », ce jour de consommation débridée tout droit venu des Etats-Unis. Si cette journée du lendemain de Thanksgiving fait sens Outre-Atlantique, en France elle n’est liée à aucune tradition. Elle est pour les commerçants une bonne « excuse » pour relancer la consommation juste avant les fêtes de fin d’année.

Anémone Berès, président d’Envie souhaite « sensibiliser les français : il existe des alternatives responsables, on peut consommer sans gaspiller ». Elle confie à nos confrères du Monde :

La surconsommation est complètement déraisonnable.

Green Friday : envoyer un signal très fort

Alors que les chiffres du Black Friday devraient battre une fois encore de nouveaux records, le « Green Friday » fait de plus en plus d’adeptes. « Vendredi vert » est même devenue une association comptant aujourd’hui une centaine de membres. Chacun d’entre eux s’engage à verser 15% des ventes de ce « vendredi noir » à diverses associations. La Camif (meubles et produits fabriqués en France) va plus loin et a fermé son site pour la journée du Black Friday afin d’envoyer « un signal très fort ». Son patron, Emery Jacquillat, estime que « si les performances du Black Friday reculent, ce sera le point de rupture ». Il ajoute :

Le jour où un acteur du high-tech se mobilisera, ça peut aller très vite et détourner les gens du modèle horrible d’Amazon. Un gros qui bouge un peu a plus d’effet qu’un petit qui bouge beaucoup.

Green Friday : vers une consommation responsable

Le « Green Friday » n’est pas qu’un mouvement contestataire. Ses acteurs ne souhaitent pas aller vers « la ‘déconsommation’ mais dans la consommation responsable » explique Emery Jacquillat. En ce sens, de nombreuses associations proposent des alternatives au Black Friday orientées vers l’économie solidaire.

Emmaüs (cofondatrice du Green Friday) propose par exemple des ateliers couture pour sensibiliser les consommateurs à la durée de vie des vêtements. A Paris, la mairie a octroyé 40 000 euros de subventions à l’association « Green Friday » pour animer des portes ouvertes dans ses ateliers. Mi-décembre, la mairie organisera un « marché de Noël solidaire ». La plateforme Drivy (location de véhicules entre particuliers) offre 50 euros à ceux qui bouderont le Black Friday.

Le mouvement n’est pas isolé. A l’étranger, la campagne « Faites quelque chose » de Greenpeace (plus de 273 événements dans 38 pays) invite les consommateurs à ne rien acheter le jour du « Black Friday » et se rendre plutôt dans des conférences de sensibilisation au recyclage, à la réparation et au « do it yourself ».

Le mouvement semble fonctionner. D’après Heikki Väänänen, PDG de la société HappyorNot spécialisée dans la satisfaction client, « année après année les consommateurs se lassent ». Les chiffres le prouvent : aux Etats-Unis, le taux de satisfaction des consommateurs américains a chuté de 7,5% en 2017 durant le Black Friday.

Les politiques commencent eux aussi à s’emparer du problème. Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est exprimée sur sa page Facebook en ce jour de Black Friday. Elle y tient un discours allant dans le sens de « Green Friday » :

Le Black Friday ça sent la bonne affaire mais à long terme, c’est une arnaque pour la planète et pour votre porte monnaie.

Le Black Friday ça sent la bonne affaire mais à long terme, c’est une arnaque pour la planète et pour votre porte monnaie.👇🏽

Publiée par Brune Poirson sur Vendredi 23 novembre 2018

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
NordVPN confirme avoir été victime de piratage

NordVPN vient de confirmer avoir été victime de piratage il y a plusieurs mois, en mars 2018. Des pirates ont ainsi eu accès à un serveur loué par la firme pendant environ un mois vie un système de gestion à…

Addiction au smartphone : les 5 habitudes qui prouvent que vous êtes accro

L’addiction au smartphone touche près d’un tiers des Français, révèle une étude. De nombreux sondés admettent être incapables de se passer de leur précieux téléphone portable pendant une demi-journée. Certains vont même jusqu’à se servir de leur mobile au volant de…

Un smartphone électrocute et tue une jeune femme dans son bain

Une jeune femme d’une trentaine d’années a été électrocutée dans son bain. Son smartphone en charge est visiblement tombé dans l’eau par accident, entraînant sa mort plusieurs jours plus tard. Ce n’est pas la première fois que la présence d’un smartphone dans…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…

Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…