Qualcomm présente un smartphone avec une carte SIM intégrée au processeur

 

Qualcomm dévoile le premier smartphone compatible iSIM. La particularité de cette technologie est d’intégrer toutes les fonctions de la carte SIM dans le processeur. Grâce à cela, la carte SIM prend encore moins de place et peut être intégrée partout, même dans de petits objets connectés. Le projet est mené par fondeur américain en partenariat avec Thales, Vodafone et Samsung.

test samsung galaxy z flip 3

Vous connaissez la carte SIM. C’est cette petite carte à puce qu’il faut introduire dans le bon sens dans les smartphones afin de se connecter au réseau de son opérateur. Depuis l’arrivée des premiers téléphones mobiles, le format de la carte SIM a beaucoup évolué, passant de la SIM à la mini SIM puis à la nano SIM. Puis, la carte SIM a été intégrée à la carte mère. Elle est alors devenue eSIM. C’est arrivé en 2016.

Lire aussi – Snapdragon 8 Gen 1 : Qualcomm présente le SoC des smartphones Android haut de gamme de 2022

L’eSIM est une technologie quasi révolutionnaire, mais peu de smartphones l’utilisent. Apple en est l’un des principaux supporters : tous les iPhone sont compatibles eSIM depuis 2018 (à l’exception de l’iPhone SE). Cela a trois avantages : éliminer le support physique de la SIM, réduire l’encombrement et apporter une capacité Dual SIM à des téléphones qui ne le sont nativement pas. Et évidemment, l’eSIM ne dépend d’aucun opérateur (même si chaque opérateur choisit d’être commercialement compatible ou non).

Qualcomm, Samsung, Thales et Vodafone présente un téléphone compatible iSIM

Quelle est la prochaine étape pour la carte SIM ? C’est de la virtualiser entièrement. Quatre entreprises se sont associées pour créer le premier smartphone qui se connecte à un réseau mobile en utilisant une carte iSIM, avec un « i » pour « intégré », en opposition au « e » qui veut dire « embarqué ». Qui sont ces quatre partenaires ? Il s’agit de Qualcomm, Thales, Vodafone et Samsung.

Chaque partenaire apporte sa pierre à l’édifice. Samsung dispose du smartphone. Il a apporté dans sa besace le Galaxy Z Flip 3 qui a servi aux tests. Qualcomm apporte le SoC, le fameux Snapdragon 888, lequel embarque un coprocesseur dédié à la sécurité des données. Thales est l’expert de l’iSIM. La firme française a développé un système complet autour de cette technologie basée sur les caractéristiques de l’eSIM. Enfin Vodafone apporte l’expertise réseau.

qualcomm thales samsung vodafone isim

L'iSIM offrira de la connectivité à tous les produits avec un processeur

Tous les quatre ont donc développé et fait fonctionné le premier smartphone compatible iSIM, répondant aux réglementations établies par la GSMA, assurant ainsi l’interopérabilité technique avec tous les opérateurs. Cela veut dire que tous les opérateurs pourront se servir de cette technologie.

Les intérêts de l’iSIM sont nombreux, notamment pour les marques high-tech : il suffit d’un processeur pour apporter une connexion GSM à un produit connecté (tablette, PC, lunettes de réalité augmentée, etc.). Cela réduit encore l’empreinte sur le design. Le consommateur connectera aussi plus facilement ses objets. Mais c’est surtout Qualcomm qui va y gagner : l’iSIM est un avantage concurrentiel qui n’est pas négligeable.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !