Pourquoi le marché des cryptomonnaies panique après la chute des stablecoin

 

Depuis le début de la semaine, la panique règne sur le marché des cryptomonnaies. Les actifs s’envolent, les investisseurs s’empressent de vider leurs wallets et ce, suite à un événement déclencheur : la chute des stablecoin, et tout particulièrement le TerraUSD. On vous explique tout ce qu’il s’est passé et comment on en est arrivé là.

cryptomonnaie
Crédits : Unsplash

Nous vous en parlions hier : en même temps que le Bitcoin est passé en dessous des 30 000 dollars, une première depuis juillet 2021, les stablecoin ont eux aussi connu une chute vertigineuse. Que le Bitcoin voit sa valeur divisée de moitié, c’est une chose, mais que les stablecoin en fassent de même, c’est un tout autre problème dont l’ampleur est encore difficile à mesurer.

Le phénomène est particulièrement visible sur le TerraUSD, ou UST, le stablecoin indexé sur le dollar. Après une première chute à 0,65 dollar, la monnaie a été entraînée dans les abysses en descendant jusqu’à 0,22 dollar. Cela n’a rien d’anodin et est même particulièrement inquiétant. Mais pour vraiment comprendre ce qu’il se passe, il faut d’abord savoir ce qu’est, concrètement, un stablecoin.

Sur le même sujet — Bitcoin : cet auteur à succès conseille d’acheter des cryptomonnaies pour se protéger de l’inflation

Qu’est-ce qu’un stablecoin ?

Avant toute chose, un stablecoin est une devise numérique dont la valeur est indexée à celle d’une devise dite fiat — que l’on peut vulgariser par « traditionnelle », à l’instar de l’euro ou du dollar. Autrement dit, pour reprendre l’exemple de l’UST, celui-ci étant indexé au dollar, 1 UST est donc censé être égal à 1 dollar. Le principal intérêt de ce système est d’offrir aux investisseurs un moyen d’acheter des cryptomonnaies censées être stables, a contrario du Bitcoin, puisque de fait dépendante de celle de la monnaie fiat à laquelle elles sont rattachées.

Autre avantage, ces devises permettent de se constituer des réserves suite à une plus-valeur un actif numérique, qui, en plus de cela, n’est pas imposable à l’inverse des autres cryptomonnaies. Les choses se compliquent lorsque l’on s’intéresse aux différents types de stablecoin. Concrètement, il en existe deux : les stablecoin soutenus par une réserve d’actifs tangibles, comme le Theter (USDT) et les stablecoin algorithmiques. L’UST fait partie de cette seconde catégorie. La différence, c’est que les stablecoin algorithmiques reposent sur les transactions de ses utilisateurs.

nas detournement
Crédits : Pixabay

Le fonctionnement est relativement simple : lorsque le cours diminue, les possesseurs d’UST peuvent donc revendre leurs actifs à LUNA (la société qui gère le stablecoin) en échange d’un dollar. De cette manière, la réserve de stablecoin diminue, faisant ainsi augmenter sa valeur jusqu’à revenir à un niveau normal. Mais il y a un hic. D’ordinaire plutôt efficace, ce système ne prend pas en compte les situations où les utilisateurs revendent en masse leurs actifs dans un court laps de temps. Tout fonctionne tant que le marché est à la hausse. Or, c’est loin d’être le cas ces dernières semaines.

Qu’est-ce qui a entraîné la chute du Terra USD ?

En effet, le contexte géopolitique instable couplé à l’inflation record qui s’étend à travers le monde met à mal les marchés financiers depuis le début de l’année. Les cryptomonnaies ne sont pas épargnées comme en atteste la chute historique du Bitcoin ces derniers mois. Or, malgré leur nature, les stablecoin sont également sujets aux fluctuations du Bitcoin. Face à la situation catastrophique, plusieurs investisseurs se sont donc séparés simultanément de leurs actifs pour se protéger. Voilà pourquoi la monnaie a connu une première chute.

Sur le même sujet : Les États-Unis menacent de sévir contre les stablecoins

En réponse, la LUNA, qui dispose d’une réserve de Bitcoin (l’équivalent de 2 milliards de dollars) précisément pour ce genre d’urgence, a alors tout revendu pour réinjecter des capitaux dans l’UST. Mais aujourd’hui, le portefeuille de la fondation est vide. Pour ne rien arranger, les Bitcoins achetés par LUNA valaient à l’époque 42 000 dollars, et ont donc perdu plus de 15 % de leur valeur depuis. Depuis, c’est la panique de tous les côtés.

Cryptomonnaie litecoins ethereum
Crédit photo : Unsplash

N’ayant plus de solution de secours, les investisseurs continuent de revendre en masse leurs UST, l’effet de groupe n’arrangeant évidemment pas les choses. En une semaine seulement, la valeur totale du stablecoin sur le protocole Anchor s’est effondrée de 85 %. Et la chute n’est pas terminée, puisque la confiance dans le marché a désormais disparu. Certaines plateformes de transfert, comme Binance, ont même bloqué tous les retraits d’UST des wallets de ses utilisateurs, dans une tentative désespérée d’enrayer le phénomène. Bien entendu, cela n’a fait qu’amplifier la panique générale.

À l’heure actuelle, il est difficile de prédire l’avenir des stablecoin et des cryptomonnaies de manière plus large. Hier, Do Kwon, le créateur de Terra, a annoncé un plan de relance pour les jours à venir, mais n’a pas donné plus de détails. Selon certaines rumeurs, la fondation aurait obtenu 1,5 milliard de dollars supplémentaires pour faire remonter le cours de l’UST. Ce dernier sera donc à surveiller de près, car il est désormais un excellent indicateur de l’état du marché dans sa globalité.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !