Pourquoi Facebook pourrait disparaître d’ici 2017

Maj. le 29 octobre 2018 à 13 h 25 min

Et si Facebook disparaissait un jour ? Voilà une question qu’on ne s’est sans doute jamais posée compte tenu du succès actuel du réseau social. Pourtant c’est ce que semblent penser une équipe de chercheurs de l’université de Princetown qui vient justement de publier une étude sur le sujet. Comparant l’évolution de l’audience de Facebook à ceux d’une épidémie, ces scientifiques qui se sont penchés sur la question prédisent même un déclin rapide et violent, mais pourquoi donc ?

Si dans le cas d’une épidémie, il n’y a rien de surprenant à voir le nombre de malades infectés disparaître si l’on part du principe que celle-ci est mortelle, extrapoler cette théorie à l’évolution du réseau social préféré des internautes n’est-elle pas un peu fantaisiste ? Et bien pas tant que ça.

facebook disparition

Facebook pourrait perdre 80% de ses membres d’ici 2017

Comme vous le savez déjà, Facebook doit principalement son succès à un effet de mode. Un phénomène viral qui touche avant tout les jeunes mais également tous les membres qui invitent leurs amis qui à leur tour invitent d’autres amis et ainsi de suite. Et c’est justement ce caractère viral qui devrait à terme, nuire au réseau social puisque chaque individu s’en désintéressant poussera alors ses amis à s’en désintéresser.

Un phénomène de mode qui serait déjà arrivé à saturation, selon les chercheurs, amorçant alors la fin programmée de Facebook au cours d’un long processus qui démarrerait lentement mais devrait s’accélérer dés l’année prochaine, jusqu’à ce que le réseau social ne perde entre 70% et 80% de ses membres d’ici 2017. Un scénario catastrophe qui n’est pas sans rappeler le destin qu’a connu MySpace après avoir atteint le point culminant de sa popularité en 2007.

Bien entendu, pour tout problème, il est toujours possible de trouver des solutions, et il est fort à parier que Facebook à déjà anticipé cette fin programmée et cherche à l’éviter ou à ralentir le processus en rendant ses services plus attractifs en proposant quelques nouveautés comme la valorisation des articles de qualité.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…

Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…

Facebook intègre Wikipédia pour lutter contre les fake news

Facebook teste en ce moment l’intégration de Wikipédia au moteur de recherche du réseau social. Des infos issues de l’encyclopédie collaborative s’affichent lors de certaines recherches sur des sujets sensibles, visiblement dans le but de lutter contre les fake news…

Instagram teste l’intégration de Facebook Messenger dans sa messagerie

Instagram mène son premier test public grandeur nature pour unifier sa messagerie avec Facebook Messenger. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis plusieurs heures qu’une nouvelle option s’affiche dans leur application. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis quelques heures l’apparition d’une nouvelle option dans Instagram….

Facebook refuse toujours de modérer les posts de Donald Trump

Facebook refuse toujours de modérer les publications controversées de Donald Trump. Malgré la démission de plusieurs cadres, la défection de Talkspace et la pression exercée par des centaines d’employés, Mark Zuckerberg ne s’alignera pas sur l’exemple de Twitter. Le fondateur…