Pour un jeu concours, La Banque Postale pousse ses clients à publier une photo de leur carte bancaire

 

Ma French Bank, la filiale mobile de la Banque Postale se retrouve au cœur d'un bad buzz. L'origine de la polémique est un étrange jeu-concours pour lequel les participants devaient publier une photo de leur carte bancaire sur Twitter. Une mauvaise idée qui a conduit le jeu au fiasco.

Banque Postale - Ma French Bank

Chaque jour, des dizaines de jeux-concours sont organisés sur Internet et certains le sont dans le but d'arnaquer les internautes. Un concours organisé de bonne intention peut tout aussi bien conduire les internautes à l'erreur, avec des conséquences potentiellement désastreuses. C'est le cas d'un jeu-concours lancé par Ma French Bank, la toute nouvelle banque mobile de La Banque Postale. Afin d'avoir une chance de gagner des places pour le festival de musique Rock en Seine, les participants devaient publier une photo de leur carte bancaire sur Twitter.

Ma French Bank : l'étrange jeu-concours de la filiale de La Banque Postale

Ce fut clairement une mauvaise idée qui a très vite valu des remontrances à la banque, que ce soit dans les commentaires ou à travers d'autres publications sur Twitter. Elliot Anderson, le chercheur français en sécurité qui se fait de plus en plus actif s'est montré particulièrement virulent envers la banque. « En tant que banque, c’est VOTRE devoir de diffuser les bonnes pratiques de sécurité à vos clients », peut-on lire dans un Tweet. Il relève par la suite le caractère stupide de ce jeu-concours.

Face à la polémique et se rendant compte de son erreur, Ma French Bank a fini par supprimer le Tweet du jeu, en tentant au préalable de se justifier. En insérant cette condition, la banque explique qu'elle voulait s'assurer que le tirage tienne compte uniquement de ses clients. Pour ce faire, la solution trouvée était de demander à ces derniers de publier une photo de leur carte bancaire sur Twitter.

La banque se défend également en affirmant que les conditions du jeu-concours exigeaient que le numéro de la carte, la date d'expiration et le nom du titulaire soient masqués. Seulement, cette précision n'apparaissait pas dans le tweet principal, mais dans un autre tweet publié par la suite. Elle figurait également dans le règlement du concours disponible en PDF. Un internaute pressé et peu attentif aurait pu publier une photo sans prendre les précautions nécessaires.

Lire aussiFraude à la carte bancaire – acheter des numéros volés n’a jamais été aussi facile

Certes, il aurait fallu mettre en ligne une photo du verso de la carte avec le code du cryptogramme visuel pour vraiment se mettre en danger. Mais il n'empêche que l'idée de la banque était loin d'être la meilleure. Au final, ce bad buzz l'a poussé à annuler le jeu-concours.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !