Play Store : le prix réel des achats in-app va être affiché

Maj. le 17 janvier 2019 à 20 h 31 min

Google va manifestement mettre en place de nouvelles conditions sur le Play Store pour une meilleure information du consommateur. l’une d’elles risque d’être très bien accueillie par les usagers, puisqu’il s’agirait d’un affichage transparent des fourchettes de prix des applications proposant des achats in-app.

google play store achat in app

Les développeurs risquent d’être assez ennuyés par cette nouvelle démarche de Google. C’est le développeur de GoneMAD Music Player qui, suite à l’affichage d’une alerte signifiant aux développeurs une autre mesure, a contacté Google pour plus de précision sur la nouvelle politique du Store.

Le développeur a par la suite publié la réponse de Google sur Reddit, dans laquelle nous découvrons ce principe des prix moyens affichés, ainsi que du désir de transparence de l’identité des développeurs. Voici la réponse de Google :
Merci d’avoir contacté le support pour développeur de Google Play.
Le 30 septembre 2014, nous allons implémenter un certain nombre de nouveaux changements quant à la manière dont les apps seront listées et affichées sur le Google Play, dans le sens des lois sur la protection du consommateur et des meilleures pratiques actuelles, assurant une expérience plus transparente et positive pour l’utilisateur. Ils incluent :

  • Nous demandons aux développeurs de fournir une adresse physique pour toutes les applications payantes ou permettant des achats in-app. L’adresse sera affichée publiquement sur le Play Store. Le 30 septembre 2014, vous serez à même d’ajouter une adresse physique en allant sur votre page de réglages sur la console développeur (https://play.google.com/apps/publish/#ProfilePlace[1]). Merci de vous confirmer sous 30 jours à la notification qui s’affichera dans la console développeur. Si vous ne fournissez pas une adresse dans cette période, Google pourrait prendre des mesures affectant votre compte. Cela peut inclure une restriction de votre possibilité de mettre à jour des apps ou de publier de nouvelles apps. Un manquement persistant à la directive pourrait mener au retrait du store des vos apps déjà publiées.
  • Nous allons afficher sur le Store les gammes de prix des apps permettant les achats in-app ou des abonnements.
google play adresse conditions generales

On ne sait pas encore comment google listera les prix des achats-in app. S’agira-t-il des prix des items les plus téléchargés, du montant moyen dépensé par les acheteurs ou encore d’une fourchette de prix ? Quoi qu’il en soit c’est une période de changement de pour le Play Store, qui a par ailleurs récemment officialisé la possibilité de se faire rembourser dans les deux heures suivant un achat.

A l’heure actuelle, une application affichée sur le Play Store révèle seulement si elle permet des achats in-app, mais on ne sait pas à l’avance si l’achat permet un passage définitif à une version complète ou s’il s’agit d’achats qui peuvent se répéter infiniment selon notre addiction.

Peut-être que Google fait ça afin que la transparence accrue ne l’amène plus à rembourser 19 millions de dollars d’achat in-app. Peut-être est-ce pour s’aligner sur une pratique déjà présente sur l’App Store d’Apple. Quoi qu’il en soit, une transparence accrue nous donnera moins l’impression que le Play Store est une terre sauvage ou tous les coups sont permis.

En revanche, on se questionnera un peu plus sur l’affichage de l’adresse, qui pourrait être fort logique dans le cadre de sièges sociaux, mais peut-être plus délicat pour la personne développant à domicile.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : un bug de Google Assistant empêche l’écran de s’éteindre

Google Assistant sur Android est victime d’un bug. Quand l’assistant vocal perçoit le mot clef « Ok, Google », il garde parfois l’écran de votre smartphone indéfiniment allumé, rapportent des dizaines de témoignages. Sans intervention de la part des utilisateurs, l’assistant empêche l’écran du smartphone de s’éteindre. Ce bug est néfaste pour l’autonomie…

Phonandroid a besoin de votre avis

Et si vous nous en disiez un peu plus sur vous, vos idées et vos attentes ? Pour cela, Phonandroid participe à l’enquête NetObserver organisée par Harris Interactive pour l’année 2019. L’objectif de ce questionnaire est d’en apprendre un peu plus…

Android 10 : Google impose désormais sa propre navigation gestuelle

Google cherche à imposer sa propre navigation gestuelle sur tous les smartphones sous Android 10 au détriment des gestes proposés par la surcouche logicielle des constructeurs. Afin d’opter pour le mode de navigation développé par Samsung, OnePlus, Huawei et consorts,…

Android 10 : la liste des smartphones compatibles

Android 10 est désormais officiellement disponible. En plus des Pixel, de nombreux smartphones pourront installer la dernière version de l’OS mobile de Google. On fait le point sur les appareils confirmés par les constructeurs dans la liste ci-dessous.    Android 10…

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro sera lancé en France au prix de 259 €

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro sera bientôt disponible. Ses prix européens sont connus grâce des revendeurs qui n’ont visiblement pas respecté l’accord de non-divulgation. Le smartphone est annoncé au tarif de 259 € pour la version de base avec 6 Go…

Android : ces applications lampe torche du Play Store vous espionnent

Le Google Play Store abrite des applications de lampe torche au comportement douteux, nous apprend la société de sécurité Avast. Plusieurs dizaines d’applications espionnes requièrent un nombre impressionnant d’autorisations dont la grande majorité ne leur est pas nécessaire pour fonctionner….

Android : le malware Joker se cache dans ces 24 applications du Play Store

Android est la cible d’un nouveau malware. Baptisé « Joker », le logiciel malveillant est capable d’abonner les utilisateurs à des services payants à leur insu. D’après Aleksejs Kuprins, chercheur en sécurité informatique chez CSIS, le malware se cache dans 24 applications…